Zoom dépasse pour la première fois le milliard de dollars de chiffre d’affaires en un trimestre

Publié le 22/06/2022
Zoom dépasse pour la première fois le milliard de dollars de chiffre d’affaires en un trimestre

Le résultat a été enregistré au second trimestre de 2021. Il faut reconnaître que l’application a bénéficié de l’essor du télétravail avec la pandémie. Ce dynamisme risque cependant de disparaître progressivement. L’entreprise indique que ses clients sont en train de repenser leurs investissements. Il lui semble difficile de revenir sur les croissances de 2020, à moins de revoir ses offres.

Les périodes suivant le début de la pandémie du Covid-19 ont été remarquables pour Zoom et sa solution de visioconférence. L’application a été très plébiscitée chez les professionnels en télétravail, à l’instar du Freelance informatique. Sur l’année 2020, l’entreprise a ainsi profité d’une progression de plus de 300 % de son chiffre d’affaires. Cette croissance s’est poursuivie l’année suivante. Au second trimestre de 2021, la structure américaine affiche un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de dollars. Elle a toutefois conscience des changements qui peuvent avoir lieu dans les mois à venir. Pour maintenir son dynamisme, elle n’a pas hésité à diversifier ses activités.

Multiplier les investissements pour soutenir la croissance

Les résultats ne seront probablement plus les mêmes, prévoient les dirigeants chez Zoom. L’entreprise semble toutefois avoir anticipé cette fluctuation et réfléchit depuis un an aux alternatives de développement. Elle souhaitait notamment convertir l’application, qui servait en principe pour les visioconférences, en une plateforme. C’est désormais chose faite et plusieurs investissements ont été réalisés ces derniers mois à cet égard.

L’entreprise américaine a ainsi promu sa place de marché baptisée Zoom Apps, et qui réunit une cinquantaine d’applications. Ces dernières sont conçues pour améliorer l’expérience en visioconférence. Zoom Events a aussi vu le jour en avril 2022, conçu pour offrir des services de gestion d’évènements en ligne. En parallèle, un fonds d’investissement a été créé avec Zoom Apps Fund, qui dispose d’un capital de 100 millions de dollars. Il devrait servir pour financer les jeunes pousses qui proposent des solutions à destination de la plateforme.

Le projet est déjà opérationnel et réunit à ce jour des outils comme Warmly, Canvas ou Pledge. Le premier permet d’obtenir en amont des données sur les participants à une réunion. Canvas, lui, a été conçu pour la gestion du recrutement et des entretiens. Pledge représente pour sa part un outil de collecte de fonds.

Les experts et consultants informatiques font partie des professionnels sollicités dans le cadre de ces projets. Il n’est pas nécessaire qu’ils intègrent l’entreprise pour devenir salariés, ils ont la possibilité de travailler en freelance. Ce statut présente d’ailleurs plusieurs avantages. L’autonomie qu’il permet d’avoir en est un. Un freelance peut effectivement choisir librement ses missions et son lieu de travail, et définir ses horaires suivant ses disponibilités.

Le choix est aussi possible entre exercer avec le statut d’entrepreneur individuel ou celui de salarié porté. Avec la deuxième option, le consultant en freelance bénéficie d’une couverture sociale identique à celle d’un salarié classique. Cela inclut les congés payés, l’assurance chômage, la retraite et les droits à la formation.

Plus de 500 000 clients

Collaborer avec une entreprise qui a différentes perspectives de croissance comme Zoom s’avère intéressant pour un consultant en informatique. Il pourra développer ses compétences suivant l’évolution de la structure et à travers les différentes missions qui lui sont confiées.

En juillet 2022, Zoom a par exemple racheté la plateforme Five9 pour 14,7 milliards de dollars. Il s’agit d’une entreprise offrant des solutions de Cloud computing pour le service client. La transaction devrait être conclue au premier semestre 2022. Le résultat de tous ces investissements demande néanmoins du temps avant d’être visible concrètement.

L’entreprise américaine a profité d’une croissance exceptionnelle depuis le début de la pandémie en 2020. Sur cette année, son chiffre d’affaires a augmenté de 326 %. L’année suivante, au second trimestre, il atteint 1,02 milliard de dollars. C’est d’ailleurs la première fois qu’elle parvient à un tel chiffre sur une période de trois mois. À titre de comparaison, le montant était de 663,5 millions pour la même période en 2020. Ses bénéfices se situaient à 317 millions de dollars au cours du deuxième trimestre de 2021 contre 186 millions de dollars un an auparavant. En nombre de clients, Zoom était à 504 900 alors qu’il était à 497 000 utilisateurs le trimestre précédent. Sur ce groupe, 2 278 inscrits lui rapporteraient plus de 100 000 dollars.

L’entreprise a connu un développement atteignant les 103 % à 122 millions de dollars en un an. Du premier trimestre 2020 au premier trimestre 2021. Elle a atteint plus de 956 millions de dollars au premier trimestre de 2021 et espère plus d’un milliard de dollars en 2023. Des signes de ralentissement ont néanmoins été constatés ces derniers mois, et ceci peut se poursuivre. Selon les dirigeants, les sociétés qui investissaient avant dans des solutions de visioconférence ont revu leurs achats. C’est notamment le cas chez les petites structures. Résultat de ce changement, les actions de Zoom ont baissé de plus de 10 %.

La structure américaine sait qu’elle doit investir davantage pour maintenir sa croissance. D’où les acquisitions et les projets lancés dernièrement. Son dernier exercice a pris fin avec un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dollars. Elle espère réaliser entre 4,53 milliards de dollars et 4,55 milliards de dollars pour l’année fiscale 2023.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.