Actualités Freelance Informatique

Regate a terminé une seconde ronde de financement

Publié le 10/10/2022
Regate a terminé une seconde ronde de financement

L’entreprise d’automatisation des factures Regate a annoncé un nouveau tour de table après celle réalisée en amorçage en 2021. Elle utilisera une partie du financement reçu pour soutenir ses ambitions de partir à la conquête de l’international. La société veut également s’appuyer sur cette collecte de fonds pour renforcer son offre.

Regate a procédé en mai 2021 à sa première levée de fonds, durant laquelle 7 millions d’euros ont été réunis. Plus d’un an après, la jeune pousse a annoncé un autre tour de table en série A de 20 millions d’euros. Cette opération a été conduite auprès de 360 Capital, son partenaire de longue date, et de Valar Ventures. Le fonds américain appartenant à Peter Thiel, qui a financé N26, Qonto…

Créée en 2020, la pépite tricolore compte aujourd’hui 80 salariés. Les experts IT peuvent y chercher des mission freelance s’ils le souhaitent. Ces projets peuvent consister en l’intégration d’un logiciel dans son système d’information, le développement de solutions numériques...

La jeune pousse prépare plusieurs projets

Avec ce fond fraîchement collecté, Regate songe à se lancer à l’international. La firme ambitionne d’entrer en Allemagne et en Espagne à compter de l’année prochaine . Sa cofondatrice, Laura Pallier, déclare :

Nous n’avons pas de contraintes réglementaires comme peuvent l’avoir les logiciels de comptabilité, nous pouvons donc aller facilement à l’étranger. Et ces deux marchés limitrophes présentent plusieurs similitudes avec la France.

Laura Pallier

Elle prévoit d’ouvrir des bureaux sur place. L’entreprise envisage d’ailleurs à terme de s’introduire dans d’autres pays afin de devenir un leader dans son domaine en Europe .

Regate entend par ailleurs décrocher la certification de Plateforme de Dématérialisation Partenaire (PDP) de l’État. Ceci afin d’anticiper l’impératif pour les sociétés de déployer la facturation électronique d’ici deux ans. Dès janvier 2024, elles devront toutes sélectionner un logiciel pour échanger directement avec l’administration fiscale. Avec cette mesure, l’État espère améliorer la traçabilité des flux et empêcher les fraudes à la TVA.

Seules les plateformes homologuées seront autorisées à envoyer les factures directement à l’administration fiscale. La délivrance de cette habilitation débutera en septembre 2023 . Pour Regate, son obtention présente donc un enjeu déterminant. Laura Pallier commente que le secteur de la gestion financière connaît une vive transformation, engendrée par le cadre réglementaire . Elle indique que tout le monde ne disposera pas des ressources permettant de s’adapter à la réforme et :

[…] Il va falloir se positionner très rapidement.

Laura Pallier

La start-up compte améliorer son produit

Dans le même temps, la société veut poursuivre l’enrichissement de son catalogue et le renforcement de son produit . Elle compte notamment créer de nouvelles briques dans son outil exploitant les informations des échanges bancaires. La jeune pousse projette par exemple d’y intégrer la gestion de la trésorerie . Laura Pallier ajoute qu’en outre, ils accentueront entre autres le caractère collaboratif des solutions, permettant aux usagers :

  • De recevoir des notifications ;
  • De communiquer de plus en plus.

Regate propose un logiciel en tant que service (SaaS) d’automatisation de la gestion financière. Sa cible porte sur des PME employant entre 50-500 collaborateurs. Cependant, la firme dispose aussi des experts-comptables pour viser des entreprises plus petites . Son instrument SaaS permet aux utilisateurs de rassembler sur une plateforme unique :

  • Le suivi et le reporting budgétaire ;
  • L’émission de cartes bancaires virtuelles et physique ;
  • Le paiement ;
  • La facturation client (relances, création des devis, etc.) ;
  • La gestion des factures fournisseurs (paiement, processus d’approbation, numérisation).

Cet outil s’interface aux solutions de comptabilité des entreprises. Pour faciliter son intégration, l’éditeur a signé un accord avec Sage . L’un des leaders du développement de ce type de logiciels.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée