InterCloud a terminé un tour de table en série D

Publié le 31/03/2022
InterCloud a terminé un tour de table en série D

Trois ans après sa dernière levée de fonds, InterCloud vient d’en clôturer une autre. Avec la somme récoltée, le spécialiste de l’interconnexion des applications nuagiques projette d’élargir son réseau dans d’autres pays. Une conquête de l’Inde ou du Moyen-Orient a notamment été évoquée. Afin de consolider son activité, il prévoit également de recruter une cinquantaine de personnes.

InterCloud a clôturé un tour de table en série D à 100 millions d’euros. Conduite par Aleph Capital, cette campagne de financement a vu la participation d’Open CNP et de Ventech. Elle intervient après la dernière levée de fonds de la société française, en 2019, bouclée à 22 millions d’euros.

Annoncée le 15 février 2022, cette opération soutiendra la croissance commerciale de l’entreprise sur le Vieux Continent. Dans peu de temps, elle devrait ainsi organiser un recrutement dans ses nouveaux bureaux. Ce qui profitera notamment à de nombreux consultant informatique freelance . À propos de ce métier, l’exercer en étant indépendant procure plusieurs avantages : liberté de choix des missions, autonomie...

Une levée de fonds destinée à financer son expansion en Europe

Le président et co-fondateur de la pépite parisienne, Jérôme Dilouya, avance que les 100 millions d’euros collectés serviront à :

  • Améliorer leur sécurité et leur connectivité réseau sur le plan fonctionnel ;
  • Exporter le service de la start-up en Inde et au Moyen-Orient.

Par ailleurs, InterCloud prévoit aussi de s’implanter dans les pays nordiques, en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Outre l’Hexagone, l’offre d’InterCloud est pour l’heure commercialisée au Japon, en Australie, au Brésil, mais surtout :

  • En Allemagne ;
  • En Angleterre
  • En Suisse ;
  • En Espagne ;
  • En Italie.

Parmi ses clients se trouvent un membre du CAC 40 sur deux, LVMH, SNCF. Jérôme Dilouya révèle :

Nous sommes plutôt orientés grands comptes. […]

Jérôme Dilouya

Entre 2020 et 2021, la jeune pousse a réalisé une croissance annuelle de 25 % . Aujourd’hui, elle revendique un chiffre d’affaires d’environ 20 millions d’euros. Concernant son nombre de collaborateurs, il avoisine la centaine. Avec les fonds récemment levés, elle prévoit de renforcer cet effectif avec au moins 50 personnes.

La start-up désire réaliser des acquisitions d’entreprise

D’après son CEO, l’infrastructure qu’InterCloud gère se montre globale avec des services :

  • De chiffrement E2EE ;
  • De connectivité réseau ;
  • D’ingénierie.

Le responsable explique :

Nous pouvons les développer nous-même, nous appuyer sur des partenariats ou, comme nous le souhaitons maintenant, via des rachats.

Jérôme Dilouya

Parmi les entreprises potentielles que la start-up convoite figurent des expertes :

  • En services DNS ;
  • En protocoles de routage.

À titre indicatif, InterCloud propose aux sociétés d’interconnecter leurs différents serveurs nuagiques. À l’échelle planétaire, la pépite française offre à ses consommateurs une plateforme de circulation des données . Un dispositif sur lequel l’on peut se connecter par l’intermédiaire de 100 points d’entrée autour du globe.

Une fois sur ces points d’accès, les clients peuvent consulter leurs fichiers stockés dans plusieurs Cloud . Ils auront ensuite la possibilité de faire circuler les datas entre ceux-ci. Le tout avec une qualité et une sécurité meilleures comparées aux transferts classiques de données en ligne .

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.