Les succès s’enchaînent chez la start-up Spendesk

Publié le 21/03/2022
Les succès s’enchaînent chez la start-up Spendesk

Experte en gestion des dépenses professionnelles, la jeune pousse a débuté l’année 2022 avec une réussite. Le 19 janvier dernier, elle a affirmé avoir conclu une deuxième levée de fonds en série C. Un tour de table durant lequel 100 millions d’euros ont été récoltés. En 2021, l’entreprise a aussi affiché une grande performance.

Sur l’année dernière, les revenus récurrents et le chiffre d’affaires de Spendesk ont au moins augmenté par deux. En 2021, 3 milliards de dollars de dépenses professionnelles sont passés sur sa solution dédiée à leur gestion. Comparé aux sommes gérées entre l’année de sa fondation en 2006 et 2020, ce montant a triplé. Désormais, la jeune pousse communique sur 100 000 usagers et 3 500 sociétés clientes. Ceux-ci portent principalement sur des ETI et des PME.

La plateforme informatique 7-en-1 de Spendesk permet de piloter toutes les dépenses professionnelles dans les sociétés. Elle centralise celles liées à la pré-comptabilité, aux rapports, approbations, budgets, notes de frais et cartes bancaires.

Sa plateforme allège la gestion des dépenses professionnelles

Son logiciel se substitue entre autres aux :

  • Dispositifs de numérisation de factures ;
  • Solutions de gestion des frais de déplacement.

Cette année, l’entreprise enrichira sa plateforme, en travaillant sur :

  • L’incorporation de son produit dans les différents instruments dont se servent les sociétés ;
  • L’automatisation des flux de travaux (workflows).

Le patron et co-fondateur de Spendesk, Rodolphe Ardant, indique que leur offre simplifie les process internes. Pour la conformité et le contrôle, avance-t-il, l’ensemble des dépenses est traditionnellement agrégé dans l’équipe financière. Ce qui provoque une lourdeur administrative et une expérience très lente. En général, les sociétés utilisent des outils distincts pour les factures, les notes de frais, etc., révèle-t-il. Les membres du service financier sont ensuite tenus de rapprocher les coûts. Le professionnel explique :

[…] Spendesk propose une seule plateforme pour tout faire. Tous les salariés peuvent savoir s'ils ont le droit et le budget pour effectuer une dépense, et accéder au moyen de paiement. Tous les flux de validation sont dans l'outil. Les collaborateurs deviennent plus autonomes.

L’entreprise a réalisé un nouveau tour de table en janvier 2022

Dans le cadre de son développement, Spendesk a rejoint le cercle des Licornes tricolores. Après une nouvelle levée de fonds bouclée en janvier dernier, sa valorisation dépasse désormais le milliard d’euros. Cette opération, estimée à 100 millions d’euros, a été menée dans la suite de sa série C. Organisée en juillet 2021, cette dernière a été clôturée à 100 millions d’euros.

Avec tous ces argents récoltés, la start-up française entend investir une bonne partie dans la hausse de ses effectifs. Pour l’année en cours, l’objectif consiste à embaucher 300 nouveaux salariés. Rodolphe Ardant précise que leur priorité numéro 1 se résume en ce moment au recrutement des meilleures compétences. Il détaille que pour toucher à leurs buts ambitieux pour 2023, ils doivent :

Construire et développer les compétences internes dans l’ensemble de nos services. […]

Et le cadre est sûr qu’ils ont la possibilité de compter sur la culture organisationnelle à laquelle Spendesk doit sa popularité. Grâce à celle-ci, Glassdoor l’a notamment désigné l’année dernière comme la fintech proposant les meilleures conditions de travail en Europe.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.