Plusieurs jeux sur la boutique applicative d’Apple sont menacés de disparition

Publié le 16/06/2022
Plusieurs jeux sur la boutique applicative d’Apple sont menacés de disparition

Pour des motifs de confidentialité, Apple a fait retirer 224 000 applications de l’App Store l’an passé. En 2022, la société dirigée par Tim Cook a fixé en avril dernier un ultimatum à un large panel de programmeurs. Leurs applications doivent être mises à jour rapidement sous peine d’effacement. Une décision qui suscite la frustration des développeurs indépendants.

Apple a lancé courant avril 2022 un avertissement contre une foule de développeurs. La firme de Cupertino leur a exigé dans un courrier électronique d'apporter une mise à jour de leur application. Cette dernière serait supprimée de l’App Store s’ils n’en fournissaient aucune en 30 jours, prévenait-elle. Limités dans leurs moyens, les programmeurs indépendants protestent contre cette mesure, qu’ils jugent trop tardive, imprécise et injuste.

Pour les aider dans cette affaire, on leur conseille de faire appel à des freelance informatique . Des professionnels travaillant à leur compte et qui gagnent beaucoup d’avantages en exerçant leur métier de cette manière. Ils profitent en effet d’une grande autonomie, d’une liberté géographique, d’organisation…

Les vieux jeux sont considérés comme obsolètes

La programmeuse Emilia Lazer-Walker, qui a reçu l’e-mail d’Apple, a souligné que cette façon de procéder est intolérable. À l’image des objets complets, les jeux vidéo disposent du droit d’exister , argue-t-elle. D’après la développeuse :

[…] Ces jeux gratuits ne conviennent pas à un modèle qui impose des mises à jour et un suivi régulier. Il s’agit d'œuvres d’art qui sont finies depuis plusieurs années.

Emilia Lazer-Walker

Sa façon de construire et commercialiser ces applications ne correspond plus à la politique de la marque à la pomme. Elle explique que la majorité des jeux qu’elle a distribués ne peuvent désormais plus être joués. La cause : la spécialiste est habituée à les mettre en ligne sur des plateformes expérimentales. La programmeuse a coutume de penser que :

[…] La raison de la disparition de mes jeux vienne de la fermeture de la plateforme de distribution, et non pas qu’une entreprise estime que les vieilles choses sont désuètes.

La mise à jour d’une application requiert énormément de temps

Le créateur de la société indépendante Protopop Games, Robert Kabwe, compte également parmi les victimes de cette décision d’Apple. Un de ses nombreux jeux sur le magasin d’applications de l’entreprise californienne, Motivoto, risque d’être retiré des ventes.

Le développeur soutient que la conception d’un jeu relève d’un exercice extrêmement difficile. Il rappelle que ce type d’applications est développé à partir de plusieurs programmes informatiques interdépendants . Robert Kabwe révèle par exemple que pour fonctionner, la mouture actuelle de la boutique applicative d’Apple exige Xcode 13, logiciel :

[…] Qui a besoin de macOS Big Sur […] et qui à son tour nécessite la dernière version de Unity.

Robert Kabwe

Être obligé d’apporter régulièrement une mise à jour apparaît comme très difficile, même après douze mois. Les softwares permettant de les fabriquer changent en effet à une vitesse incroyable.

Le développeur a plaidé sur Twitter que la suppression des jeux qui fonctionnent devrait s’effectuer pour des motifs pertinents . De plus, ces raisons doivent être divulguées spécifiquement, de manière nette et le plus rapidement possible , ajoute-t-il.

La multinationale américaine a préféré jusqu’à maintenant rester dans le silence face aux préoccupations et au mécontentement des programmeurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.