Actualités Freelance Informatique

Une réorganisation des licences a été lancée chez Microsoft

Publié le 16/09/2022
Une réorganisation des licences a été lancée chez Microsoft

Microsoft souhaite simplifier l’hébergement de Windows et de ses solutions informatiques sur les services nuagiques en Europe. Le géant basé dans l’État de Washington a ainsi décidé de procéder à un remaniement de ses licences. Face à ce projet, Google et Amazon Web Services dénoncent des pratiques non conformes aux règles de la libre concurrence.

Microsoft a annoncé le 29 août dernier, sur son EU Policy Blog, de nombreux ajustements à ses licences logicielles. Ces changements serviront, d’après l’entreprise, à l’amélioration de la compétitivité des partenaires ainsi que la flexibilité qu’ils apportent aux clients. Ils doivent, a-t-elle expliqué, simplifier le transfert des licences et des charges de travail vers les Clouds de ces entités.

Parmi celles-ci se trouvent entre autres les consultant informatique . Des travailleurs indépendants qui, grâce à leur statut, profitent de plusieurs avantages par rapport aux salariés ordinaires. Ces professionnels bénéficient en effet d’une plus grande autonomie, d’une meilleure maîtrise sur l’organisation de leur emploi du temps, etc.

De nouvelles options de licences seront proposées sur certains logiciels

Microsoft offrira à partir du début octobre prochain de nouvelles fonctionnalités de licences pour Microsoft 365, Windows Server et Windows. La firme américaine a élargi pour l’occasion l’étendue de ses actions aux partenaires et clients autour de la planète. Elle a lancé un nouveau modèle de licence pour Windows Server basé sur des unités centrales virtuelles (vCPU) . Selon la vice-présidente Global Partner Solutions et la DG des partenaires chez l’entreprise, Nicole Dezen, Windows Server était jusque-là :

[…] Concédé sous licence par cœur physique.

Nicole Dezen

HPE indique que cette nouvelle structure exige un certain effort pour octroyer des licences suivant la disposition des serveurs. Elle donnerait cependant la possibilité aux clients d’installer des licences Windows Server proportionnellement au nombre de cœurs virtuels par machine virtuelle (VM) . Microsoft exigera néanmoins un nombre minimal de vCPU et donc de composants de licences par VM.

Microsoft a en outre d’ores et déjà déployé un nouveau programme ombrelle baptisé Flexible Virtualization . Nicole Dezen a annoncé que les clients détenant des licences payants ou abonnés à une assurance logicielle (Software Assurance) :

[…] Pourront utiliser leurs propres logiciels sous licence pour créer et/ou installer des solutions et les exécuter sur n’importe quelle infrastructure de fournisseur de cloud computing (sic), dédiée ou partagée.

Nicole Dezen

Google et AWS dénoncent le remaniement mené par leur concurrent

Le vice-président des politiques publiques et des affaires gouvernementales chez Google, Marcus Jadotte, a critiqué ces changements prévus par Microsoft. Il a déclaré dans un Tweet que la promesse du Cloud représente un usage informatique souple sans lock-in contractuel . Les clients doivent, selon lui, obtenir la possibilité :

  • D’opter pour la technologie la mieux adaptée à leurs besoins et non à ceux de Microsoft ;
  • De se déplacer en toute liberté d’une plateforme à l’autre.

Amazon Web Services (AWS) a aussi réitéré ses reproches à l’égard de la façon dont Microsoft gère ses licences. Un porte-parole de l’ hyperscaler a affirmé à Reuters que la firme de Redmond accentue les mêmes pratiques déplorables . Il l’accuse d’appliquer désormais encore davantage de restrictions :

[…] Dans une tentative déloyale de limiter la concurrence (…) plutôt que d'écouter ses clients et de restaurer pour tout un chacun des licences loyales sur les logiciels dans le nuage.

Google et AWS soulignent que les changements de licence priveront les consommateurs d’une partie de leur liberté. Ils ne pourront plus basculer vers un autre hébergeur Cloud . Le groupe dénommé « listed providers » sera également banni, préviennent-ils. Or, celui-ci inclut par exemple les principaux rivaux du fournisseur basé à Washington, comme Alibaba, Google et AWS.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée