Gartner modifie ses projections sur les coûts mondiaux en informatique pour 2022

Publié le 16/05/2022
Gartner modifie ses projections sur les coûts mondiaux en informatique pour 2022

D’après Gartner, les investissements mondiaux en IT devraient bondir de 4 % cette année, par rapport à 2021. Cette projection a été annoncée en dépit des problèmes géopolitiques et économiques que subit le monde en ce moment. Cependant, ce contexte a contraint le cabinet d’études à revoir à la baisse ses pronostics publiés en janvier dernier.

Le secteur IT continuera de grandir cette année. Ce qui devrait ouvrir de nouvelles possibilités d’emploi pour les experts dans ce domaine. Des opportunités qui profiteraient notamment à un freelance informatique. Pour renseignement, ce dispositif permet à ses utilisateurs de profiter d’une situation très flexible, entre autres. À ce titre, un travailleur indépendant choisit librement les missions qu’il souhaite mener, ses horaires, etc.

Néanmoins, l’accroissement de la filière IT s’annonce plus faible que prévu en 2022. Comparativement à 2021, Gartner table sur une augmentation de 4 % des achats de services, logiciels et terminaux informatiques. Le volume de transactions sur ce marché devrait ainsi dépasser les 4 400 milliards de dollars.

Les prévisions sur les outils pour data centers sont révisées à la hausse

Au premier mois de l’année, le cabinet d’études prévoyait encore une progression annuelle de 5,1 %. Selon les analystes, ce recul témoigne d’une certaine perméabilité de cette branche aux bouleversements :

  • De l’ordre mondial ;
  • De l’économie.

D’ailleurs, ce retrait se produit presque dans toutes les principales sections de marché. Ainsi, l’évolution anticipée des revenus issus des services de télécommunication est revue à 0,3 %, contre 1,3 % au départ. Quant aux ventes de programmes informatiques, elles sont attendues en croissance de 9,8 %. En janvier dernier, le pronostic de Gartner s’établissait à 1,2 point de pourcentage plus haut. De leur côté, les transactions sur les appareils devraient grossir de 1,9 % (1,4 point de moins qu’initialement). S’agissant des services, leurs revenus sont attendus en montée de 6,8 % (+7,9 % initialement).

Seule la catégorie des équipements pour centre de données est promise à un développement meilleur, de 5,5 %. Jusqu’à présent, sa croissance annuelle était estimée à 4,7 %.

Les budgets seront utilisés sur un nombre restreint de domaines

On soulignera néanmoins que le contexte actuel n’a donc pas réussi à réduire les dépenses en informatique à l’échelle planétaire. Pourtant, la combinaison des circonstances s'avère favorable à cette tendance :

  • Un ratio offre/demande faible en matière de ressources humaines ;
  • Problèmes de ravitaillement ;
  • Instabilité des taux de change ;
  • Inflation ;
  • Conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Un analyste chez Gartner, John-David Lovelock décrypte les projections livrées plus haut :

Contrairement à ce qui s'est passé en 2020 avec l'explosion de la pandémie de Covid-19, les DSI accélèrent les investissements, car ils reconnaissent l'importance de la flexibilité et de l'agilité pour faire face à toutes ces perturbations.

John-David Lovelock

Pour cette raison, explique-t-il, les investissements seront focalisés sur quelques disciplines. Cet expert a cité l’exemple de la sécurité, l’UX transparente, l’informatique en nuage, l’analytique. Sur le cloud, en 2022, les dépenses y afférentes se hisseront à 500 milliards de dollars, a estimé le cabinet. D’après son vice-président responsable de la recherche, Sid Nag, cette technologie constitue le moteur des organisations digitales actuelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.