La plateforme Dagger a terminé une nouvelle levée de fonds

Publié le 13/05/2022
La plateforme Dagger a terminé une nouvelle levée de fonds

Le 30 mars dernier, l’instrument de développement et d’intégration continus de Dagger a été mis à disposition de premiers usagers. Dans la foulée, la start-up annonce une levée de fonds conduite par Redpoint Ventures. Le financement récolté durant cette opération sera utilisé notamment dans la conservation de l’intérêt des éditeurs open source.

Après avoir quitté Docker en 2018, Solomon Hykes met sur pied sa start-up Dagger, après environ trois ans de gestation. Spécialisée dans le DevOps , cette société automatise différentes tâches de déploiement. Ceci avec la faculté pour les ingénieurs de bâtir leurs propres pipelines de distribution et d’intégration continues ( CD/CI ). Le tout à l’aide d’un ensemble de briques de constructions déterminées en amont, pouvant être exécutées partout.

La version bêta publique de cette plateforme informatique a été lancée le 30 mars dernier. Le même jour, son fondateur a annoncé un tour de table (série A) de 20 millions de dollars. Un fonds qui profiterait notamment aux freelances informatiques souhaitant intégrer l’entreprise.

Une partie des fonds servira au développement de l’équipe de l’entreprise

Ce financement fait suite à deux précédentes levées de fonds réalisées durant le stade embryonnaire de Dagger. Celles-ci ayant été bouclées à :

  • 3 millions de dollars pour la campagne menée en phase de pré-amorçage ;
  • 7 millions de dollars pour l’opération réalisée lors du cycle d’amorçage.

Le récent tour de table a été marqué par la participation de :

  • Julius Volz, fondateur de Prometheus ;
  • Daniel Lopez, co-créateur de Bitnami ;
  • L’ex-PDG de Reddit, Ellen Pao ;
  • Brian Stevens , l’ancien CTO de Red Hat et de Google Cloud ;
  • L’ancien PDG de GitHub, Nat Friedman ;
  • Y Combinator ;
  • Etc.

La jeune pousse révèle qu’elle investira une fraction des 20 millions de dollars dans l’agrandissement de son équipe. Ce qui suppose l’organisation prochaine d’une campagne de recrutement.

Pour s’informer sur les opportunités éventuellement proposées, les professionnels susmentionnés peuvent consulter régulièrement les plateformes de recherche de missions.

Par ailleurs, cet argent sera également utilisé pour continuer à capter l’intérêt des programmeurs utilisant les logiciels libres .

Dagger veut régler le problème des processus Devops

Solomon Hykes a expliqué qu’avec le basculement de presque l’intégralité de l’infrastructure numérique vers les serveurs en cloud :

[…] Les chaînes d'approvisionnement en logiciels ont tellement gagné en taille et en complexité qu'elles sont devenues un goulot d'étranglement important.

Solomon Hykes

Cette complexité grandissante contraint, poursuit-t-il, les ingénieurs Devops qui peuvent exploiter de nombreux outils spécialisés à :

Perdre du temps à intégrer ces outils ensemble dans des pipelines artisanaux.

Selon l’entrepreneur, la résolution de ce problème constitue le but suprême du Devops. Chez Dagger, ils estiment l’avoir atteint, révèle-t-il.

Dans la création de cette plateforme, Solomon Hykes a été soutenu par deux ex-employés de Docker, Andrea Luzzardi et Sam Alba. Les trois amis ne se sont pas regroupés autour de l’idée de développer un système d’exploitation DevOps . Au contraire, affirme Solomon Hykes, ils se sont plutôt interrogés quelles difficultés ils pouvaient régler en unissant leurs connaissances . Les processus Devops auraient vite été désignés comme l’un des plus grands obstacles.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.