Actualités Freelance Informatique

L’État français recrute des Entrepreneurs d’intérêt général pour des missions IT

Publié le 26/04/2022
L’État français recrute des Entrepreneurs d’intérêt général pour des missions IT

Chaque année, le secteur public engage quelque 500 fonctionnaires et agents contractuels en France. Pour 2022, 50 designers, data scientists et codeurs intègreront des administrations étatiques dans le cadre du programme EIG ou Entrepreneur d’intérêt général. Durant 10 mois, ces informaticiens mèneront des missions de service public. Leur salaire mensuel net : entre 3 500 euros et 4 000 euros.

Pour embaucher des experts IT de l’extérieur, l’Exécutif en France a créé en 2016 le plan EIG (Entrepreneur d’intérêt général). Un dispositif dont le sixième appel à candidatures vient d’être lancé pour engager, comme en 2021, 50 informaticiens . Ces derniers seront chargés de bâtir différents projets se rapportant à la digitalisation de l’administration. Sans oublier ceux relatifs à l’exploitation des datas dans la sphère étatique.

Pour remarque, il n’est pas possible de Devenir freelance , une forme d’emploi offrant plusieurs avantages (autonomie, indépendance…), avec l’IEG. Aux informaticiens présentant un tel dessein,

On conseillera de s’inscrire sur des plateformes numériques de missions spécialisées dans ce domaine.

Des profils variés sont recherchés

La campagne gouvernementale permet de décrocher un contrat à durée déterminée de dix mois dans la fonction publique. Au cours de ses six années d’existence, celui-ci a servi de tremplin à des spécialistes IT pour intégrer :

  • Le Commissariat général au développement durable ;
  • Le Muséum d’Histoire Naturelle ;
  • La Haute Autorité de Santé ;
  • Les ministères de l’Intérieur, de la Culture et de la Justice.

Par l’intermédiaire de ce programme, 172 informaticiens ont été enrôlés en CDD. Après leur expérience, plus de six sur dix d’entre eux ont choisi de continuer à travailler dans le secteur public .

Pour entrer dans la promotion 2022 d’EIG, les postulants peuvent déposer leur candidature jusqu’au 3 avril 2022. Cette année, la campagne tiendra compte de l’expérience obtenue par chaque prétendant. On s’intéressera également à la variété et à l’inclusion. De ce fait, un accent sera mis sur les profils provenant de parcours professionnels ou académiques divers. Par conséquent, la candidature des individus issus d’une reconversion ou des autodidactes est fortement souhaitée .

Le secteur public embauche régulièrement

Les personnes ayant passé l’étape de présélection choisiront par ordre d’importance les challenges qu’elles désirent prendre durant 10 mois. Après une entrevue, les participants retenus rejoindront leurs organismes d’accueil respectifs par groupe pluridisciplinaire de 2 ou 3 en septembre prochain . En étroite coopération avec des agents publics travaillant pour ces administrations, ils bénéficieront toute l’année de programmes d’accompagnement. Ces sessions seront pilotées par les EIG d’Etalab .

Toujours en matière d’emploi dans le secteur public, l’État compte continuellement 500 postes en quête de preneur dans le digital . De statut contractuel ou fonctionnaire, ceux-ci sont ouverts aux profils de niveau Bac+3 au moins . Dans ce cadre, 350 offres d’emplois ont été émises durant le forum 2019 de l’emploi Tech de l’État. À l’époque, l’événement marquait les efforts du gouvernement pour embaucher dans une filière avec une demande de main-d’œuvre extrêmement forte . Plus de 30 administrations publiques recruteuses étaient au rendez-vous pour :

  • Exposer leurs offres ;
  • Entrer en contact avec des postulants pour des postes de contractuels ou de fonctionnaires.

Parmi les plus importants recruteurs se trouvait l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. Ce service engage annuellement 150 personnes en moyenne, reconduction de postes inclus .

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée