SAP veut apporter une bonne organisation à son retrait de la Russie

Publié le 20/05/2022
SAP veut apporter une bonne organisation à son retrait de la Russie

Pour SAP, l’arrêt de ses opérations en Russie générerait un effet sur son bilan financier. Pourtant, l’éditeur germanique a commencé l’année 2022 avec un chiffre d’affaires considérable dans les offres relatives à l’informatique en nuage. La société compte faire progresser cet indicateur au cours des trois années à venir.

Début mars 2022, SAP a déclaré publiquement qu’elle cessait ses activités en Russie. Une décision qui a affecté beaucoup de collaborateurs de la société dans le pays. Concernant les Webmaster freelance par exemple, ils ont dû chercher de nouvelles missions pour pallier cette péripétie.

Pour rappel, d’autres métiers IT peuvent également être exercés dans le cadre de ce dispositif. D’ailleurs, agir en tant qu’indépendant promet divers avantages comme la flexibilité du travail. En effet, ce statut permet de gérer son planning ou son horaire en toute liberté.

Le 25 avril 2022, l’éditeur allemand a annoncé qu’il adoptait de nouvelles dispositions pour abandonner la Russie de manière ordonnée.

Un départ qui retombera sur le bénéfice net de l’entreprise

Le géant du logiciel a déjà suspendu l’ensemble de ses commerces dans le Grand Ours et en Bélarus. Dans l’optique de ces nouvelles mesures, il a commencé à arrêter toutes ses activités Cloud dans le pays des tsars.

En dépit des répercussions de l’interruption de ses opérations en Russie, l’entreprise devrait garder des revenus conséquents issus du Cloud. Le développeur a affirmé que pour 2022, ces derniers sont promis à un niveau compris entre 11,5-11,9 milliards d’euros .

Nonobstant une conjoncture macroéconomique et politique compliquée, le premier trimestre 2022 s'est avéré robuste , d’après Christian Klein, patron de SAP. Mais il a admis que le choix d’abandonner le territoire russe engendrerait :

Un impact financier, tant sur le chiffre d'affaires que sur le bénéfice net.

Christian Klein

Le CFO, Luka Mucic, a indiqué en parallèle que la société travaillait à compenser les retombées prévues sur ses revenus. Ces dernières avoisinent les 300 millions d’euros .

Concernant ses projets pour le futur, elle ambitionne d’augmenter par deux son chiffre d’affaires dans le Cloud d’ici trois ans .

Le géant allemand pousse ses clients à utiliser S/4HANA

En 2021, SAP a lancé son offre tout-en-un RISE reposant sur l’informatique en nuage. Depuis ce déploiement, indique Christian Klein, les DSI ayant prorogé leurs contrats avec le développeur se sont multipliés . Selon le CEO :

Nous sommes beaucoup, beaucoup plus proches de nos clients, et nous avons déjà pu constater un impact très positif sur les renouvellements.

Christian Klein

Depuis 2015, le titan technologique incite ses clients à basculer depuis le produit Business Suite 7 vers S/4HANA. Une suite de progiciel de gestion intégré s’appuyant sur le Cloud lancée la même année. Ces dernières années, la société a enchaîné les campagnes pour encourager les DSI à s’engager dans cette démarche . En février 2020, l’hésitation des clients à passer au Cloud a obligé l’opérateur à continuer à supporter ERP Central Component. Cette technologie ne disparaîtra finalement qu’au 31 décembre 2027 après une prolongation de deux ans .

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.