Actualités Freelance Informatique

Amazon se lance à son tour dans l’Internet par satellites

Publié le 30/11/2022
Amazon se lance à son tour dans l’Internet par satellites

Amazon vient de communiquer qu’un premier vol expérimental de son projet Kuiper est planifié pour le début 2023. Ce programme doit permettre à l’entreprise de se doter d’une constellation composée par quelque 3 200 satellites. Un dispositif qui est voué à concurrencer Starlink qui s’avère déjà très avancé dans l’Internet haut débit par satellites.

Le projet Kuiper, amené à concurrencer le projet Starlink de SpaceX, avance progressivement chez Amazon. La firme de Seattle a annoncé qu’un premier vol sera organisé en 2023. Pour lancer l’expérimentation de son système d’Internet par satellites, elle expédiera deux prototypes dans l’espace . Dans les détails, les Kuipersat 1 et 2 y seront envoyés à l’aide d’une fusée Vulcan de United Launch Alliance (ULA).

La concrétisation du projet Kuiper profitera notamment aux personnes dont l’activité professionnelle s’appuie énormément sur le Web. Parmi elles figurent les freelance IT . Un statut qui devrait garder sa prospérité à l’avenir grâce à sa popularité grandissante.

La société s’est rapprochée de trois lanceurs

Les deux premiers satellites d’Amazon devraient être fabriqués à la fin du quatrième trimestre 2022 . Ils seront ensuite lancés depuis le site de Cap Canaveral, en Floride. Quant à la fusée qui les transportera, elle est aussi sur le point d’être assemblée.

Le géant du commerce en ligne prévoit à terme d’envoyer 3 236 satellites en orbite basse . Il a déjà préparé 92 missions auprès de ULA, Blue Origin et Arianespace. La fusée Ariane 6 contribuera à 83 vols qui devraient s’effectuer depuis le site de lancement de Kourou (Guyane). Le premier d’entre eux se déroulera certainement d’ici deux ans. Le véhicule aérospatial, qui attend encore son tir inaugural, devrait avoir volé entre 1 à 2 fois en attendant.

Pour restreindre les mésaventures, la société de Jeff Bezos accorde beaucoup d’importance à la diversification des lanceurs . Cela s’explique également par la nécessité de répondre aux nombreux besoins du projet.

Amazon connaît cependant du retard par rapport à son concurrent SpaceX. Ses premiers satellites sont censés quitter la Terre avant le 31 décembre prochain. Ces quelques mois de report résultent en partie de complications dans la production des Kuipersat 1 et 2 .

L’Internet par satellites d’Amazon devrait arriver en 2026

Des problèmes ont aussi été observés du côté de ULA. La fusée Vulcan n’a jamais volé et le fabricant souligne qu’elle ne sera pas prête avant le mois prochain. L’entreprise a déclaré que des expérimentations au sol seront programmées en janvier 2023 . Ceci pour parvenir à un envol entre janvier et mars 2023.

Pour ULA, le suivi de ce timing se révèle décisif. La société souhaite en effet participer à l’immense appel d’offres de l’US Space Force. Cependant, l’une des conditions pour y répondre repose sur le succès de 4 vols spatiaux avant 2024 . Pour remplir tous les critères, Vulcan n’a plus droit au moindre retard.

Amazon devrait être en mesure de proposer de l’Internet haut débit par satellite avant juillet 2026. Elle est tenue de respecter la licence attribuée par la Commission fédérale américaine des communications. La multinationale basée à Washington doit ainsi expédier en orbite au moins 50 % de ses satellites. L’autre moitié sera déployée trois ans après au plus tard. La firme de Seattle entend, à terme, offrir son service à 95 % de la population à travers le monde . Le premier vol d’essai planifié pour 2023 conditionnera l’autorisation de l’entreprise d’expédier ses satellites dans l’espace.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée