Google lâche finalement son emprise sur son service mesh open source

Publié le 24/05/2022
Google lâche finalement son emprise sur son service mesh open source

Google s’est finalement résolu à faire don d’Istio à la Cloud Native Computing Foundation. Ce maillage de service rejoindra ainsi le framework Knative, délégué à cette entité en novembre 2021. Depuis son lancement, il avait été exclusivement gouverné par le géant technologique américain. Pour beaucoup, la décision de cette société fera du bien à l’adoption du projet sur le marché.

Depuis son amorçage en 2017, Google détient via une fondation idoine appelée Open Usage Commons un contrôle relatif sur Istio. Un projet de maillage de services en source ouverte. Celui-ci fournit aux programmeurs la capacité de gérer la sécurité des logiciels conteneurisés et ordonnés avec Kubernetes (K8s). Il en est de même pour leur télémétrie et leur trafic réseau.

Par rapport à ce type d’initiatives, diverses missions freelance y afférentes existent pour les consultants IT. Pour en trouver, il leur est conseillé de consulter les sites dédiés à la diffusion d’offres d’emploi comme freelance-informatique. Passer par une telle plateforme permet de mener une recherche plus facilement.

Un système améliorant les communications entre les micro-services

En fait, un maillage de services désigne une application d’infrastructure garantissant des échanges d’informations sécurisés et rapides entre les micro-services. Des techniques de développement dont dépendent les programmes informatiques. Parmi les attributions de ce service, l’on citera le cryptage, l’authentification, l’équilibrage de charge et l’identification des applications .

Les demandes de réseau transitent entre les micro-services par le biais de serveurs mandataires fonctionnant parallèlement au service. Ces proxies composent un maillage de réseau afin d’établir une connexion entre les micro-services . La gestion des performances et du réseau ainsi que la surveillance des accès s’effectuent au moyen d’un contrôleur central.

Surtout dans les grandes firmes requérant des systèmes de sécurité à grain fin, Istio est déjà très utilisé. Dès son lancement, il a assis sa notoriété sur ce marché. Toutefois, la complexité de ce service mesh a créé des opportunités pour les rivaux, dont Linkerd, HashiCorp Consul, etc.

Le service mesh intègre la Cloud Native Computing Foundation

Une nouvelle concernant ce projet, Google transfère son administration à la CNCF ou Cloud Native Computing Foundation. Un sous-groupe que la Linux Foundation a créé en 2015 pour piloter la solution K8s. À cette date, la firme de Mountain View venait de lui confier la gouvernance de cet orchestrateur de containers.

Cette cession a été annoncée lors de l’événement en ligne IstioCon. Elle arrive près de cinq mois après celle de la plateforme d’informatique sans serveur en source ouverte Knative. D’après les représentants du moteur de recherche, ce choix de renoncer enfin à Istio est justifié par plusieurs raisons. L’une d’entre elles repose dans la volonté de détenir une fondation unique pour ses trois socles d’applications . Ceci au cœur des politiques de gestion des containers.

Les participants à l’IstioCon et les fidèles du service mesh ont applaudi cette décision. La firme californienne avait signalé durant la Kubecon 2019 qu’elle n’entendait pas donner Istio et Knative à la CNCF . Maintenant, ce revirement devrait accélérer davantage le déploiement du maillage de services parmi les usagers. Par ailleurs, il apaise les développeurs qui se méfiaient de la mainmise de Google sur la conduite de cet outil.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.