Google Cloud soutient la croissance des revenus d’Alphabet

Publié le 25/05/2022
Google Cloud soutient la croissance des revenus d’Alphabet

Pour débuter l’année 2022, Amazon a annoncé sa première perte trimestrielle depuis sept ans. Pourtant, sa filiale consacrée à l’informatique en nuage a bien connu une grande ascension entre janvier et mars derniers. Du côté des concurrents, Alphabet a rencontré le même sort que le géant de l’e-commerce sur cette période.

Le marché des services nuagiques n’affiche aucune marque de déclin. Google Cloud et Microsoft Azure se sont ainsi nettement développés en début d’année. Les sociétés mères des deux opérateurs ont pourtant été, tout comme d’autres, frappées par un contexte macroéconomique délicat.

À propos de ces firmes, il est possible pour les freelances IT de les intégrer. Pour rechercher des missions proposées par ce type de société, ces professionnels peuvent consulter des plateforme informatique spécialisées.

Nonobstant un bénéfice global en baisse, Alphabet a bénéficié de la bonne performance commerciale de Workspace et Google Cloud. Sur janvier-mars 2022, les revenus de la filiale Cloud se sont établis à 5,8 milliards de dollars.

AWS reste devant l’entreprise sur le marché des services en nuage

Par rapport à la même période en 2021, une progression de 44 % est constatée. Cette activité subit en revanche 931 millions de dollars de perte d’exploitation , engendrée par des investissements :

  • Dans les centres de données ;
  • Dans l’embauche.

Microsoft a également dévoilé des résultats trimestriels en augmentation le 26 avril 2022. Pour son T3 2022, il a totalisé 49,36 milliards de dollars. Ce qui représente une hausse de 7,66 milliards de dollars en un an . Cette somme a été favorisée par sa branche Intelligent cloud. Celle-ci ayant enregistré 19,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires (+26 %).

Le principal concurrent de ces groupes, Amazon, a également vu ses revenus s’agrandir au premier trimestre 2022. AWS ou Amazon Web Services sa division Cloud, en a comptabilisé 18,4 milliards de dollars sur cette période . Soit une évolution de +37 % à l’aune de janvier-mars 2022. Quant au bénéfice opérationnel de l’entreprise, il s’est élevé à 6,5 milliards de dollars (+57 %).

À l’échelle du globe, AWS tient toujours le statut de numéro un des fournisseurs de services nuagiques. Le cabinet Canalys révèle que sur le marché, il détient une part de 33 %, c’est-à-dire :

  • 24 points de plus que Google Cloud ;
  • 11 points de plus que Microsoft Azure.

La société mère d’AWS a essuyé ses premières pertes depuis 2015

Le groupe de Jeff Bezos a néanmoins accusé des pertes entre janvier et mars 2022 malgré ces chiffres. Sur ce trimestre, la société a fait état d’un résultat commercial déficitaire de 3,8 milliards de dollars.

Cette déroute s’explique surtout par la dépréciation de la valeur de sa participation dans le fabricant automobile Rivian. Entre octobre et décembre 2021, cet investissement avait généré chez Amazon 11,8 milliards de dollars de bénéfice avant impôt. Cependant, la donne a changé depuis. Ces pertes découlent par ailleurs de l’effondrement de la demande à la sortie de la crise sanitaire, entre autres. Le directeur des relations avec les analystes au sein de la multinationale, Dave Fildes, a indiqué :

Nous ne sommes pas à l'abri des pressions inflationnistes sur les coûts, des perturbations continues de la chaîne d'approvisionnement et du début de la guerre en Ukraine depuis notre dernier trimestre.

Dave Fildes

Concernant les projections pour les mois à venir, le CEO de l’entreprise, Andy Jassy, fait preuve de pessimisme. D’après lui, Amazon table au mieux sur un bénéfice de 3 milliards de dollars dans l’intervalle avril-juin 2022. Au pire, il se prépare à perdre 1 milliard de dollars au cours de la même période .

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.