La filière IT américaine subit une vague de licenciements

Publié le 24/06/2022
La filière IT américaine subit une vague de licenciements

L’instabilité du marché et l’inflation grandissante poussent beaucoup de géants de l’IT aux États-Unis à licencier des employés. D’autres acteurs de ce domaine envisagent quant à eux de freiner leurs embauches. Pourtant, le marché du travail connaît en ce moment une forte tension. Ces phénomènes surviennent après celui de la grande démission observée dans le pays.

L’enchaînement de conjonctures économiques délicates et de crises incite une multitude d’entreprises IT aux États-Unis à décider des licenciements. L’effondrement de son nombre d’abonnés a par exemple amené Netflix à rompre le contrat de 70 employés à temps partiel. Le magazine américain Variety dévoile que pour les salariés à plein temps, le nombre d’individus renvoyés s’établit à 150. Ce qui représente 2 % des effectifs outre-Atlantique de la multinationale.

Les professionnels de l’informatique concernés par cette mesure peuvent Devenir consultant pour d’autres enseignes en attendant un nouveau poste. D’ailleurs, travailler à son propre compte promet plusieurs avantages. L’on citera notamment la liberté de fixer ses horaires, d’organiser son planning, etc.

Des entreprises préparent un gel des recrutements

Quelque 80 sociétés IT ont engagé aux États-Unis des compressions de personnel depuis janvier 2022 , d’après la plateforme Layoffs.fyi. Parmi elles se trouvent entre autres le concessionnaire automobile sur Internet Carvana ou le développeur de solutions collaboratives numériques Mural. Le site d’achats/ventes d’actifs financiers en ligne Robinhood a aussi amoindri en avril 2022 ses employés de 10 %.

D’autres acteurs de la filière IT se sont pour leur part contentés d’un gel des recrutements. Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, a notifié ses salariés de projets de coupe budgétaire. Il a par ailleurs communiqué que l’embauche devrait être vue comme une prérogative et que :

[…] La décision de renforcer les effectifs serait soumise à délibération.

Dara Khosrowshahi

Mi-mai 2022, le réseau social Twitter a également annoncé une suspension des recrutements. Cette mesure intervient alors qu’ Elon Musk s’apprête à acquérir le groupe au prix de 44 milliards de dollars . La multinationale a aussi congédié des cadres supérieurs à l’instar de :

  • Bruce Falck, chargé des revenus ;
  • Kayvon Beykpour, ex-responsable des offres grand public.

Le candidat au rachat de la société aurait suggéré des compressions de l’effectif en amont de l'opération. Il prévoirait toutefois de l’accroître au fil des ans .

La suspension des embauches sera fugace

Des géants du secteur informatique comme Meta ou Salesforce ont pareillement évoqué une pause dans l’embauche. Le directeur de la recherche sur la branche RH de Gartner, Jamie Kohn explique que depuis l’apparition du Covid-19 :

[…] Les entreprises ont accéléré leurs transformations numériques pour soutenir le travail hybride et répondre à la demande des clients. En première ligne du soutien à cette transformation, les entreprises IT prennent aujourd’hui du recul pour réévaluer leurs besoins pour leur croissance future.

Jamie Kohn

Néanmoins, il espère que le gel des recrutements sera juste temporaire. Cette interruption des embauches dans la filière informatique s’oppose à un contexte général caractérisé par un manque de talents . Jamie Kohn a poursuivi qu’outre l’industrie du numérique, le besoin en compétences technologiques s’avère relativement conséquent.

Plusieurs entreprises peinent toujours à embaucher les talents qui leur manquent pour satisfaire à leurs permanentes demandes IT, ajoute-t-il. Le cadre conclut que les experts dans ce secteur trouveront encore de nombreuses offres sur le marché de l’emploi. Ceci même si ces opportunités ne proviennent plus des grandes enseignes du domaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.