Actualités Freelance Informatique

Constellation poursuit sa croissance externe

Publié le 26/10/2022
Constellation poursuit sa croissance externe

Le groupe Constellation vient de prendre le contrôle de l’intégrateur spécialisé dans la fourniture d’équipement informatique reconditionné BESTinfo. Cette acquisition permet à l’entreprise d’avancer un peu plus dans l’accompagnement de ses clients dans l’amélioration de leur empreinte carbone. D’après le président de la société, elle introduit directement celle-ci dans l’économie circulaire.

L’entreprise de services du numérique (ESN) Constellation a racheté plus d’une dizaine de sociétés depuis sa fondation en 2016. En renforçant vite son savoir-faire avec ces opérations, l’entreprise a réalisé son rêve d’engranger 100 millions de revenus en 2021. L’atteinte de cet objectif était initialement attendue pour 2022. Dorénavant, l’intégrateur ambitionne de dégager un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros cette année, puis 200 millions d’euros en 2025.

Pour parvenir à son but, Constellation pourrait faire appel à des freelance IT . Les métiers dans ce secteur recherchant de plus en plus ces travailleurs indépendants pour différentes raisons. Certains les engagent notamment pour contourner la pénurie de talents voulant devenir salariés.

Le groupe s’est emparé de BESTinfo

Cette année, l’ESN s’est déjà approprié cinq entreprises. Trois de ces acquisitions ont été officialisées. L’une d’entre elles porte sur BESTinfo, qui siège en Île-de-France, à Cormeilles-en-Parisis. Une opération qui suit la mise en place des nouvelles filiales Impakt, Kanopée , qui ont respectivement pour mission de :

  • Mesurer l’empreinte carbone des entreprises ;
  • Attirer leur attention sur la décarbonation à travers des formations.

Présentement, Constellation réalise 30 % de ses facturations dans la distribution de matériel, exclusivement neuf pour le moment. En acquérant BESTinfo, l’intégrateur entend soutenir la sphère publique, rassemblant 12 % de ses utilisateurs, dans sa transition écologique . Aujourd’hui, les produits reconditionnés devront représenter au moins 20 % des achats :

  • Des collectivités locales et leurs groupements ;
  • Des acheteurs de l’État français.

Cette règle a été instituée par la loi AGEC entérinée en avril dernier.

Le groupe de services IT ne prévoit toutefois pas de se limiter au secteur public. Il entend s’appuyer sur sa filiale Impakt pour faire basculer les entreprises privées vers reconditionnées. 80 % de leurs émissions de gaz à effet de serre sont pour l’instant issues des intrants, selon l’ESN . Ceux-ci renvoient à l’activité commerciale des sociétés IT, qui acquièrent des services/biens numériques pour les proposer à leurs clients.

L’ESN veut apporter une alternative reconditionnée à tous ses clients

Avec BESTinfo, l’intégrateur envisage par ailleurs d’offrir une solution reconditionnée à certains habitués. Cette option s’adressera d’abord à ceux dont les contrats valent plus de 100 000 euros. Son objectif : expérimenter la proposition sur un nombre restreint de dossiers avant de la généraliser à tout son portefeuille .

Cette nouvelle filiale possède 1 000 m² de stock d’équipement IT et emploie une dizaine de personnes. Elle a terminé l’exercice 2022 sur 4,3 millions d’euros de revenus. L’ESN est spécialisée dans le commerce interentreprises. Cependant, elle s’adresse tant aux consommateurs finaux qu’à des redistributeurs à qui sont offertes des pièces de rechange, entre autres .

Lancée en 2004, BESTinfo fonde son offre sur trois bases :

  • La revalorisation et le recyclage des matériels informatiques ;
  • La prolongation des accords de maintenance ;
  • L’installation sur site et la fourniture de l’équipement IT reconditionné.

Pour mener à bien le premier service, la société collecte elle-même certains constituants comme les disques durs, les batteries … Ceci pour les reconditionner et les remettre en vente sous forme de pièces de rechange. Ensuite, un prestataire est engagé pour les recycler conformément aux normes sur les Déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE).

D’après le président fondateur de Constellation, Etienne Besançon, BESTinfo représente la pièce manquante de leur stratégie de décarbonation .

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée