Quels sont les principaux enjeux IT pour les entreprises ?

Capacité à prédire les retombées des actions mises en place

Être capable de prédire les comportements des clients, les tendances du marché est vital pour une entreprise dans un climat économique changeant.

Cependant, toutes les entreprises n'ont pas forcément les compétences en interne pour bénéficier de toute la puissance des outils d’aide à la décision. C’est pourquoi faire appel à des consultants indépendants disposant de ces compétences est crucial pour faire la différence face à ses concurrents.

Gestion commerciale et financière

Le développement et le déploiement d’outils et logiciels permettant aux entreprises une bonne gestion financière est un enjeu crucial pour celles-ci.

En effet, il est aujourd’hui essentiel pour les entreprises de disposer d’outils de reporting permettant de piloter l’activité commerciale et financière au quotidien.

Conduite du changement et des projets

Être capable de s’adapter et faire adhérer l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise au nouveau projet n’est pas toujours chose facile pour un dirigeant.

C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à des chefs de projets bénéficiant d’une expertise spécifique pour fédérer l’ensemble des équipes autour du projet.

Des enjeux communs aux différents types d’entreprises

La gestion de projet : enjeu essentiel pour la croissance de l’entreprise

Qu’est-ce que la gestion de projet ?

On peut définir la gestion de projet (ou Project Management Office) comme l'application de processus, de méthodes, de compétences, de connaissances et d'expérience pour atteindre des objectifs spécifiques en respectant des délais, un budget et un niveau de qualité définis au préalable.

Contrairement à la gestion classique qui est un processus continu, la gestion de projet a une durée limitée. C’est pourquoi cette dernière nécessite des compétences spécifiques pour être menée à bien.

Quelles sont les différentes méthodes de gestion de projet ?

Voici une liste non exhaustive des différentes méthodologies de gestion de projet qui peuvent être mises en place.

Gestion de projet linéaire

Cette méthode est une approche traditionnelle de la gestion de projet et plus couramment utilisée dans les secteurs de la fabrication ou de la construction. Beaucoup d'experts pensent qu'il s'agit du premier modèle à avoir été adopté en génie logiciel.

Le modèle adopte une approche linéaire de la gestion de projet, le projet étant décomposé en séquences avec le coup d'envoi d'une phase en fonction de l'achèvement de la précédente.

Méthodologie Agile

Le processus de gestion de projet Agile est une méthode de gestion de projet centrée sur la valeur utilisateurs. La méthodologie est extrêmement flexible, puisque les projets sont découpés en cycles extrêmement courts.

Méthode Kanban

Le processus de gestion de projet Kanban supprime les sprints et les jalons qui sont attribués à la méthodologie Agile. La méthode Kanban est une approche plus visuelle de la gestion du temps, de la portée du projet et du budget ; ces trois facteurs déterminant le succès de tout projet.

La maîtrise d’ouvrage : entité porteuse d’un besoin

Qu’est-ce que la maîtrise d’ouvrage ?

La maîtrise d'ouvrage est la personne pour qui est réalisé le projet. En effet, la MOA correspond à l'entité porteuse d'un besoin, qui définit l'objectif du projet, son calendrier et le budget consacré à ce projet.

En outre, la maîtrise d'ouvrage est à l'origine de l'idée de base du projet et représente, à ce titre, les utilisateurs finaux à qui l'ouvrage est destiné.

Quels sont les rôles de la maîtrise d’ouvrage ?

La maîtrise d’ouvrage a différents rôles à tenir au cours du projet. Avant le commencement du projet, la MOA est chargée de s'assurer de la faisabilité et de la viabilité du projet. La maîtrise d’ouvrage définit ensuite les objectifs du projet ainsi que les délais, les coûts et le niveau de qualité à respecter.

Par ailleurs, la maîtrise d’ouvrage intervient tout au long du projet pour contrôler son bon avancement. Une fois le projet terminé, la MOA doit s’assurer que le produit livré est conforme aux exigences fixées au préalable. La maîtrise d’ouvrage est ensuite chargée de prononcer la réception du produit. Cela signifie qu’elle déclare accepter l’ouvrage avec ou sans réserve.

Des enjeux spécifiques aux domaines de la finance

Complexification de la monétique

Qu’est-ce que la monétique ?

La monétique est le domaine de la finance comprenant l’ensemble des traitements électroniques, informatiques et télématiques nécessaires à la gestion des cartes bancaires et des transactions associées.

Par ailleurs, les enjeux de la monétique sont de plus en plus complexes. En effet, avec l’essor des smartphones et objets connectés permettant le paiement direct, ce domaine nécessite de plus en plus des compétences ultra spécifiques.

Pourquoi faire appel à des consultants monétique ?

L’ensemble des échelons formants les flux monétiques nécessitent des compétences spécifiques. Le paramétrage des TPE, la synchronisation des différents flux ou encore la sécurisation des transactions (notamment SEPA) sont quelques exemples de situations pour lesquelles les banques ont besoin de faire appel à des consultants monétique.

Mise en place des directives européennes nécessitant des compétences spécifiques

Qu’est-ce que Solvency II ?

La directive Solvency II (2009/138/CE) est une directive du droit de l'Union européenne qui codifie et harmonise la réglementation européenne en matière d'assurance. Il s'agit principalement du montant du capital que les compagnies d'assurance de l'UE doivent détenir pour réduire le risque d'insolvabilité.

Suite au vote du Parlement européen sur la directive Omnibus II le 11 mars 2014, Solvabilité II est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Cette date avait déjà été repoussée à plusieurs reprises.

Pourquoi faire appel à des consultants Solvency II ?

La mise en place de la directive Solvency II (qui se rapproche de Bale 2), notamment pour les banques et assurances, nécessite des compétences spécifiques. En effet, les entreprises adoptant cette directive doivent mettre à jour l’ensemble de leurs logiciels pour qu’ils respectent bien les nouvelles normes.

De plus, ces entreprises ne disposant pas toujours de ces compétences en interne, elles ont la possibilité de faire appel à des consultants indépendants disposant de cette expertise.

De nombreux progiciels métier dans les entreprises

CRM (Customer Relationship Management)

La gestion de la relation client est une technologie permettant de gérer toutes les relations et interactions de l’entreprise avec ses clients et prospects. Le but est simple : améliorer les relations d'affaires.

Un système CRM aide les entreprises à rester en contact avec leurs clients, à rationaliser leurs processus et à améliorer leur rentabilité. Le CRM (qui peut être édité par SiebelSalesforce ou Selligent) est donc un outil qui aide à la gestion des contacts, la gestion des ventes, la productivité, et plus encore.

ERP (Enterprise Resource Planning)

Le progiciel de gestion intégré est un type de logiciel que les organisations utilisent pour gérer leurs activités quotidiennes telles que la comptabilité, l'approvisionnement, la gestion de projets, la gestion des risques et la conformité, et les opérations de la chaîne logistique. Une suite ERP complète comprend également la gestion de la performance de l'entreprise, un logiciel qui aide à planifier, budgétiser, prévoir et faire rapport sur les résultats financiers d'une organisation.

D’autre part, les systèmes ERP (qui peuvent être édités par SAP ou Peoplesoft) relient une multitude de processus d'affaires et permettent le flux de données entre eux. En collectant les données transactionnelles partagées d'une organisation à partir de sources multiples, les systèmes ERP éliminent la duplication des données et assurent l'intégrité des données avec une source unique de vérité.

Les technologies Méthode & Métier