Fiche métier Business Analyst

Freelances

Vous êtes business analyst freelance et vous recherchez une mission ? Rejoignez 98.754 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission de business analyst (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Nos derniers

CV de business analyst

Nos dernières

missions de business analyst

Le métier de business analyst

Un Business Analyst analyse l'organisation et la conception des entreprises et évalue leurs Business Models afin d'apporter des solutions à leurs problèmes. Il permet de réduire les coûts, d'exploiter au mieux les compétences et de supprimer le travail inutile et sans valeur ajoutée.

Quelles sont les missions principales du business analyst ?

Analyse des résultats commerciaux, mise en place d’outils de suivi et de prévisions

Le business analyst spécifie, en lien avec les chefs de produit, KPI qui seront utilisés pour mesurer la tenue des objectifs commerciaux. Celui-ci veille à ainsi, lors de la définition de ces éléments, de la disponibilité des produits mis sur le marché.

Aussi, le business analyst met en place des tableaux de bord de suivi de la performance commerciale et des outils de reporting pour les commerciaux, les distributeurs. Celui-ci s’assure également de leur bonne utilisation par les divers collaborateurs.

Par ailleurs, le business analyst analyse les bases de données. Celui-ci peut, par exemple jauger :

  • la performance de l’activité,
  • le CA par client, par produit, par région, par commercial, par canal de vente,
  • le volume des commandes on ou off-line...

En outre, le business analyst prépare des rapports d’activité pour la direction des ventes, de la direction générale, des distributeurs. Il analyse ainsi les conséquences opérationnelles des stratégies mises en place par l’entreprise pour améliorer ses performances commerciales.

En somme, le business analyst mesure le retour sur investissement de ces stratégies sous un angle commercial et financier. Celui-ci formule des recommandations en termes d’incentives et de rémunération variable pour les commerciaux.

Études de marché, veille et recommandations stratégiques

Le business analyst a pour mission d’étudier sous un angle quantitatif et parfois qualitatif les tendances et les nouvelles pratiques de consommation spécifiques à un domaine, d’activité. Ce dernier réalise donc des enquêtes quantitatives et/ou qualitatives pour mieux cerner les demandes des clients potentiels sur un segment précis, et pour mesurer des tailles de marché.

Par ailleurs, le business analyst étudie les perspectives de développement d’un marché et effectuer des prévisions de vente. Celui-ci assure donc une veille sur les réglementations capable influer sur un marché.

Quelles sont les autres missions du business analyst ?

Contrôle et pilotage des dépenses

Le business analyst peut prendre part aux clôtures budgétaires mensuelles et s'occuper de l'historisation. Celui-ci peut aussi consolider le contrôle budgétaire des centres de coûts et déterminer des leviers d’action envisageables pour améliorer la rentabilité (par exemple, optimiser les outils et les process).

Optimisation des outils d’analyse

Le business analyst contribue, si besoin en relation avec la DSI, à l’optimisation des équipements et des études prédictives (prévisions commerciales : volume de ventes et chiffre d’affaires à venir...).

Garantir une bonne relation avec les distributeurs

Le business analyst peut s'occuper des demandes d’un portefeuille de fournisseurs. Ce dernier peut aussi garantir l’animation des ventes auprès d’une force de vente interne ou externe.

Quelles sont les compétences du business analyst ?

Le business analyst doit maîtriser parfaitement la suite MS Office. Ce dernier doit aussi acquérir une maîtrise sans faille des techniques et outils de programmation, d’extraction et de traitement des données statistiques.

De plus, le business analyst doit être compétent pour suivre le nombre important, la variété, le flux des données, le dédoublonnage, la segmentation et la modélisation. Ce dernier doit aussi avoir une connaissance parfaite des outils de reporting (Tableau software, Server Reporting Services...).

Aussi, le business analyst doit maîtriser l'usage de Salesforce (logiciel employé pour la gestion de la relation client) ou autres outils CRM. Ce dernier doit aussi avoir une bonne connaissance des outils et méthodes de modélisation spatiale pour la mise en oeuvre d'études géomarketing.

Quelles sont les qualités du business analyst ?

Le business analyst doit avoir une bonne connaissance des marchés. Ce dernier doit aussi avoir une appétence particulière pour les chiffres car la majorité de ses tâches revient à analyser des données et des statistiques complexes.

D'autre part, le business analyst doit disposer d’un esprit d’analyse afin de distinguer et mesurer avec rigueur les bases de données internes et externes à l’entreprise. Celui-ci doit aussi faire preuve de curiosité et savoir anticiper afin de réaliser une veille sur les opportunités et les menaces qui se présentent à l’entreprise.

De plus, le business analyst doit acquérir des compétences relationnelles afin d’avoir la capacité de travailler avec divers services (marketing, financier, communication...). Celui-ci doit également développer un sens de l'organisation irréprochable car celui-ci peut intervenir sur plusieurs projets simultanément.

Finalement, le business analyst se doit d'être force de proposition et acquérir une bonne capacité de communication pour rédiger des préconisations stratégiques et des points d'amélioration (techniques, informatiques, organisationnels).

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un business analyst ?

Le management de la data en entreprise a rencontré une évolution croissante ces dernières années au moyen de l'essor du monde numérique. Reposant sur l’analyse une multitude de éléments chiffrés, le poste de business analyst étend les possibilités, en matière de travail car de nombreux services de la structure sont touchés (marketing, production, distribution...).

Contrairement au contrôleur de gestion, le business analyst se tourne de préférence vers des prestations d’analyses transverses et de recommandations opérationnelles. Ce dernier s'est longtemps fondé sur les données et outils internes et tend actuellement s'approcher du métier de dataminer qui prend en compte de nombreuses informations, généralement venant de sources variées. Ce dernier synthétise l'ensemble de ces données, dans l'objectif de découvrir un levier de création de valeur pour la société, surtout en prenant en considération l'aspect prédictive et stratégique de l'analyse.

Source : https://www.apec.fr/