Fiche métier Consultant technique

Freelances

Vous êtes consultant technique freelance et vous recherchez une mission ? Rejoignez 98.758 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission de consultant technique (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Nos derniers

CV de consultant technique

Nos dernières

missions de consultant technique

Le métier de consultant technique

Quelles sont les missions principales du consultant technique ?

Contribution à la construction de l’offre

Le consultant technique assure une veille technologique importante dans son domaine de spécialité. Il participe ainsi, en relation avec le directeur de projet et le directeur du département Conseil, à l’élaboration et au positionnement de l’offre.

En outre, le consultant technique identifie les partenaires technologiques (éditeurs de logiciels, sociétés de conseil en système d’information, SSII…) compétents dans son domaine d’expertise technique et susceptibles d’apporter une contribution complémentaire à celle de son entreprise.

Participation aux phases d’avant-vente

Le consultant technique intervient à la demande des ingénieurs commerciaux, des ingénieurs d’affaires et ingénieurs avant-vente lors des phases préalables à la signature des contrats. Il apporte ainsi au client une expertise technique pointue et participe à la rédaction de la réponse à l’appel d’offre.

Réalisation d’audits techniques et rédaction de préconisations

Le consultant technique réalise, lors des phases amont des projets, des audits techniques permettant d’analyser l’existant et de faire émerger des solutions (il pourra s’agir par exemple d’audit de sécurité afin de vérifier la solidité de la solution logicielle). Il conseille ainsi le client (maîtrise d’ouvrage ou architecte) dans les choix de ses infrastructures logicielles et matérielles.

Participation au déroulement du projet

Par ailleurs, le consultant technique apporte un appui technique aux équipes de développement et prend en charge certains développements spécifiques. Il participe également à l’installation lorsqu’il s’agit de matériels ou de logiciels complexes.

De plus, le consultant technique est chargé de garantir la performance des nouvelles applications. Il joue le rôle d’interface entre les équipes en charge du développement ou de l’intégration et les utilisateurs finaux. En somme, le consultant technique peut prendre en charge certains développements.

Quelles sont les autres missions du consultant technique ?

En tant que consultant senior et expert reconnu, le consultant technique peut avoir l’opportunité de représenter son entreprise lors de colloques, séminaires, conférences, congrès, tant en France qu’à l’étranger, et assurer des présentations devant d’autres experts, des utilisateurs et des chercheurs.

Plus largement, le consultant technique peut être responsable de la capitalisation et de la transmission du savoir-faire technique via :

  • la documentation technique au sein de l’entreprise,
  • la formation des collaborateurs des équipes aux nouvelles offres et aux nouveaux outils logiciels à l’intérieur de son domaine de compétences.

Dans quel contexte fait-on appel à un consultant technique ?

En SSII :

Dans ce cadre, le métier de consultant technique peut se confondre en termes de missions avec celui de l’ingénieur d’étude et développement et les responsabilités sur les phases amont (veille, audits, avant-vente…) sont peu ou pas représentées. La part du développement dans son activité est alors dominante ou exclusive.

Au sein d’un cabinet conseil :

Dans ce cadre, les missions d’un consultant technique sont complètes et combinent missions verticales (expertise technique) et horizontales (participation à toutes les phases du projet y compris les phases d’avant-vente. L’expertise technique est spécifiée, soit en fonction de la connaissance d’une offre logicielle dominante (par exemple : consultant SAP), soit par rapport à un regroupement d’offres formant un ensemble cohérent (par exemple : consultant CRM ou Business Intelligence).

Chez un éditeur de logiciels ou un distributeur :

Dans ce cas, le consultant technique est très présent sur les phases de commercialisation de l’offre et de réponse aux appels d’offre : il travaille en symbiose avec les ingénieurs avant-vente et les ingénieurs commerciaux. Plus en aval, le consultant technique intervient sur les étapes de paramétrage du logiciel en fonction des attentes du client.

Consultant technique : quel profil ?

Diplômes
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste).
  • DESS/DEA informatique.
  • Diplôme de type bac+4 en informatique : MIAGE, IUP informatique, maîtrise informatique, ingénieur maître…

Expérience

Le poste de consultant technique s’adresse à des candidats disposant au minimum d’une expérience de 3 ans.

Compétences du consultant techniques

Le consultant technique doit comprendre parfaitement le système d’information de l’entreprise (réseau, système, infrastructures, exploitation…). Il doit aussi avoir des connaissances solides des problématiques fonctionnelles (spécifications fonctionnelles) exprimées par les utilisateurs.

D’autre part, le consultant technique doit être un expert technique dans le domaine concerné par le poste :

  • très bonne connaissance des offres logicielles du marché,
  • maîtrise des systèmes d’exploitation associés,
  • parfaite connaissance des langages de développement soutenant la conception des offres logicielles et des problématiques d’intégration de service.

En outre, le consultant technique doit être ouvert vers les technologies objet (type J2EE, ASP.net) qui sous-tendent aujourd’hui l’essentiel de l’offre logicielle. Il doit également maîtriser l’anglais pour comprendre les documentations techniques, une partie importante de l’offre logicielle venant des États-Unis. Aussi, de nombreux séminaires, colloques, présentations se déroulent exclusivement en anglais.

Qualités du consultant technique

Le consultant technique doit être ouvert d’esprit afin de prendre en compte et d’intégrer les évolutions relatives à son domaine d’intervention. Il doit savoir faire preuve de rigueur et de ténacité. En effet, le consultant technique ne doit pas s’arrêter à une vision superficielle du sujet. Il doit poursuivre sa réflexion pour pouvoir fournir une prestation fiable et de qualité.

Par ailleurs, il est important que le consultant technique demeure curieux et ouvert aux évolutions récentes afin de préserver sa capacité à innover et de rester à la fois compétitif et motivé. Il doit également avoir de bonnes aptitudes relationnelles avec le client, afin de le rassurer sur la crédibilité technique de l’offre et contribuer ainsi à l’obtention et au développement de l’affaire.

En somme, le consultant technique doit avoir des qualités d’écoute accrues aussi bien vis-à-vis du client que des équipes internes (développeur, consultant fonctionnel, ingénieur avant-vente…). Il doit également avoir des capacités pédagogiques développées pour expliquer l’offre en interne et en externe.

Source : https://www.apec.fr/