Fiche métier Auditeur

Freelances

Vous êtes auditeur freelance et vous recherchez une mission ? Rejoignez 102.103 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission d'auditeur (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Nos derniers

CV d'auditeur

Nos dernières

missions d'auditeur

Le métier d'auditeur

Quelles sont les missions principales de l’auditeur ?

Préparation de l’audit

L’auditeur étudie les risques possibles en fonction de l'entité examinée et de son métier, notamment les risques opérationnels.

D'autre part, l’auditeur recueille de l’information dans le but de pouvoir faire les contrôles sur l’application des orientations de la structure dans différents domaines. Celui-ci prend en considération l’organisation et la gestion des ressources humaines, la stratégie de développement, le suivi de l'atteinte des objectifs, la maîtrise des risques, les systèmes d’information, les résultats, la gestion administrative et comptable.

Aussi, l’auditeur établit le programme de tests à réaliser (contrôles informatiques de cohérence des données, vérification de dossiers...).

Réalisation de l’audit

L’auditeur anime des entretiens avec plusieurs interlocuteurs de la structure auditée. Il effectue aussi des contrôles (surtout sur le SI). Aussi, l’auditeur examine et reconstitue les process, les risques opérationnels, recoupe les informations recueillies.

Par ailleurs, l’auditeur s’assure de la bonne compréhension des éléments d'évaluation. Celui-ci doit anticiper les dysfonctionnements repérés pendant la phase de préparation. Il prend garde aussi à disposer de preuves fiables afin d’appuyer ses conclusions.

Rédaction de la synthèse et du rapport

L’auditeur réalise une synthèse des observations faites durant l’inspection en appuyant sur les axes d’amélioration ainsi qu’une analyse de l’efficacité du contrôle continu. Celui-ci établit aussi le rapport complet selon les procédures et méthodes de la société.

En somme, l’auditeur présente les retombées au responsable de du service audité, de l’audit interne et/ou à la direction générale de la société.

Formulation et suivi des préconisations

L’auditeur est chargé d’expliciter des préconisations opérationnelles près des services touchés. Il doit ainsi créer et envoyer un questionnaire de contrôle suite aux préconisations réalisées.

En somme, l’auditeur est chargé du suivi de l'élaboration des préconisations de la structure auditée.

Quelles sont les autres missions de l’auditeur ?

Dans certains cas, l’auditeur peut être chargé d’accompagner les opérationnels dans l'établissement de nouvelles procédures. Il peut aussi animer des ateliers de découverte de nouveaux outils de gestion, assurer le transfert des compétences de la culture du contrôle interne, ou être en charge d'une tâche d’évaluation des organisations internes pour améliorer l'organisation.

Par ailleurs, l’auditeur peut également mener des audits juridiques. Dans ce cas, il s'occupe de faire la revue de la totalité des contrats de l’entreprise signés et en cours vis-à-vis prestataires de service, estimer l’engagement financier correspondant et mesurer les risques juridiques possibles pour non-conformité des obligations.

Quelles spécialisations possibles pour l’auditeur ?

L’auditeur a la possibilité de se spécialiser dans plusieurs grands domaines :

  • L’informatique : dans ce cas, l’auditeur doit être expert sur les problématiques de sécurité, développement et production informatiques
  • La finance, et notamment l’audit comptable
  • Les activités de marchés et leur modélisation
  • Le juridique

Devenir auditeur : quel profil ?

Diplômes
  • Bac +5 spécialisé en banque et finance, économie, gestion, comptabilité, droit bancaire, informatique, mathématiques, audit
  • École de commerce
  • IEP (Institut d’Études Politiques)
  • École d’ingénieurs avec si possible une spécialisation en ingénierie financière
  • DESCF (Diplôme d'études supérieures comptables et financières)
  • CIA (Certification en audit interne)
  • DPAI (Diplôme professionnel de l’audit interne)

Expérience

Généralement, le poste d’auditeur est accessible à des profils experts possédant 5 à 10 ans d’expérience professionnelle dans leur domaine de prédilection.

Quelles sont les compétences de l’auditeur ?

L’auditeur qui pratique dans le secteur bancaire doit connaître parfaitement la globalité du droit bancaire (Bâle II et III, lutte anti blanchiment, CRBF 97-02, réglementation AMF...). Il doit également connaître les normes SOX.

En outre, l’auditeur doit connaître parfaitement les outils des marchés financiers. Il doit également avoir une bonne connaissance des métiers de la banque.

L’auditeur doit également bien connaître l’ensemble des méthodes de conduite de réunions. Il doit aussi bien connaître les techniques d’entretien. De plus, l’auditeur doit maîtriser l’extraction de données informatiques ainsi que les outils de planification de projets.

D'autre part, l’auditeur doit avoir une connaissance parfaite des techniques d’audit fondées sur les normes professionnelles (planification, vérification, conclusion). Il doit également bien connaître les techniques de management de projet.

En somme, l’auditeur doit connaître parfaitement les systèmes d’information de la structure. Il doit aussi avoir une vue d’ensemble des métiers de la société.

Quelles sont les qualités de l’auditeur ?

L’auditeur doit avoir de grandes compétences rédactionnelles dans le but de rédiger des notes internes, des comptes-rendus de réunions et des rapports d’audit. D'autre part, ce dernier doit disposer d'un sens de la communication affûté afin d’obtenir une bonne collaboration de la part de ses partenaires.

En outre, l’auditeur doit être capable de faire preuve d’écoute dans le but de considérer les points de vue défendues par les collaborateurs du service audité. Ce dernier doit toujours faire preuve de rigueur et de méthode de façon à vérifier la véracité et la cohérence des informations recueillies.

Par ailleurs, l’auditeur doit avoir la capacité de satisfaire ses interlocuteurs pour faire accepter les préconisations du rapport d’audit. Ce dernier doit aussi avoir une excellente capacité d’analyse pour établir un constat objectif et factuel.

D’autre part, l’auditeur doit disposer d'un esprit de synthèse aiguisé pour présenter un rapport facilement exploitable par la Direction Générale. Il doit aussi avoir le sens de l’organisation de façon à préparer de manière efficiente les missions d’audit.

Enfin, l’auditeur doit être capable de travailler en équipe dans la mesure où les missions sont effectuées à plusieurs. Celui-ci doit donc faire preuve d’adaptabilité pour effectuer une multitude de déplacements et travailler avec des partenaires variés en matière de professions et de pays.

Source : https://www.apec.fr/