Actualités Freelance Informatique

Une transformation de l’industrie peut être obtenue grâce au métavers

Publié le 24/10/2022
Une transformation de l’industrie peut être obtenue grâce au métavers

Le Web3, les réseaux sociaux ou encore les jeux vidéo représentent les domaines où le métavers s’est le plus répandu. L’application de cet univers virtuel n’y est cependant pas réservée. Elle couvre également l’industrie, avec déjà de premiers cas d’utilisation. Différents obstacles restent néanmoins à surmonter pour que les entreprises puissent en profiter pleinement.

Le métavers apporte, comme toute nouvelle technologie, une multitude de promesses qui restent à vérifier. Dans l’industrie, il permet d’échanger de manière traçable et sécurisée les informations de l’entreprise grâce à son approche écosystémique. Il constitue ainsi une solution pour simplifier l’entretien, la fabrication et la conception des produits. Pour de nombreux acteurs de l’industrie,

L’apparition du métavers confère l’occasion d’instaurer un vrai espace collaboratif et de partage. L’idée étant de renforcer l’ efficience opérationnelle.

Remarque : il est possible de devenir freelance informatique dans le secteur de l’industrie. L’adoption de cette forme de travail s’accompagne d’avantages comme la liberté de déterminer ses honoraires, l’absence de pression hiérarchique, etc.

Les doubles numériques contribuent à l’apparition du métavers

En assimilant des visions blockchain et Web3, cette plateforme collaborative fournit aussi des solutions aux problématiques de :

  • Transfert de la valeur entre parties prenantes ;
  • Traçabilité.

Ceci en permettant d’optimiser, ou même de monétiser, l’utilisation des contenus numériques et des atouts de chacun. Grâce aux capacités issues des jetons non fongibles (NFT) , un fournisseur ou un prestataire peut par exemple :

  • Introduire les modèles tridimensionnels des pièces de rechange qu’il fabrique dans le référentiel de son client ;
  • Puis se faire rémunérer chaque fois qu’ils sont utilisés.

Ces nouvelles possibilités représentent un levier puissant pour le recours à l’impression 3D ou à la fabrication additive.

Les premières briques du métavers industriel portent sur les digital twins, soit les répliques numériques :

  • D’une usine ;
  • D’un opérateur ;
  • D’une chaîne de production ;
  • D’un produit ;
  • Ou même des quatre en même temps.

Branchés à l’univers physique, ces instruments s’avèrent très utiles pour :

  • Améliorer la flexibilité de la chaîne logistique ;
  • Réduire les cycles de production ;
  • Prévenir des modifications dans les chaînes de fabrication ;
  • Simuler des paramétrages variés ;
  • Etc.

Le métavers élargit l’application industrielle des technologies 3D

L’imagination de la réplique numérique en recourant aux technologies deV réalité virtuelle et/ou réalité augmentée atteint aujourd'hui un niveau impressionnant :

  • De réalisme ;
  • De précision.

Au point que les projections et les simulations des chaînes de production virtuelle sont maintenant devenues concrètes.

Un spectateur non informé n’est ainsi plus en mesure de distinguer une séquence filmée d’une scène 3D. Ce réalisme du métavers permet d’impliquer chacun des interlocuteurs. Ces représentations proches de la réalité favorisent également l’entrainement d’ intelligence artificielle à des problèmes conjecturaux simulés dans le double numérique. Ce qui contribue entre autres à l’avancée de la robotique autonome, renforçant le contrôle de l’usine et de sa sécurité.

Disposer d’un digital twin ne suffit ainsi cependant pas à créer un métavers. Pour élaborer cet univers virtuel, le déploiement d’une méthode collaborative s’impose . L’institution d’une telle approche passant par l’ouverture de ce monde :

  • À toutes les parties prenantes de l’entreprise (clients, fournisseurs, etc.) ;
  • Aux corps de métier en interne.

Depuis longtemps, l’industrie est habituée à œuvrer avec les modèles tridimensionnels, particulièrement dans des secteurs comme l’artisanat de luxe. Une filière qui modélise peu à peu virtuellement ses articles en amont de leur production. Pendant tout le cycle de vie d’une marchandise (conception, maintenance, après-vente), ces technologies sont désormais utilisées. Avec le métavers industriel, l’application de la donnée et des solutions tridimensionnelles s’étend dorénavant à des domaines plus vastes.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée