Amazon développe sa R&D sur les réseaux quantiques

Publié le 06/07/2022
Amazon développe sa R&D sur les réseaux quantiques

Amazon Web Services a développé un centre d’analyse pour se pencher sur les enjeux scientifiques et technologiques de la communication quantique. L’objectif est de déployer une solution répondant aux besoins des applications, des hardwares et des softwares. Le groupe a donc décidé de consolider ces activités sur le Cloud computing quantique.

C’était le 21 juin 2022 que le distributeur de prestations Cloud d’Amazon a fait une déclaration importante. Il s’agissait de la mise en place de l'AWS Center for Quantum Networking (CQN). Cette entité sera une continuité des autres projets existants. Il s’agit de l'AWS Center for Quantum Computing en Californie pour l’étude de l’informatique quantique, le Quantum Solutions Lab et Amazon Braket.

Les multiples compétences technologiques et informatiques du Freelance IT lui permettent de travailler sur des missions spécifiques comme l’informatique quantique. Les grands groupes du Cloud, à l’instar d’AWS commencent à développer des programmes avec des systèmes quantiques. Les freelances IT pourront proposer leurs services.

Améliorer la performance des serveurs grâce au quantique

Amazon a décidé d’exploiter le potentiel technologique des réseaux cantiques. La connexion entre les différents dispositifs permise par la quantique intéresse le groupe. La société s’appuie sur des cas pratiques et appréciables tels que :

  • La possibilité d’installer des serveurs Cloud nettement plus performants qu’un unique processeur quantique ;
  • La capacité de sécuriser chaque communication avec des clefs de chiffrement quantique ;
  • L’ajustement de transducteurs quantiques et de répéteurs relayeurs utiles pour capter les signaux optiques pour les transformer en signaux électriques.

Toutes les recherches quantiques seront confiées à CQN (AWS Center for Quantum Computing). Toutefois, Amazon ne fait état d’aucun budget nécessaire pour déployer ce prochain centre de recherche. À noter que c’est une entreprise d’envergure internationale qui collabore sur plusieurs techniques quantiques, dont :

  • IBM ;
  • Google ;
  • Cisco ;
  • Intel ;
  • Microsoft.

AWS veut exploiter tout le potentiel de la quantique informatique

Amazon Web Services fait son entrée dans un secteur peu exploité par la quantique informatique. Il s’agit notamment du domaine de la mise en réseau .

AWS affirme que :

L’AWS Center for Quantum Networking (CQN) va tenter de relever les défis scientifiques et techniques liés à la création de matériels, logiciels et applications pour les réseaux quantiques.

Ce centre de recherche expérimentera d’autres solutions sur les infrastructures quantiques élaborées par AWS à l’intérieur de différents services du groupe. Ce sont :

  • L'Amazon Quantum Solutions Lab ;
  • L'AWS Center for Quantum Computing ;
  • L’Amazon Braket.

Ce dernier service cité, Amazon Braket a l’avantage d’offrir une architecture favorable à la mise en place d’algorithmes quantiques. Ceux-ci pourront être essayés via des simulateurs de parcours quantiques et appliqués sur divers supports quantiques. Ces derniers peuvent être les ordinateurs D-Wave et Rigetti .

Afin d’exploiter l’ensemble des capacités des PC quantiques, c’est indispensable d’établir une connexion entre ceux-ci et dans un même réseau quantique. Les experts du CDN Mihir Bhaskar et Denis Sukachev qui mènent ces recherches ont affirmé dans un site d’actualité :

S’ils ne suscitent pas autant d’intérêts que les ordinateurs quantiques, les réseaux quantiques ont des applications potentielles fascinantes.

Pour ces spécialistes, les niveaux de sécurité et de confidentialité seront impossibles à décoder avec systèmes de chiffrement conventionnels.

Des difficultés techniques à résoudre

Les architectures quantiques se serviront de diverses techniques déjà utilisées pour les échanges d’informations optiques récents, tels que :

  • Les capteurs ;
  • Les fibres ;
  • Les lasers.

Toutefois, les infrastructures quantiques sont basées sur les photons uniques pour transmettre les données . Pour cela, elles ne s’appuient donc pas sur des imposants lasers pouvant transporter les informations via des canaux de longueurs d’onde différentes. En revanche, cette spécificité a quelques inconvénients.

À propos des difficultés notamment sur les photons qui constituent un grand défi pour les experts, ils affirment que :

[…] La mécanique quantique interdit leur amplification, ce qui limite la portée du réseau.

Pour d’autres, ce n’est pas avant 5 voire 10 ans, que l’industrie adoptera dans l’absolu la quantique. Cependant, l’intérêt réside à faire de cette opportunité une solution adéquate pour les besoins des entreprises. D’ici 2025, Gartner estime qu’environ 40 % des grands groupes adopteront les perspectives quantiques. Tandis que IDC prévoit un chiffre d’affaires mondial sur ce secteur estimé à 16,4 milliards de dollars en 2027 d’ici 2027 .

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.