Actualités Freelance Informatique

I-Nov revient pour une nouvelle édition

Publié le 03/03/2022
I-Nov revient pour une nouvelle édition

Depuis cinq ans, l’État finance le concours i-Nov par le biais du Programme d’investissement d’avenir (PIA). Pour les entreprises participantes, cette compétition constitue une vraie aubaine pour trouver un cofinancement de leur projet. Ceci en matière d’innovation ainsi que de développement et de recherche. Pour la neuvième édition de i-Nov, le dépôt des candidatures a déjà commencé.

Le gouvernement a lancé la neuvième édition du concours d’innovation i-Nov, piloté par l’ADEME et Bpifrance. Les candidatures sont ouvertes depuis le 19 janvier dernier jusqu’au 22 mars 2022. Toutes les informations utiles à ce sujet, dont celles sur les dossiers, sont disponibles sur le site de Bpifrance.

Pour cette vague, i-Nov tournera autour de 4 thématiques. La première repose sur l’énergie, englobant les milieux et les ressources naturels. Les trois restants concernent la ville durable, la santé et le numérique. Ainsi, le concours s’adressera notamment aux consultant informatique. Entre parenthèses, ces professionnels peuvent passer par une plateforme pour chercher des missions. Ce faisant, ils en trouveront une plus facilement.

Plus de 400 projets ont été sélectionnés depuis 2017

Pour mémoire, i-Nov a été créé pour co-financer l’innovation en France. Ceci afin d’appuyer la croissance et l’émergence rapide des PME tricolores capables de devenir des leaders mondiaux dans leur secteur.

Organisé deux fois par an, le concours a vu la participation de 462 projets depuis sa naissance en 2017. Pour la 8ème édition, les dossiers sont en cours d’examen et les gagnants seront désignés dans les jours/mois qui viendront. Durant la vague précédente, 73 dossiers ont été sélectionnés. Estimés à 45,8 millions d’euros, ces derniers ont compté parmi eux des projets de digitalisation dans les industries :

  • Créatives ;
  • Culturelles.

Parmi les vainqueurs de l’année dernière se trouve par exemple Synapse Développement. Un développeur de logiciels expert en traitement automatique des langues. Le jury s’est prononcé en faveur de son projet de chatbot, baptisé Bot Cycle. L’innovation repose sur les algorithmes d’apprentissage qui traitent autrement le processus de maintenance et de mise en production des agents conversationnels. Afin d’apprendre durant leur cycle de vie, ces programmes exploiteront les informations récoltées au cours des interactions avec les usagers.

Tous les acteurs de la filière technologique peuvent participer

Le cahier des charges de la neuvième édition précise sur le site de Bpifrance le cadre défini pour chaque thématique. S’agissant du digital, les projets sont tenus de :

  • Afficher des perspectives de marchés extrêmement grandes ;
  • Proposer une technologie de rupture en matière d’utilisation ou de produits.

Le document détaille que les secteurs de la Tech s’y rapportant :

[…] Pourront être couverts à tous niveaux de la chaîne de valeur, de la conception des composants au traitement de données massives.

Parmi les filières mentionnées figurent entre autres la digitalisation des industries créatives et culturelles, ainsi que :

  • La cybersécurité ;
  • La diminution de l’impact écologique du digital ;
  • La 5G ;
  • La réalité mixte, virtuelle ou augmentée ;
  • La blockchain ;
  • Le traitement des Big data ;
  • L’intelligence artificielle ;
  • Les technologies quantiques.

La fiche thématique Santé cite, quant à elle, l’exemple des jumeaux numériques, des matériels médicaux connectés, de la chirurgie robotique…

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée