Actualités Freelance Informatique

Un robot chirurgical est parvenu à mener une laparoscopie sans intervention humaine

Publié le 07/03/2022
Un robot chirurgical est parvenu à mener une laparoscopie sans intervention humaine
Dans le domaine de la robotique appliquée à la chirurgie, un nouvel exploit a été réalisé en janvier dernier. Des scientifiques ont utilisé le Smart Tissue Autonomous Robot pour opérer une anastomose sur deux morceaux d’intestin grêle de porc. Le tout sans assistance humaine. Une intervention délicate, mais qui s’est déroulée sans encombre.

À l’heure actuelle, le recours à l’intelligence artificielle (IA) et à la robotique s’accroît de plus en plus. Sur le plan de l’emploi, ce phénomène profite entre autres aux experts dans ce domaine ou autres freelance IT. Afin de mieux en tirer, ces professionnels peuvent s’inscrire sur des plateformes de missions telles que Freelance Informatique.

Sur le même sujet, des chercheurs américains ont effectué une avancée majeure en matière d’IA et de robotique. Des scientifiques de l’Université John Hopkins (Baltimore) ont accompli avec réussite une première laparoscopie sans aide humaine. Menée sur des tissus porcins, l’opération a été réalisée par le robot chirurgical STAR (Smart Tissue Autonomous Robot).

D’importants défis restent à relever

L’auteur principal de l’expérience, Axel Krieger a déclaré que leurs travaux prouvent que :

Nous pouvons automatiser l'une des tâches les plus complexes et les plus délicates de la chirurgie (...) Le STAR a produit des résultats nettement meilleurs que les humains effectuant la même procédure.

De manière détaillée, ce robot a été chargé de suturer deux bouts d’intestin de porc. Les scientifiques expliquent que le choix de cette intervention est motivé par le fait qu’il s’agit vraisemblablement de :

[…] L’étape la plus difficile d’une chirurgie gastro-intestinale, qui exige d’un chirurgien qu’il suture avec une grande précision et régularité. Le moindre tremblement de la main ou un point de suture mal placé peut causer une fuite qui pourrait avoir des complications catastrophiques pour le patient.

Néanmoins, les chercheurs soulignent que l’intervention chirurgicale automatisée sur des tissus mous (thoracique, abdominale et cutanée) présente encore d’énormes défis. Pour cause, une telle intervention requiert :

  • La conception d’algorithmes de surveillance pouvant être ajustés à la chirurgie dynamique ;
  • Une stratégie de la programmation des tâches qui prend en considération la déformation des tissus ;
  • Des dispositifs d’imagerie de haute précision pour identifier et suivre le tissu visé.

Le STAR est doté d’équipements de pointe

Ces tissus se caractérisent par leur imprévisibilité. Par conséquent, le robot est contraint de s’adapter et d’adopter des décisions vite tel un véritable chirurgien. Pour cette raison, le STAR a été fabriqué avec un dispositif de contrôle innovant. Celui-ci lui permet d’adapter instantanément son plan chirurgical. Il présente également une autonomie plus élevée et est muni d’instruments de couture spécialisés. Une autre partie déterminante de ce système repose sur l’imagerie. Par conséquent, il est doté d’un endoscope lui conférant une vision tridimensionnelle avec un algorithme ajusté.

Par ailleurs, le STAR comporte deux bras KUKA LBR Med. L’un est assorti d’un dispositif endoscopique à double caméra constitué d’une caméra NIR (proche infrarouge). Cette dernière permet au bras robotique de :

  • Suivre les marquages sur le tissu du porc ;
  • Reformer sa surface afin d’organiser les sutures grâce à un algorithme.

L’autre bras dispose de l’instrument de couture Endo 360.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée