Actualités Freelance Informatique

L’activité d’Amazon dans la robotique s’agrandit constamment

Publié le 29/09/2022
L’activité d’Amazon dans la robotique s’agrandit constamment

Amazon a annoncé l’acquisition de son fournisseur de machines logistiques Cloostermans. Avec cette reprise, le leader mondial du e-commerce pourra désormais fabriquer des robots logistiques en interne. Cette opération lui permet également d’affermir un peu plus ses opérations dans la robotique. Un secteur où il a multiplié les acquisitions ces dernières années.

Amazon réalise d’importants investissements dans le domaine de la robotique , tant pour le grand public que pour ses opérations logistiques. La firme a ainsi ouvert un centre de Recherche et Développement en Allemagne et un laboratoire de recherche en Italie. En avril dernier, elle a aussi injecté un financement dans Agility Robotics.

Remarque : les freelance IT peuvent s’informer auprès de cette société pour voir si elle propose des projets leur convenant. Pour rappel, ce dispositif représente le statut de travailleur indépendant. Une forme d’emploi qui s’exerce sans contrat de travail liant le professionnel et l’organisation ou le particulier s’attachant ses services.

La multinationale s’offre Cloostermans

Pour accroître sa présence dans la robotique , Amazon a par ailleurs accompli au fil des ans plusieurs rachats de start-ups. Le groupe s’est notamment approprié en 2019 Canvas Technology pour environ 100 millions de dollars. Cette start-up est spécialisée dans le transport automatisé de marchandises. Sept ans plus tôt, c’est la jeune pousse Kiva, spécialisée dans les robots logistiques , qui a rejoint la multinationale. Cette cession a été finalisée à 775 millions de dollars. Plus récemment, Amazon, à travers sa branche grand public, a repris le fabricant des aspirateurs Roomba, iRobot en août dernier. Cette acquisition lui a coûté 1,7 milliard de dollars.

Maintenant, elle renforce son activité en étendant ses capacités d'entrepôt industriel. Le géant du commerce en ligne annonce en effet la reprise de la société Cloostermans, spécialisée dans la mécatronique . Un secteur qui mélange informatique, automatisation électronique et mécanique.

Amazon collabore avec cette entreprise basée en Belgique depuis trois ans. Celle-ci lui fournit des robots logistiques pour emballer des articles afin de préparer les commandes et déplacer des palettes. En procédant à cette opération de croissance externe, Amazon compte améliorer ses capacités de Recherche et Développement en mécatronique.

Cloostermans a hâte de participer à l’innovation de la Supply Chain

Le patron de Cloostermans, Frederik Berckmoes-Joos, a affirmé dans un communiqué qu’ils sont heureux d’entrer dans le réseau Amazon. Cette intégration permettra d’agrandir l’impact dont son entreprise peut disposer à l’échelle du globe , s’est-il réjoui. Le CEO a ajouté :

Amazon a relevé la barre concernant la manière dont les technologies de la chaîne logistique peuvent profiter aux employés et aux clients, et nous nous impatientons de contribuer au prochain chapitre de cette innovation.

Frederik Berckmoes-Joos

Cloostermans a été fondé en 1884. La société s’est d’abord fait connaître par sa spécialisation dans l’entretien des machines-outils pour l’industrie du textile. Une filière qui se développait fortement au cœur du secteur triangulaire entre Anvers, Gand et Bruxelles, où l’entreprise est installée. La désormais filiale d’Amazon a commencé par la suite à fabriquer ses propres appareils textiles. Puis, elle a construit des appareils pour l’industrie des câbles et des batteries de cuisine. À présent, la firme est spécialisée dans l’élaboration et la production d’appareils sur-mesure.

L’acquisition de Cloostermans intervient après qu’Amazon ait dévoilé, en juillet dernier, Proteus, son premier robot logistique autonome. Cette machine est en mesure de se déplacer de lui-même dans les entrepôts parmi les agents humains .

Le tableau d’ensemble pour le titan du e-commerce est qu’il investira probablement largement plus dans la robotique d’entrepôt à l’avenir. Cette voie semble essentielle dans la réponse aux exigences de son activité de commerce en ligne en perpétuelle croissance .

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée