Interpréteurs de commandes

Freelances

Vous êtes freelance Interpréteurs de commandes et vous recherchez une mission ? Rejoignez 103.314 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission Interpréteurs de commandes (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Nos derniers

CV Interpréteurs de commandes

Nos dernières

missions Interpréteurs de commandes

Focus sur SHELL UNIX

Ce programme est destiné à système d’exploitation de la famille d’Unix. Il diffère de ses semblables grâce à son système d’interface de dialogue en format linéaire.

Le logiciel ne sert pas uniquement à interpréter les commandes. On s’en sert également pour générer des langages de programmation dans le but d’apporter des changements dans les fonctionnalités internes de la machine.

La famille Shell englobe quatre types de logiciels. Ces références sont à choisir en fonction de la nécessité de l’utilisateur.

La particularité de ces programmes réside sur une gestion d’entrée et sortie de données à plusieurs redirections. On compte au moins 5 choix à sélectionner en tenant compte de la syntaxe et du résultat recherché.

Shell unix est présent sur le marché depuis près de 50 ans. Cette longévité lui permet d’améliorer son efficacité et d’offrir des concepts de plus en plus simples aux usagers.

SCRIPT SHELL, outil d’automatisation des tâches

Avec Shell, il est possible de gérer la capacité de sa machine et d’automatiser certaines tâches en passant par le script.

Le processus est également incontournable pour déceler et mettre fin à un programme qui bug. Ce programme utilise le langage C ou Pearl pour la gestion des invites de commande. Les opérations se font par séquence.

La création d’un script est divisée en 5 grandes étapes et les variables sont classées en deux catégories : celles du système et celles de l’utilisateur. Elles se déclinent en plusieurs sortes et sont reconnaissables par le début de leur énumération.

L’écriture des variables respecte des critères spécifiques pour qu’elle soit compréhensible par le système. Dans ce cas, il est impératif de maîtriser les arguments, les fonctions et les syntaxes arithmétiques, les expressions de conditions, les comparaisons ainsi que les boucles de base.

SCRIPT SHELL fait partie, en effet, des programmes simples en son genre. Il est recommandé pour les programmeurs débutants. Pour les systèmes d’exploitation autres que Linux, le logiciel nécessite une installation.

KORN SHELL, un langage machine performant

La connaissance d’un langage informatique approprié est essentielle pour pouvoir créer un script. Shell met à la disposition des programmeurs deux formats distincts, le Bourne et le Korn. Le K Shell est plus performant d’entre eux.

En plus des commandes classiques, il permet d’accéder à la lecture, la manipulation et la modification des historiques de la machine. Les programmes réalisés peuvent être transformés en outil de travail, notamment pour l’exécution de tâches répétitives.

Son principal atout réside sur son identificateur de commande. Aussi, il devient possible d’utiliser des chiffres et d’autres caractères dans la variable.

Puisque le concept est poussé, il est nécessaire de maitriser les systèmes d’écriture de fonctions et de commandes de base avant de se lancer dans l’apprentissage du jargon KSH assez complexe.

Les structures de programmation KORN SHELL se présentent en plusieurs subdivisions. Les plus utilisées sont les structures conditionnelles et les structures répétitives.

Ces 2 principes requièrent une rigueur dans l’écriture puisque les erreurs, même minimes, entravent les démarches. En revanche, les messages d’erreur sont très détaillés afin de permettre une correction rapide et adaptée à la situation.

Ce gestionnaire de processus offre un cadre de travail configurable. Ce qui constitue un vrai plus.

Zoom sur d’autres interpréteurs de commandes

D’autres interpréteurs de commandes sont disponibles sur le marché. Bien qu’ils soient peu connus, ils peuvent exécuter les mêmes écritures BASH proposées par les programmes de la famille Shell.

ISPF, AWK, CMD font partie de ces logiciels reconnus. AWK est le plus puissant d’entre eux. En plus des exécutions des tâches classiques, il est équipé d’un système de recherche qui permet de repérer des syntaxes sur les lignes.

ISPF est un éditeur de commande de ligne qu’on retrouve souvent sur les systèmes IBM. Il fait partie des logiciels développés par Command LIST. Il diffère donc par l’utilisation de préfixes et de paramètres spécifiques.

CMD est spécifique aux systèmes d’exploitation Windows. Pour y accéder, il suffit d’ouvrir l’invite de commande. Le système est assez simple, mais la performance est aux rendez-vous.

En effet, il est possible de gérer les paramètres de sa machine, mais aussi d’opérer sur le réseau. Ce qui rend le programme intéressant. Les syntaxes utilisées sont quasiment similaires aux autres systèmes de commandes connues.

Trouver une mission Freelance : internet ou prospection ?

Lire l'article

Les technologies Interpréteurs de commandes