Freelances COBOL et dérivés : découvrez l'ensemble des compétences

Déposez une mission gratuitement ou Déposez votre CV

Qu’est-ce que COBOL ?

COBOL ou COmmon Business Oriented Language est un langage de programmation crée en 1959 par le Short Range Committee. Il est basé sur le langage FLOW-MATIC qui a été développé par Grace Hopper entre 1955 et 1959.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un langage commun destiné à la programmation d’application de gestion. C’est un des langages les plus utilisés, surtout durant la période entre 1960 et 1980.

Bien qu’il soit plus en retrait de nos jours, il reste encore actif, avec une nouvelle version sortie en 2014. Parmi les différentes versions du langage, on cite : COBOL 2, COBOL DB2, COBOL JAVA, COBOL MICROFOCUS, COBOL IDMS, COBOL MVS et COBOL PACBASE.

Mais, quelle que soit la version utilisée, le langage ne propose que 3 types d’extensions de fichiers : « cbl », « cob » et « cpy ». Aujourd’hui, ce langage est utilisé principalement dans 3 secteurs à savoir : les grandes administrations, les assurances et les banques.

Ayant marqué l’histoire des langages de la programmation, l’héritage de ce dernier est très vaste. D’ailleurs, selon la société américaine Gartener Group, 75 % des données dans le domaine des affaires sont encore traitée avec des logiciels utilisant ce langage.

En outre, 15 % des nouveaux logiciels développés l’utilisent encore. La structure des logiciels utilisant ce langage est très distincte. Elle est composée par 4 divisions à savoir : identification de division, environnement de division, données de division et procédure de division.

À l’intérieur de chaque division se trouvent des sections qui sont composées par des paragraphes.

Qu’est-ce que RPG ?

Le RPG ou le Registre Parcellaire Graphique est un logiciel du type système d’information géographique. Il est utilisé dans le domaine agricole pour identifier les parcelles.

Ce logiciel est composé par plus de 7 000 000 objets graphiques et îlots qui couvrent une zone géographique allant de France à outremer. Les métadonnées utilisées par ce logiciel suivent la norme ISO 19115. Il est utilisé par les instances qui s’emploient à développer le secteur agricole et la gestion des territoires.

Ainsi, les syndicats de bassin versant et les communautés de commune utilisent ce logiciel pour collecter les informations sur les caractères et l’évolution d’un espace agricole.

La France a commencé à utiliser ce logiciel à partir de 2002, en accord avec le règlement de l’Union européenne (no 1593/2000). Chaque année, ce logiciel est mis à jour en France en récoltant de nouvelles informations de département en département.

C’est la seule base de données géographique de grande envergure qui bénéficie d’une mise à jour annuelle. Le logiciel est fourni aux gestionnaires de territoires par l’intermédiaire de l’ASP ou Agence des Services de Paiement. Cette dernière en est d’ailleurs le premier fournisseur en France.

Il existe une version gratuite du logiciel qui est disponible depuis le site web de Géoportail. De plus, il y a des données qui peuvent être collectées depuis le site web data.gouv.fr.

Mais les données proposées sur ce site web sont incomplètes, ils ne permettent donc pas de faire des traitements approfondis. Pour faire un traitement poussé, il faut disposer de données complètes qui sont constituées d’ilots organisés en 4 niveaux d’informations.

Outre cette version en ligne, il existe une version Explorer qui est accessible après une demande auprès de l’ASP.

Qu’est-ce que GAP ?

Le GAP ou le Générateur Automatique de Programmes est un langage de programmation destiné pour la gestion. À l’origine, ce langage de programmation était destiné à convertir les comptables en programmeurs sans pour autant les obliger à entrer dans les détails complexes du traitement.

Il est surtout utilisé chez IBM dans les systèmes anciens tels que le 1130 ou le 360/370. À cette époque, ce langage de programmation s’appelait encore en Report Program Generator. Ce n’est qu’à partir des systèmes 3 qu’on a commencé à l’appeler GAP.

La grammaire de base du GAP était assez rudimentaire, il se basait énormément sur des éléments repris sur d’autres langages de programmation comme Basic.

Le GAP a évolué au fil des périodes en même temps que la technologie, donnant ainsi naissance à différentes versions comme le GAP II, le GAP III et le GAP IV. Le GAP II est apparu au cours des années 60 et donna à l’ordinateur l’image d’une machine de traitement de batch.

Avec le GAP III, le langage de programmation a évolué tout en gardant le colonnage ainsi que sa rigidité. Avec la version IV, le colonnage est abandonné en partie pour introduire d’autres notions supplémentaires comme les fonctions intégrées et les pointeurs.

De nos jours, il possède toutes les fonctionnalités qui sont propres à un langage de programmation procédurale. Mais, il a laissé la place à SQL qui est devenue le standard pour toutes manipulations de données.

Il est maintenant utilisé en complément d’autres langages standards comme PHP et Java. Il est disponible en package sous la forme d’un produit avec une licence IBM.

Les technologies COBOL et dérivés

Nos derniers

CV COBOL et dérivés

Nos dernières

missions COBOL et dérivés