Palo Alto Networks souhaite éradiquer les compromis sécuritaires dans les datacenters

Publié le 08/07/2022
Palo Alto Networks souhaite éradiquer les compromis sécuritaires dans les datacenters

Le programme de partenariat technologique de Palo Alto Networks est optimisé. Il est possible dorénavant d’automatiser, d’accéder à une interface partenaire, de bénéficier d’une assistance améliorée grâce au Technology Partner Program. Le tout, dans un environnement disposé en quatre paliers : Self-Service, Select, Premier et Elite. Ce sont les degrés de service que Palo Alto Networks intègre dans sa stratégie avec ses partenaires.

Les partenaires de Palo Alto Networks qui exploiteront les niveaux Select, Premier et Elite seront choisis après une analyse du marché et un critère d’évaluation. C’est à la suite d’un contrôle de l’équipe gestionnaire des produits que sera déterminé la complémentarité ou non des technologies. Il faudrait que celles-ci s’accommodent au portefeuille du groupe pour un contrôle final.

Amazon Web Services, Nutanix, Okta et Google Cloud font partie des entreprises qui collaborent étroitement avec Palo Alto Networks. Les Freelance IT peuvent aisément sous-traiter avec ces dernières grâce à leur statut de professionnel indépendant. Selon la spécificité de leur formation, ils pourront répondre aux besoins en digitalisation ou encore leur apporter de précieux conseils stratégiques.

Le récent programme de Palo Alto présente des atouts

Palo Alto pense que son dernier programme offre de nombreux avantages tels que :

  • Les qualifications ;
  • L’apprentissage,
  • L’assistance technique ;
  • Les ressources d’exploitation avant la présentation des offres.
À propos des différents paliers, le Self-Service permet aux partenaires à fort potentiel sur l’aspect sécuritaire de s’intégrer. Ils pourront donc continuer leur activité tout en collaborant avec Palo Alto Networks .

La vice-présidente des partenariats technologiques de Palo Alto, Tana Rosenblatt déclare que :

Le succès du programme de partenariat repose sur la réussite des clients, l'innovation et la croissance.

Puis, elle affirme :

Les améliorations apportées à notre programme Technology Partner Program doivent permettre de mieux équiper nos partenaires technologiques, et aux clients de choisir en confiance parmi un écosystème de partenaires de sécurité engagés dans une intégration transparente et des solutions de sécurité complètes pour répondre aux cybermenaces actuelles et futures.

Les différents avantages liés à ce récent programme sont par ailleurs :

  • Une homologation et une certification automatisées ;
  • Une formation adaptable ;
  • Une meilleure robotisation sur l’exploitation de l'intégration.

Les réseaux des datacenters ne sont pas assez sécurisés selon Palo Alto

Les réseaux des périphéries ont toujours eu un temps d’avance sur celui des datacenters. Ce décalage se justifie par le fait que les capacités et l’accessibilité des applications sont priorisés par rapport à la sécurité. Lorsqu’une architecture ne dispose pas de potentialités de revenu, l’application configuré depuis un datacenter ne sera pas accessible. En conséquence, les utilisateurs ne pourront pas avoir de réponse sur leurs requêtes. Raison pour laquelle, les vérifications de conformité des réseaux, provoquant parfois des retards sont habituellement « rationalisés ». Les sociétés créaient une architecture sécuritaire de réseau en périphérie avec une consultation dynamique. De l’autre côté, les datacenters se servaient des ACL sur des modems pour sécuriser les leurs. Quand ces entreprises utilisaient à nouveau les DLP, l’IPS et autres procédés, les datacenters optaient une technique de contrôle dynamique. Ces décalages étaient à la base des ajustements fréquents sur le volet sécuritaire qui se résumaient en :
  • Efficacité ou visibilité ;
  • Simplicité ou fonctionnement ;
  • Performance ou sécurité.
Ces accommodements n’étaient parfois pas évidents à dominer pour les entreprises autant que pour les organismes publics. Ils devaient constamment se décider entre garantir la sécurité ou offrir plus de performances. Le problème résidait surtout dans l’amélioration et l’ajout de nouvelles conceptions après avoir fait un choix. De possibles modifications risquent de déstabiliser l’équilibre sur le plan de la performance et sécuritaire déjà configuré à la base.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.