Dispositifs électroniques programmables

Freelances

Vous êtes freelance Dispositifs électroniques programmables et vous recherchez une mission ? Rejoignez 105.839 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission Dispositifs électroniques programmables (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Recevoir un dossier Simulation en ligne
Nos derniers

CV Dispositifs électroniques programmables

Nos dernières

missions Dispositifs électroniques programmables

Qu’est-ce qu’une IHM ?

IHM est le sigle désignant une Interface Homme-Machine, c'est à dire une interface qui permet à un utilisateur d’interagir avec une machine. Plus globalement, une I.H.M est en mesure de connecter une personne à une machine, à un système ou à un appareil dans le contexte d’un processus industriel.

Les interfaces homme-machine peuvent se retrouver sous différentes formes, comme des écrans directement insérés aux machines, des écrans d’ordinateurs ou encore des tablettes tactiles. La finalité de ces interfaces est de pouvoir fournir des insights sur les performances et les progrès réalisés par les machines.

Cette technologie est également indiquée par l'emploi d'autres termes comme un Terminal d’Interface Opérateur ou une Interface d’Opérateur Local. Les terminaux de commande I.H.M peuvent être des afficheurs intelligents programmables, assurant des fonctionnalités semblables à des automates programmables industriels I.H.M.

Ils bénéficient cependant de couches hardware prédéveloppées et se programment en langage de haut niveau, permettant un gain de flexibilité pour le développement des applications.

À des fins de visualisation, des Interfaces Utilisateur Graphiques (IUG) sont régulièrement utilisées au cœur d’une interface I.H.M.

Focus sur Arduino

Arduino est le nom de cartes électroniques open-source programmables, comprenant un certain nombre d'entrées/sorties, un microcontrôleur et un port USB.

Elles permettent de créer des machines autonomes, pouvant discuter entre elles ou avec un PC, et interagir également avec leur environnement. Ces cartes électroniques peuvent gérer des moteurs, des systèmes d'affichage ou même des capteurs (de lumière, de température, de position).

C'est le microcontrôleur de la carte électronique qui en détectant des événements à l'aide de capteurs va être en mesure de programmer et commander des actionneurs (moteurs, pompes, etc.) ou encore une alimentation (piles, panneaux solaires).

Cette carte constitue donc une interface permettant tout simplement de piloter un système de façon interactive à partir d'un programme défini et mis dans sa mémoire.

Focus sur FPGA

Les FPGA (pour Field Programmable Gate Arrays, en français « réseaux logiques programmables ») sont une famille de composants VLSI, des circuits souples intégrés à très haut niveau d'intégration.

Ils sont entièrement reconfigurables ce qui habilite à les reprogrammer maintes fois, afin de les réutiliser pour des algorithmes différents en un laps de temps réduit ou lorsque cela est nécessaire, en vue d'accélérer par exemple certaines phases de calculs.

Ces dispositifs ont l'avantage d'être configurables en seulement une centaine de millisecondes, les rendant immédiatement disponibles juste après leur conception.

Focus sur d’autres dispositifs électroniques programmables

PLC

L'acronyme PLC (Programmable Logic Controller) qui correspond aussi à l'appellation Automates Programmable Industriel (API), définit un ordinateur utilisé en industrie dans le but d’automatiser les processus électromécaniques.

Sa fonction de détection lui permet de lire des signaux de capteurs et celle de commande va élaborer et envoyer les actions aux différents éléments en se servant d'actionneurs et de pré-actionneurs.

C embarqué

Les langages de programmation C EMBARQUE, C/C EMBARQUE ou C/C++ embarqué sont plus proches du fonctionnement de la machine et utiles pour des applications complexes.

Le C++ est programmable de différentes façons d'où son appellation d'outil multi-paradigmes. Sa plus notoire est la Programmation Orientée Objet, une technique ayant pour objectif de simplifier l'organisation du code au sein des programmes afin de rendre facilement réutilisables certains morceaux de codes.

Logiciels d’ingénierie

Les logiciels d'ingénierie Step7 (de Siemens) et Schneider PL7 (Schneider Electric) sont destinés à la mise en œuvre d'automates fonctionnant avec différents langages parmi lesquels List (IL), contacts (LD), structurés (ST) et Grafcet (SFC).

Ces logiciels intègrent directement les écrans métiers qui sont nécessaires pour le paramétrage, le réglage, la conduite ou encore le diagnostic des machines, afin d'assurer la mise en œuvre des fonctions spécialisées.

Le Total Integrated Automation Portal (TIA Portal) constitue lui un environnement de travail tout en un, visant au développement intégré des applications Step7. Cet outil assure également la gestion de fonctionnalités motion et comptage.

Alteon

Alteon est un commutateur d'optimisation applicative, propriété de l'entreprise Radware depuis dix ans. Ce dispositif permet aux utilisateurs distants d'accéder à des applications centralisées de façon optimale grâce à une fluidification des échanges de données.

Oceanic OceanLog

L'interface PC Oceanic OceanLog est un journal de plongée numérique détaillé permettant le transfert des données d'un ordinateur de plongée (ou Personnal Dive Computer) vers un PC classique.

Une fois le téléchargement effectué, les données sont automatiquement formatées et prêtes à l'emploi.

Turbo Prodel

Le système Turbo Prodel est une innovation développée par l'entreprise Prodel existant sous la forme d'une carte optimisée comprenant des lignes d'assemblage programmées en langage clair, associée à une interface homme-machine.

Grâce à ses fonctionnalités programmables, cet outil favorise le suivi des automatismes par les opérateurs ainsi que toute la partie maintenance.

Cape-Open

Cape-Open est une norme d'interface dont les spécifications comprennent un ensemble d'interfaces logicielles permettant l'interopérabilité « plug and play » entre un environnement de modélisation de processus donné et un composant de modélisation de processus tiers.

Leonardi

Leonardi est le nom d'un framework JAVA/XML servant à automatiser la création rapide d'interfaces homme-machine toujours plus complexes. Cette méthode aide les développeurs dans la création de nouvelles applications programmables ou l'évolution de celles existant au préalable.

Lodestar

Lodestar, aujourd'hui appartenant à Oracle, est un éditeur spécialisé dans les solutions de gestion et d'analyse des volumes et charges de données pour le marché de l'énergie industrielle.

Sa solution spécifique Meter Data Management (MDM) est conçue à l'attention des plus hauts niveaux d'automatisation afin de fournir des données de compteur précises et détaillées.

Centura Software

Centura Software est notamment en mesure, grâce à sa technologie PowerShell, d'automatiser de nombreuses fonctionnalités et tâches, telles que la connexion au Wi-Fi, le téléchargement de documents après la connexion à un site internet ou encore la création de lettres types.

Les technologies Dispositifs électroniques programmables