Bedrock Streaming consolide sa surveillance d’applications avec New Relic

Publié le 25/02/2022
Bedrock Streaming consolide sa surveillance d’applications avec New Relic

Bedrock Streaming a décidé d’équiper ses plateformes avec le logiciel de monitoring de New Relic. L’objectif étant d’ajuster sa surveillance des applications web au développement de ses activités. À signaler que l’entreprise revendique aujourd’hui environ 45 millions de clients sur le Vieux Continent. Ces consommateurs se trouvent notamment en Croatie, en Hongrie, en Belgique, etc.

Bedrock Streaming est une co-entreprise créée en 2019 par les groupes RTL (Bertelsman) et M6. Elle propose des plateformes de diffusion en continu sur internet pour les services de VOD (vidéo à la demande). Du fait de la croissance de ses activités, la société a décidé de faire basculer ses infrastructures vers le Cloud. Dans ce cadre, leur surveillance est devenue plus complexe. En effet, le besoin en visibilité tant sur le front-end que sur le back-end a augmenté.

Dans ce contexte, des opportunités d’emploi pourraient naître au sein de l’entreprise pour les freelances IT. Pour chercher des missions, ces experts peuvent consulter des plateformes spécialisées telles que Freelance informatique.

L’outil du coopérateur permet d’améliorer l’efficacité

Afin de s’adapter à son besoin, Bedrock a décidé d’utiliser le programme de monitoring de New Relic, APM. L’ingénieur back-end en chef de Bedrock, Benoît Viguier se réjouit que ce partenaire leur confère déjà de nouvelles possibilités. Tout en ajoutant qu’ils découvrent de plus en plus sa richesse, l’expert indique que sa solution d’observabilité :

[…] Est particulièrement plaisant car il est conçu pour centraliser un énorme volume de données front et back-end, agréger le tout et donner une vue d’ensemble permettant de gagner en efficacité. […]

Il affirme que la plateforme New Relic One leur a alors permis de :

  • Vérifier que leurs hypothèses ou intuitions sont fondées ;
  • S’améliorer, en leur procurant une grande visibilité sur leurs applications.

Le directeur technique adjoint chez Bedrock, lui, raconte qu’initialement, l’hébergement de leur plateforme était assuré par deux centres de données. Le tout avec une architecture mono-tenant et mono-instance. Le cadre poursuit :

[…] Pour accélérer notre développement et servir plusieurs clients, nous sommes passés sur le cloud AWS en 2019.

L’entreprise est passée d’une stratégie B2C à un modèle B2B2C

Pour répondre aux besoins de ses consommateurs, la société a alors migré sur un système multi-tenant et multi-instances. En conséquence, la surveillance d’applications web était réalisée avec plusieurs solutions libres de droits comme :

  • Les programmes StatsD, Graphite, Grafana, Prometheus ;
  • La suite Elasticsearch, Logstash et Kibana (ELK) d’Elastic.

Ces outils marchaient parfaitement dans l’approche Business-To-Consumer au départ. Dans celle-ci, les équipes détenaient un calendrier détaillé et une visibilité suffisante sur le changement de la plateforme. Ce qui offre la possibilité de prévoir les investissements sur une année. Cependant, dans une démarche B2B2C, avec des volumes d’informations grandissantes, les conditions ont évolué. Le directeur technique développe qu’aujourd’hui, ils possèdent :

  • 75 microservices ;
  • Trois grandes plateformes en production.

Et d’affirmer que sur ces infrastructures, ils ressentent la nécessité de disposer :

  • D’indicateurs congruents ;
  • D’un monitoring extensible.

Ceci avec une vision en même temps par consommateur et par instance.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.