Fiche métier Testeur

Freelances

Vous êtes testeur freelance et vous recherchez une mission ? Rejoignez 99.640 autres freelances partout en France.

Déposez votre CV

Déjà inscrit ? Consultez nos offres de mission.

Entreprises 01 80 88 59 00

Déposez une offre de mission de testeur (gratuit)

Portage salarial

Pas immatriculé ? Effectuez vos missions freelance avec SPG, la société de portage salarial des informaticiens.

Nos derniers

CV de testeur

Nos dernières

missions de testeur

Le métier de testeur

Le testeur / recetteur / homologateur est le garant de la qualité d’un logiciel : il détecte les anomalies liées au fonctionnement technique d’une application informatique, d’un logiciel bureautique, d’un cédérom, d’un site web.

Quelles sont les missions principales du testeur / recetteur / homologateur ?

Conception et positionnement de l’offre

Le testeur / recetteur / homologateur définit et rédige des programmes de tests. Il analyse le cahier des charges, la documentation du bureau d’études et les plans du prototype afin de prendre connaissance des spécifications du produit.

Aussi, le testeur / recetteur / homologateur détermine les spécifications à tester en rappelant toutes les défaillances qui peuvent intervenir au cours de la vie du produit. Il élabore des scénarios et des plans de tests.

Ainsi, le testeur / recetteur / homologateur conçoit les bancs d’essais et met au point les méthodologies de mesure. Il rédige également les procédures d’essais.

Réalisation des contrôles, tests et essais

Le testeur / recetteur / homologateur étudie les pièces composant le prototype afin de contrôler leur conformité par rapport aux spécifications du cahier des charges. Il met en place les instruments et le protocole nécessaires à la réalisation des essais, mesures, contrôles et mises au point.

En outre, le testeur / recetteur / homologateur doit garantir la productivité des bancs d’essais. Il procède ensuite aux tests des produits sur les bancs d’essais en effectuant des simulations de fonctionnement.

Par ailleurs, le testeur / recetteur / homologateur relever les paramètres et l’enregistrement des mesures obtenues lors des tests grâce à des machines informatiques ou électroniques récentes et perfectionnées. Il propose ensuite des améliorations et/ou modifications des méthodes et procédures de tests et essais.

Analyse et compte-rendu des tests

Le testeur / recetteur / homologateur recueille les résultats des tests, met en forme les informations issues des systèmes de mesures. Il s’occupe aussi d’extraire les données pertinentes afin de délivrer des résultats exploitables.

En outre, le testeur / recetteur / homologateur procède à des calculs de fiabilité et de probabilité sur les risques de dysfonctionnement durant le cycle de vie du produit. Il interprète les résultats et analyse les écarts obtenus par rapport aux spécifications du produit et aux performances attendues définis dans le cahier des charges.

En somme, le testeur / recetteur / homologateur diagnostique les points de défaillance, en recherchant les causes et évalue leurs conséquences sur le produit final. Il rédige ensuite un rapport de bilan des tests et essais effectués qui consigne les défauts et défaillances détectés. Le testeur / recetteur / homologateur propose ensuite des mesures correctives.

Quelles sont les compétences du testeur / recetteur / homologateur ?

Le testeur / recetteur / homologateur doit posséder des compétences dans le domaine d’activité de l’entreprise pour appréhender l’ensemble des caractéristiques des produits développés par l’entreprise. Il doit également acquérir des connaissances théoriques (physique, chimie, hydraulique, mathématiques) auxquels font appel les moyens ou les équipements de tests, afin de concevoir les procédures d’essais.

D’autre part, le testeur / recetteur / homologateur doit savoir utiliser les systèmes et instruments de mesure pour réaliser les tests en autonomie ou intervenir en soutien aux techniciens d’essais. Il doit aussi avoir de bonnes capacités rédactionnelles afin de rédiger les programmes de tests et le rapport du résultat des essais.

Enfin, le testeur / recetteur / homologateur doit avoir une bonne compréhension des processus et des métiers liés à la conception et à la fabrication du produit. En effet, celui-ci représente l’interface entre les fonctions recherche-études et fabrication. Le testeur / recetteur / homologateur doit également avoir un bon niveau d’anglais technique car les documentations techniques sont souvent en anglais et les produits sont développés dans un environnement international.

Quelles sont les qualités du testeur / recetteur / homologateur ?

Le testeur / recetteur / homologateur doit savoir faire preuve de créativité. Il doit également avoir un sens de l’initiative développé car il doit non seulement imaginer toutes les défaillances qui pourraient intervenir au cours de la vie des produits, mais aussi proposer des mesures correctives.

Aussi, le testeur / recetteur / homologateur doit posséder une grande rigueur et un sens de la minutie car les tests et essais ne laissent pas de place à l’approximation ou à l’improvisation. Les failles non détectées peuvent avoir un impact négatif fort sur le produit final.

Le testeur / recetteur / homologateur doit également avoir un goût prononcé pour la technique et la manipulation des produits. Il doit aussi faire preuve de disponibilité car il peut être soumis à des astreintes, des horaires variables et des déplacements si les conditions d’essais le nécessitent.

En outre, le testeur / recetteur / homologateur doit disposer de bonnes capacités d’analyse et de synthèse car la réalisation d’essais suppose une succession minutieuse de contrôles, de mesures, de vérifications, qu’il s’agit ensuite d’analyser et d’interpréter pour publier des résultats fiables.

Finalement, le testeur / recetteur / homologateur doit posséder un goût du contact car il travaille en équipe, avec d’autres ingénieurs et d’autres services en interne. Enfin, communication et dialogue sont indispensables à la bonne circulation des informations et à la qualité du travail du testeur / recetteur / homologateur.

Source : https://www.apec.fr/