Mission freelance : les montagnes russes ?

Publié le 07/12/2020
Mission freelance : les montagnes russes ?

Être à son compte comporte de nombreux avantages : liberté de travailler d’où l’on veut, de choisir ses clients… Pourtant la vie de freelance n’est pas un long fleuve tranquille. Que ce soit la recherche constante de nouvelles missions, la relation client ou la gestion administrative de son entreprise, l’activité freelance oscille entre moments de désarrois et de parfaite euphorie. Que faut-il savoir de la vie de freelance ? 

À quoi faut-il s’attendre ?

De plus en plus de Français font le choix de l’indépendance en travaillant pour leur propre compte. Quels sont les aléas que l’on rencontre lorsqu’on est indépendant ?

La solitude

Un des premiers aléas de la vie d’indépendant est la solitude. En effet, lorsqu’on crée son entreprise on ne pense pas forcément à cet aspect.

Pourtant, la solitude fait partie de la vie de freelance. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Beaucoup apprécient le calme et ne souffrent pas de ne pas avoir de collègues.

D’autant plus que les freelancers sont tout de même en contact avec leurs clients. Si cela ne suffit pas, il est aussi possible de pallier cette solitude en intégrant un espace de co-working.

Pour un montant qui varie en fonction des villes et des quartiers, il est possible de louer un espace de travail au sein d’un bureau partagé avec d’autres indépendants.

En plus d’entretenir la vie sociale d’un freelance, cela lui permet également de développer son réseau, élément indispensable à la bonne santé d’un business.

La face cachée du freelancing

Mais quelle donc cette partie de la vie d’indépendant à laquelle on ne pense pas forcément de prime abord ?

Le suivi administratif et comptable d’une entreprise. Nombre de freelances ont en horreur cette partie pourtant indispensable à la bonne marche d’une entreprise.

Il existe pourtant plein de ressources gratuites sur le net qui permettent d’effectuer ces démarches notamment pour les auto entrepreneurs. Mais il est également possible de déléguer la partie administrative (facturation, déclaration de chiffre d’affaires...) à un intervenant extérieur : un assistant administratif, un comptable...

La prospection

La prospection, la recherche de missions est une part importante du travail d’un freelance notamment lors du lancement de l’activité. Trouver une première mission freelance n’est pas chose aisée.

Et cela peut parfois ressembler à un parcours du combattant voire à une traversée de désert. L’important est de ne pas négliger cette étape, de bien s’y préparer et de prendre son mal en patience

Il est également possible, en parallèle, d'enregistrer son profil sur une plateforme de mise en relation entre travailleurs indépendants et sociétés. Il s’agit d’un lieu privilégié de relation freelance/entreprise. L’entreprise cliente y dépose son offre de mission.

Il existe des plateformes spécialisées dans des domaines variés qui permettent notamment de travailler dans le web : consulting, mission informatique (consultant informatique, développeur freelance)...

L’incertitude

Tout comme la solitude, l’incertitude fait partie prenante de la vie de freelance. En effet, il est parfois difficile de savoir de quoi demain sera fait.

À moins d’avoir des missions longues en freelance, il n’est pas vraiment possible de visualiser le travail qu’un indépendant sera amené à faire dans les semaines, les mois à venir et donc d’estimer le montant qu’il pourra facturer.

Difficile dans ce cas pour certains de décrocher et de prendre des congés qui seront, dans tous les cas, sans solde. Comment prévoir de partir en vacances sans prendre le risque qu’une mission très intéressante tombe quelques jours avant ?

Les freelances doivent apprendre à vivre avec cette incertitude qui peut également être vue comme une chance : pas de routine, d’ennui, seulement de nouvelles aventures !

Trouver son équilibre

Il peut être facile, lorsqu’on travaille à son compte, de ne plus distinguer vie personnelle et vie professionnelle. Il peut être tentant d’accepter tous les contrats de mission qui se présentent au risque d’être contraints de travailler le soir et les week-ends.

En effet, il peut être difficile de décrocher, notamment lorsque l’on travaille depuis son propre domicile. Pour pallier ce problème, il est possible de s’imposer des horaires de travail ou de travailler à l’extérieur, dans un espace co-working par exemple, de façon à garder un réel équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Pourquoi devenir freelance ?

La vie de freelance comporte tout de même de nombreux avantages.

Être son propre patron

Cela peut paraître évident, mais un freelance est son propre patron. C’est un avantage considérable pour les personnes éprises de liberté ou qui ont du mal avec le poids de la hiérarchie.

En contrepartie, il est important de se contraindre à une certaine discipline pour ne pas passer son temps à procrastiner.

La liberté

Être travailleur indépendant permet de bénéficier d’une grande liberté d’action :

Liberté de choisir de travailler ou non avec un client

Lors de la création de son activité, le freelance a tendance à accepter toutes les missions qui se présentent. Mais avec le temps, il devient possible de choisir les clients avec lesquels travailler ou non.

Liberté de répondre à un appel d’offres

Le freelance est libre de répondre ou non aux propositions qu’il reçoit.

Liberté de mettre fin à une mission

Il arrive parfois qu’une mission qui semblait idéale de prime abord tourne finalement au fiasco. Le freelance peut alors décider de mettre fin à cette collaboration.

Liberté de cumuler les missions courtes en freelance

Le travailleur indépendant peut choisir de privilégier les missions sur le long terme ou au contraire de privilégier de courtes missions.

Liberté d’organiser ses journées

Le freelancer organise son agenda à sa guise, sans contraintes.

Liberté de travailler de l’endroit où l’on veut

Rien n’oblige le travailleur indépendant à rester à domicile pour effectuer sa mission. Il est libre de travailler à l’extérieur (en espace de co-working) ou même à l’étranger (digital nomad).

Des revenus plus intéressants

Les travailleurs indépendants sont mieux rémunérés que les salariés. En effet, il est fréquent de doubler voir tripler son salaire en devenant freelance par rapport à un emploi salarié équivalent.

Selon les statuts, il existe des avantages fiscaux intéressants qui permettent de générer des revenus nets plus importants. Enfin, la rémunération des freelances évolue plus vite que celle d’un salarié.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.