Comment calculer le TJM et le salaire en freelance ?

Publié le 22/03/2021
Comment calculer le TJM et le salaire en freelance ?

Quand vous exercez une activité informatique professionnelle en freelance, vous pensez à chaque instant à la rentabilité de vos prestations. À vrai dire, tous les développeurs web freelance doivent toujours se focaliser sur l'importance de leurs TJM. En réalité c'est la fixation du TJM qui vous permet d'avoir une idée sur votre salaire en freelance. De toute manière, c'est toujours cette question qui constitue l'une des principales motivations d'un travailleur indépendant.

Qu'est-ce que le TJM en freelance ?

En réalité, le Tarif Journalier Moyen ou TJM fait référence au montant de la facturation à la journée d'un travailleur en freelance. Dans l'application de ce mode de calcul, vous ne comptez pas en nombre d'heures le volume des travaux effectués, mais en plage de 7 heures de travail effectif pour le compte d'un client. 

Dans cette simulation de TJM, vous devez, cependant, noter que le temps passé dans les préparatifs de la prestation ne pourra pas être considéré dans le calcul de votre TJM. Pour des raisons pratiques, le tarif journalier moyen est exprimé généralement en hors taxe (HT). Bien entendu, il s'agit d'un indice permettant le calcul du revenu en tant qu’indépendant.

Comment calculer le salaire par jour en freelance ?

Vous savez, bien évidemment, que le TJM constitue un indicateur qui vous permet de fixer le prix de vos prestations. En multipliant le Tarif journalier Moyen par le nombre de jours de travail effectué, vous pouvez obtenir le montant que votre client devra vous verser. 

Dans le calcul du TJM en freelance, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres. Tout d'abord, vous devez déterminer le salaire que vous souhaitez avoir. 

Dans le cas où c'est, pour vous, la première fois que vous faites une telle estimation en tant que freelance, vous pouvez vous référer à votre ancienne rémunération lorsque vous étiez employé dans une entreprise. Vous pouvez aussi recourir au service des consultants freelance expérimentés pour vous conseiller dans l'évaluation approximative du TJM en freelance que vous devez communiquer aux clients. 

En effet, dans la détermination de ce tarif journalier moyen, vous devez prendre comme base de départ votre expérience professionnelle ainsi que la nature de la prestation offerte.

Le salaire que vous souhaitez percevoir en tant que consultant indépendant doit permettre le paiement du loyer, le remboursement des éventuels crédits et bien d'autres encore. Tout compte fait, le montant de votre salaire en freelance doit couvrir toutes les dépenses indispensables permettant de vivre confortablement avec l'exercice d'une activité professionnelle adéquate. 

Soulignons au passage que des fois, le salaire perçu en freelance peut être supérieur au salaire d’un salarié classique. Ce qui fait ressortir le privilège du statut de travailleur indépendant. 

Dans l'évaluation de votre TJM, vous devez également intégrer toutes les autres dépenses à l'image de la mutuelle santé complémentaire, les frais professionnels, les frais de mission, etc.

Comment calculer son salaire brut en freelance ?

Pour évaluer rapidement votre salaire brut en freelance à partir de votre TJM, il vous suffit de multiplier votre tarif journalier moyen par 10 pour un mois complet de travail effectué. Le montant obtenu sera une estimation assez proche de la réalité.

Prenons un exemple : un consultant informatique indépendant demande un TJM HT de 450€ pour 20 jours travaillés dans le mois. Son salaire estimatif brut sera alors de 4 500€. 

Voici le calcul effectué : 450€ de TJM x 20 jours travaillés / 2 (car les différentes charges sociales que le consultant doit verser représentent environ 50% de son chiffre d’affaires), soit 450€ x 10 = 4 500€.

Quel salaire en freelance ?

Avant tout, il faut penser en permanence qu'un freelance constitue, à juste titre, une entreprise sans salariés. Il va de soi que comme toute entreprise, il agit avec les mêmes contraintes dans la fourniture des prestations demandées. 

Dans la même optique, personne ne songerait à ce qu'une entreprise offre ses services moyennant uniquement le prix d'un salaire. À vrai dire, cette société doit encore affronter différentes sortes d'engagements pour faire fonctionner tous les départements qu'elle comporte. 

Dans la même optique, certains clients ne s'apprêtent pas à l'analyse des tarifs présentés par les freelances. Ils ne font que se précipiter dans des additions hâtives pour se justifier dans leur position.

En réalité, ils ont oublié de prendre en considération presque les trois quarts des données en faisant la comparaison entre les salaires respectifs des salariés et ceux des travailleurs indépendants. 

Ce qui est encore déplorable dans le cadre de ce contexte est le fait de trouver des indépendants, qui sont des débutants pour la majorité des cas, et qui ne sont pas en mesure de prendre conscience de leur besoin vital. 

Ils font, eux-mêmes aussi, les mêmes additions hâtives sans aucune considération de tout autant de données. Il ne faut pas se cantonner à la base des repères salariaux dans son raisonnement. Il faut mettre en avant le seuil de rentabilité pour ne pas mâter la bonne volonté d'un freelance dans l'accomplissement de sa mission.

Bien évidemment, en pratiquant délibérément des tarifs en-dessous de cette valeur limite, il se prive de toute chance de développer son entreprise. Pour autant, en engageant un prestataire freelance, le client peut accéder à un service d'une flexibilité incomparable à ce qu'il pourrait retrouver au sein d'une entreprise proprement dite. 

Ce service suppose des dépenses engagées durant sa préparation et, par la suite, il mérite d'être payé à sa juste valeur

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.