Freelance : que faire après la perte d’un gros client ?

Publié le 13/12/2021
Freelance : que faire après la perte d’un gros client ?

C’était un jour comme un autre. Vos doigts dansaient sur le clavier lorsque votre portable a vibré. Cet appel, ou ce message, vous ne l’avez pas oublié. Il vous reste un goût amer dans votre bouche, ce moment où lui, l’un de vos plus gros clients vous a tout bonnement remercié. C’est une expérience désagréable certes, mais pas insurmontable. Nous vous expliquons comment vous en remettre, en vous révélant que faire après la perte d’un gros client.

Gérer le départ d’un gros client

Pour adopter une vue globale sur la situation

Essayer de comprendre pourquoi votre client met un terme à votre collaboration est un premier réflexe à adopter. Cela vous permet de savoir si cette rupture est due à votre travail, ou à des circonstances extérieures. 

Dans le premier cas (insatisfaction du client, retard de commande…), une remise en question s’impose. Dans le second (problèmes financiers, changement de projets…), vous pouvez proposer une solution pour continuer la relation commerciale, ou accepter la fin de votre contrat.

Cette étape vous permet aussi de dédramatiser la situation, car une entreprise se sépare de ses prestataires, même quand le service est satisfaisant. 

Pour limiter les dégâts

Dans la vie de freelance, si votre client vous annonce qu’il arrête votre collaboration pour des raisons financières, vous pouvez toujours présenter une solution : baisser vos tarifs, d’adapter vos services. Bien sûr, cela implique de mener une petite réflexion : vais-je pouvoir me tenir à ces nouvelles conditions sur le long terme ? Ne serait-il pas plus pertinent de le laisser partir

Si la fin demeure inévitable, proposez-lui un plan de transition, où la rupture est progressive. Cela atténue la baisse brutale de votre chiffre d’affaires et vous donne le temps de vous retourner.

S’autoriser à lâcher-prise

La perte de client est un moment difficile. Eh oui, pour un freelance la gestion de clients est parfois douloureuse. Vous êtes submergé d’émotions négatives et cela impacte votre travail et, bien souvent, votre vie personnelle. Il faut donc vous débarrasser de toute la pression accumulée : en pleurant, en exprimant votre colère, tout ce que vous voulez. Le but ici est de les extérioriser.

Dans quel intérêt me diriez-vous ? Cela aide à faire le vide, à remettre les idées en place. Votre esprit nettoyé de toute tension sera plus prompt à envisager de nouvelles solutions.

Dans le même ordre d’idée, profitez-en pour cultiver votre bien-être. En ayant recours à des soins comme aller chez l’esthéticienne ou chez le coiffeur. Pratiquez des activités qui vous font du bien, en allant courir, ou en regardant une série.

Pas besoin de dépenser des sommes astronomiques pour se remonter le moral, un petit café, ou un peu de musique, le plaisir passe souvent par des actions très simples, l’essentiel c’est d’y penser.

Mettre les choses à plat

La rupture, c’est aussi l’occasion d’établir un bilan sur votre activité de freelance avec de gros clients. Demandez-lui un avis honnête sur votre prestation, les bons points et les moins bons. 

Cela vous aide à faire le point sur vos forces et vos faiblesses. Un peu comme une analyse SWOT en marketing (Strengths, weakness, opportunities, threats) vous obtenez une vue globale sur votre fonctionnement. Identifiez vos forces pour garder vos bonnes pratiques, vos lacunes, pour les compenser. Faites un tour du côté de la concurrence pour vous repositionner sur le marché, et enfin, cernez les opportunités potentielles qui s’offrent à vous. En plus de vous apporter une première base pour rebondir, cette étape favorise un regard optimiste sur l’avenir.

Atteindre de nouveaux clients

Travailler sur vos objectifs marketings pour atteindre de nouveaux clients

Comme le dit le dicton « Un de perdu, 10 de retrouvés ». C’est le moment de trouver de nouveaux clients. Sans toutefois vous précipiter, car se lancer tête baissée, et sans stratégie est aussi efficace qu’un coup d’épée dans l’eau. Si cela fait trop longtemps que n’avez pas prospecté et que vous vous demandez comment toucher des nouveaux clients en freelance. Lisez sur le sujet, il existe des tas d’articles qui vous expliquent comment attirer de nouveaux clients, comment prévoir vos objectifs marketings et lister les actions qui en découlent. 

Déterminez vos canaux d’acquisition de nouveaux clients : souhaitez-vous revenir sur ceux que vous maîtrisez déjà, ou expérimenter un autre levier. 

Une fois votre support de communication choisi, planifiez soigneusement vos publications, pour construire votre présence en ligne. 

Aussi, décortiquez les annonces de plateformes d’emplois, les pages Facebook et LinkedIn, pour relever les offres de collaborations qui vous plaisent. Votre cible sélectionnée, étudiez son site web, son profil et intéressez-vous à elle pour rédiger vos meilleures lettres de prospection.

Actualiser vos compétences pour favoriser votre business de freelance

Maintenant que vous avez du temps libre, pourquoi ne pas vous former ? De nos jours, le monde avance vite. Les pratiques et les savoir-faire se réactualisent aussi rapidement que les modèles de smartphone. Que ce soit pour enrichir votre expertise, ou pour ajouter une corde à votre arc, la formation est un passage indispensable, pour tout freelance voulant rester compétitif.

Peut-être que vous êtes rédacteur web SEO et que vous souhaitez renforcer vos compétences en copywriting. Ou encore, un graphiste projetant de tester d’autres formats visuels, peu importe. Commencer une formation est avant tout un investissement dans votre entreprise.

Diversifier votre source de revenus

Bien qu’avoir un gros client en freelance soit plus confortable que de cumuler les petits contrats, ranger ses œufs dans le même panier peut mettre en péril votre activité. Il est donc opportun d’envisager des collaborations moins « gourmandes ». Cela vous évite de revivre les problèmes matériels et moraux propres à une grosse perte. Comme votre chiffre d’affaires a moins de risque d’être impacté, vous êtes plus détaché.

Vous pourriez également enrichir votre offre en vendant des formations, en vous tournant vers l’affiliation, ou d’autres sources de revenus automatiques. Ces solutions prennent plus de temps à organiser que les précédentes, mais elles restent tout de même intéressantes.

Vous savez maintenant que faire après la perte d’un gros client. En suivant ces pistes, vous favorisez vos chances de rebondir et surtout de grandir, car les échecs et les pertes vous donnent l’occasion de renforcer votre résilience.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.