Comment gagner en visibilité pour agrandir votre réseau en tant que freelance ?

Publié le 13/09/2021
Comment gagner en visibilité pour agrandir votre réseau en tant que freelance ?

Ça y est, vous vous êtes décidé à faire le grand saut. Après plusieurs années dans le salariat ou dans le consulting, vous souhaitez devenir auto entrepreneur et monétiser vos compétences dans le domaine informatique en facturant des clients en direct. L'un des points clés de la réussite d'une telle transition est de se faire connaître auprès de son réseau professionnel existant, mais aussi d'entretenir constamment ce réseau. Cela permet de dénicher des opportunités de mission mais aussi d'échanger avec ses pairs et de rester à jour dans ses connaissances. 

Comment se faire connaître quand on est freelance ? Comment obtenir de nouveaux contacts et élargir son réseau jour après jour ? 

Se faire un nom en tant que freelance

C'est un peu le paradoxe de l'activité freelance : malgré une expertise souvent pointue et un contact direct avec les entreprises et les clients, il est crucial de lutter pour se faire connaître, au moins au début. En effet, sans collègues ni chef, on peut se sentir un peu éloigné des relations sociales habituelles. 

Aujourd'hui, ce n'est plus une fatalité tant les moyens à disposition sont nombreux. Tout d'abord, le freelance doit s'inscrire sur les plateformes professionnelles les plus connues afin de gagner en visibilité ou mettre à jour son profil si ce n'est pas déjà fait. Il est très important de rédiger un texte général avant la partie CV afin d'expliquer qui l'on est, son parcours, pourquoi le choix du freelance, ce que l'on attend des missions... 

Le freelance peut également mettre l'accent sur ses compétences principales et ses traits de personnalité. Par exemple : "Ingénieur informatique diplômé en 2014, je maîtrise parfaitement les langages Java et C++. Posé et rigoureux, j'aime programmer et définir des solutions concrètes en accord avec mes clients". Cela permettra d'attirer d'emblée des personnes partageant le même état d'esprit

La photo et la manière de présenter les expériences doivent refléter au maximum la manière d'être et de travailler du freelance pour inspirer confiance. L'informatique est un domaine technique où l'on attend des résultats précis. Inutile de se perdre en phrases superflues ou en considérations superficielles. L'idéal est de mettre en avant des faits chiffrés, par exemple le montant du budget alloué à une mission et les indicateurs clés de réussite : respect des coûts, des délais, etc. 

Le freelance doit multiplier les enregistrements sur différents sites et ne pas hésiter à démarcher directement des personnes sur les réseaux sociaux, même si ce ne sont pas des clients potentiels. En effet, il ne faut pas négliger la complexité des liens entre les gens, tous les postes qu'ils ont pu occuper et les personnes qu'ils connaissent dans leur vie privée. Tout ne se résume pas aux relations commerciales

L'une des manières les plus originales de se faire connaître est d'avoir un blog qui traite de sujets informatiques et éventuellement de passions proches. Cela montre au public que le freelance connaît parfaitement son sujet et est également capable de communiquer dessus, est à la pointe de l'actualité et peut être contacté facilement par des personnes intéressées. Ainsi, le réseau afflue naturellement vers le freelance qui est libre de donner suite ou pas aux messages et propositions qu'il reçoit. 

Même sur les réseaux sociaux généralistes, le freelance peut créer une page professionnelle ou rejoindre des groupes privés autour de sa compétence principale. 

Augmenter son réseau et ses contacts

Pour augmenter le nombre de contacts professionnels, le freelance peut approcher des camarades de promotion, des amis ou des membres de sa famille qu'il n'a pas vus depuis longtemps... Il peut également fréquenter des forums spécialisés et suivre des formations au cours desquels il rencontrera des personnes actives dans le milieu de l'informatique : chefs de projets, développeurs, architectes et pourquoi pas DSI... 

Il est fondamental de consacrer plusieurs minutes par jour à l'ajout de nouvelles personnes sur les réseaux, à des échanges téléphoniques de courtoisie, même brefs. Cela permet de rester présent dans l'esprit des gens. A la fin d'une mission, le freelance peut ajouter systématiquement à son réseau les personnes avec qui il a travaillé et les remercier avec un petit mot personnalisé

Dans les circonstances actuelles, la plupart des événements professionnels et des salons ont été annulés. Les freelances bénéficieront de la future reprise afin de retrouver des relations sociales réelles et pas uniquement virtuelles. Il est également possible de se rendre à des événements organisés par les plateformes de freelance : généralement de type informel (déjeuners, afterworks...), ils permettent d'échanger régulièrement sans trop perturber les agendas déjà bien chargés. 

Si le freelance utilise une société de portage salarial, celle-ci est également en mesure de proposer du networking, des ateliers, des présentations sur des sujets ciblés, etc. 

Si le freelance est totalement indépendant et facture en direct, il peut également rejoindre un groupement d'indépendants afin de discuter des bonnes pratiques. 

Le Graal pour augmenter son réseau reste d'obtenir des recommandations bien rédigées et visibles sur les réseaux du freelance de la part de clients et de collaborateurs. En effet, de nos jours, les personnes cherchent à multiplier les contacts de qualité et à travailler avec des personnes qui leur ressemblent plutôt que de viser uniquement la quantité. Pour cela, le freelance doit lui-même attribuer des recommandations positives à ses contacts selon le principe de réciprocité. 

Agrandir son réseau de contacts est donc une affaire de constance, de temps et d'investissement. Si vous travaillez bien en tant que freelance et que vous le faites savoir, vous attirerez à vous de nombreuses personnes qui constitueront peu à peu un réseau professionnel et amical solide.

N'hésitez jamais à faire le premier pas : il est rare que les gens refusent des déjeuners ou des échanges téléphoniques. Restez toujours courtois et sachez montrer ce que vos compétences et votre personnalité peuvent apporter à votre interlocuteur. Au fil des mois, tout ceci vous demandera moins d'efforts. Une fois que le cercle vertueux est enclenché, rien ne peut l'arrêter !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.