Comment gérer au mieux ses revenus freelances ?

Publié le 04/10/2021
Comment gérer au mieux ses revenus freelances ?

La question de la régularité des revenus est centrale chez les freelances. En effet, selon les mois et les secteurs, ils ont tendance à varier de manière substantielle. Cela peut engendrer des difficultés, surtout lorsqu'on a des enfants à charge ou un crédit sur le dos. C'est pourquoi il est très important de s'organiser pour éviter toute complication financière et pour parer aux imprévus. Mais comment s'y prendre ? Comment faire en sorte de ne pas avoir de trous dans sa trésorerie ? Voici quelques pistes !

La rémunération chez les freelances : définition et explications

Un freelance est un travailleur indépendant, c'est-à-dire quelqu'un qui est à son compte. Il réalise des prestations auprès de clients, de manière ponctuelle ou régulière, contre rémunération. Avant de pouvoir gagner sa vie, il doit passer par plusieurs étapes administratives qui lui permettent d'exercer son métier en tant que travailleur indépendant. La première est de choisir le statut juridique adapté à son activité. Il en existe quatre : l'entreprise individuelle, l'EIRL, l'EURL et la SASU. Ensuite, il lui faut s'inscrire auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Cela lui permet d'adresser des factures à ses clients.

C'est le freelance qui fixe le montant sa rémunération. Celle-ci est soumise à l'approbation du client avant que la prestation ne commence. Pour la fixer, vous pouvez commencer par vous renseigner sur le taux journalier moyen des professionnels exerçant votre activité en freelance. 

Celui-ci peut être défini comme la somme facturée au client pour une journée de prestation. Prenez en compte le niveau d'expérience et de diplômes des professionnels dans votre observation. En effet, un freelance junior ne touchera pas la même chose qu'un senior. 

Une deuxième manière de calculer le TJM est de partir du salaire net mensuel que vous désirez toucher et de le diviser par le nombre de jours travaillés dans le mois. Ajoutez ensuite à ce montant celui de vos charges professionnelles mensuelles que vous divisez aussi par le nombre de jours travaillés. Vous avez ainsi votre TJM. La somme des TJM sur le mois donne votre chiffre d'affaires global.

N'hésitez pas à vous faire conseiller au cours de cette dernière étape. En effet, c'est ce qui vous permettra d'éviter une irrégularité des revenus.

Les solutions pour gérer l'irrégularité revenus freelances

Il existe diverses manières de composer avec des revenus irréguliers. Lorsque l'on est auto entrepreneur, la tentation est de confondre chiffre d’affaires et salaire net. En effet, vous ne payez parfois vos taxes que trois mois plus tard. Il est donc facile entre deux de les oublier, et vous pouvez vous retrouver démunis lors de la saison creuse.

Le premier élément clé est donc de séparer les revenus personnels et les revenus professionnels. En effet, il est important de dissocier l'argent que vous pouvez empocher dans la vie de tous les jours, en vendant quelque chose qui vous appartient par exemple, des revenus associés à vos prestations. Pour ce faire, vous pouvez ouvrir un compte professionnel en plus de votre compte personnel, afin de gérer séparément les dépenses. Lorsque vous avez besoin d'argent, pour effectuer un achat, faites un virement du compte professionnel vers le compte personnel.

La deuxième astuce, qui est d'ailleurs plus une nécessité qu'un simple conseil, est d'économiser. Il est primordial, lorsqu'on a des revenus freelances irréguliers, de mettre de l'argent de côté chaque mois. Toutefois, il n'est pas toujours simple de savoir quel montant économiser. Pour ce faire, vous pouvez estimer, au début de chaque mois, votre montant de dépenses. Dès que vous touchez l'argent de vos prestations, gardez ce montant sur votre compte courant puis faites un virement du reste sur votre compte épargne. Ceci nous amène naturellement au point suivant : les stratégies d'épargne.

En effet, économiser ne suffit pas. Il faut aussi épargner. Pour une bonne gestion de la rémunération sur le moyen et le long terme, il peut être utile d'épargner ou d'investir une partie de sa rémunération dans des valeurs sûres. Parmi les solutions les plus connus et les plus communes, il y a les livrets. Bien qu'ils ne soient pas très rémunérateurs, ils présentent un certain nombre d'avantages : d'une part, ils sont liquides. D'autre part, ils sont mobilisables à n'importe quel moment. En ce qui concerne le moyen terme, certains produits d'épargne peuvent se révéler intéressants. C'est le cas du Plan épargne logement (aussi appelé PEL) ou du compte épargne logement (CEL). Le PEL, lorsqu'il est utilisé pour contracter un prêt immobilier, présente l'avantage d'ouvrir l'accès à une prime d'État. Il n'y a pas de condition préalable à l'ouverture d'un CEL ou d'un PEL. Enfin, pour ce qui est du long terme, souscrire une assurance vie peut être la solution.

Comment faire en sorte de faire monter ses revenus freelances au fur et à mesure des années ?

Au-delà de tous ces conseils, une bonne façon de gérer l'irrégularité des revenus d'auto entrepreneur est de les augmenter. Pour ce faire, vous pouvez valoriser l'expérience que vous acquérez chaque année. Passez des formations, mettez en avant les clients avec qui vous travaillez, faites la promotion de vos succès et de vos réussites. Tout cela vous donnera plus de crédibilité et la possibilité de changer votre politique rémunération. N'hésitez pas, par exemple, à observer l'évolution du TJM de vos concurrents, ou des autres freelances qui travaillent sur des missions similaires.

Si vous êtes en confiance et que les affaires fleurissent, vous pouvez également mettre en place une rémunération liée à la performance. En d'autres termes, vous pouvez demander un revenu fixe plus faible, mais des commissions plus importantes lorsque vous glanez de nouveaux clients ou que vous réussissez plus que d'habitude votre prestation.

Voici donc les conseils pour optimiser et maximiser ses revenus freelances. Il est important de garder en tête qu'il faut toujours un montant de sécurité pour faire face aux imprévus. Pour le reste, l'autoentreprise est un vrai chemin vers l'indépendance et la liberté !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.