Comment bien démarrer son activité en tant que freelance ?

Publié le 12/07/2021
Comment bien démarrer son activité en tant que freelance ?

Être freelance est un véritable défi ! Polyvalent, il se doit de porter plusieurs casquettes : avocat, secrétaire, comptable, manager et bien entendu, assurer sa fonction principale. Dans cet article, nous vous proposons des conseils afin de réussir son entrée dans l’entreprenariat. Il sera question des difficultés que peut rencontrer un freelance en début de carrière et de la manière de définir un KPI pour son business.

Les hauts et les bas à anticiper dans les 3 premiers mois de la vie de freelance

Le commerce n’est pas toujours le domaine d’activité principal d’un freelance, pourtant il n’a pas d’autres choix que de passer par cette étape.

Un freelance est confronté à mettre en œuvre des offres commerciales et à en faire la promotion. Pour parvenir, il devra mettre en avant ses compétences, son domaine de sorte à susciter la curiosité et l’intérêt de ses premiers clients freelance.

Le commerce ne se réinvente pas, il est donc important pour tout freelance en début de carrière de se renseigner sur ce domaine et, si possible, de se former.

Lors des premiers mois de travail, les salaires d’un freelance ne sont pas toujours réguliers. Il peut être amené à gagner de grands revenus certains mois, comme à gagner beaucoup moins à d’autres. Ce phénomène n’est pas inquiétant et constitue le quotidien d’une personne démarrant son activité freelance.

Une fois que vous aurez trouvé votre portefeuille de client régulier, vous connaitrez une certaine régularité dans vos revenus.

En attendant, il n’est pas rare que les freelances acceptent toutes les propositions de leurs clients et enchainent les missions les unes à la suite des autres. Cette routine de travail peut rapidement devenir épuisante.

Le freelance choisit lui-même sa rémunération, il peut donc placer ses honoraires au-dessus de la moyenne s’il estime que son travail mérite d’être mieux payé que la concurrence. Dans un cas comme dans l’autre, nous vous recommandons de demander à être rémunéré chaque mois et non à la fin de chaque mission (celles-ci durant plus ou moins longtemps).

Il existe également la solution du portage salarial qui consiste à avoir une activité professionnelle indépendante tout en ayant les couvertures sociales d'un salarié lambda.

La comptabilité peut être compliquée à gérer quand on débute son activité freelance. Il est important de connaitre les impôts et taxes auxquels est confrontée votre entreprise ainsi que les taux de cotisation. 

Sur le long terme, il peut être intéressant de déléguer cette responsabilité à un comptable.

Démarrer son activité freelance n’est pas une chose simple puisqu’elle implique une certaine solitude au commencement. L’entrepreneur se retrouve souvent seul à devoir porter de nombreuses casquettes par faute de moyen financier. De plus, la charge de travail étant particulièrement importante, le freelance n’a pas la possibilité de pouvoir voir ses proches de manière très régulière.

Pour limiter au maximum la solitude, il peut être intéressant de songer à travailler en bibliothèque ou dans des espaces de co-working. Ces bureaux collectifs permettent de rencontrer du monde et même d’autres freelances qui rencontrent les mêmes problématiques que vous. Ainsi, discuter et exposer ses difficultés permet de se motiver et de s’entraider. Néanmoins, il est important de prendre du recul sur son activité et de garder du temps pour soi, pour ses proches et ses loisirs.

Après avoir exposé les éventuelles difficultés que vous pourriez rencontrer au début de votre carrière, nous vous proposons de découvrir la manière de définir des KPI pour son business.

Comment définir les KPI pour son business ?

KPI est un acronyme anglais signifiant « key performance indicator ». En français, la définition de KPI est la suivante : il s’agit de l’indicateur de clé de performance (ICP). Un KPI est un système permettant à une marque de mesurer l’efficacité d’une campagne marketing donnée.

Ces indicateurs de performance entreprise doit être déterminé en amont de tout lancement d’action afin de mesurer les éventuelles retombées et le retour sur investissement.

Les KPI sont de véritables atouts dans la vie d’un entrepreneur ! Ils permettent, en premier lieu, d’être certain que l’on avance dans la bonne direction puisqu’ils permettent de mesurer les résultats obtenus.

Ils donnent une définition partagée du succès et motivent les collaborateurs en leur apportant des critères précis sur lesquels leurs travaux seront évalués.

De plus, les KPI apportent une vision générale de l’entreprise et de l’équipe.

Il existe différents types de KPI. Nous vous proposons ces cinq types d’indicateurs clé de performance (KPI) les plus utilisés :

  • Les indicateurs de performance de productivité. Il s’agit de mettre en relation l’utilisation des diverses ressources de l’entreprise avec le nombre de livraisons réalisées durant une certaine période. Cet indicateur doit obligatoirement être accompagné de l’indicateur de performance de la qualité puisque beaucoup produire n’est pas utile si la qualité n’est pas convenable.
  • Les indicateurs de performance de qualité. Ces indicateurs permettent de faire en tri dans les livraisons de produits. On détecte aisément les produits de bonnes et de mauvaises qualités.
  • Indicateurs de performance de capacité. Il s’agit ici d’évaluer les limites d’un produit et particulièrement ses limites temporaires.
  • Indicateurs de performance commerciale. Il s’agit ici d’évaluer les taux de conversion et d'analyser le nombre de vente.
  • Indicateurs de performance stratégiques. Ces indicateurs amènent vers des objectifs plus larges qui sont liés à la stratégie employée pour la planification des activités.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.