Actualités Freelance Informatique

Une entreprise nomme un robot pour devenir son patron

Publié le 25/11/2022
Une entreprise nomme un robot pour devenir son patron

Les intelligences artificielles affichent d’immenses progrès depuis plusieurs années. Cependant, elles suscitent parfois des inquiétudes. NetDragon Websoft a cependant choisi de dépasser ces préoccupations et a porté un robot humanoïde au poste de CEO. Dans d’autres sociétés à travers la planète, des pratiques similaires à celle-ci ont déjà été mises en place.

Le monde semble sur le point de connaître de profondes transformations dues aux avancées réalisées dans différentes technologies. Ces dernières portant sur l’ intelligence artificielle (IA), la réalité virtuelle ou encore le métavers. Dans ce cadre, un robot à forme humaine s’est vu confier la responsabilité de PDG de NetDragon Websoft. Une multinationale chinoise spécialisée dans le développement de jeux vidéo auprès de laquelle un consultant informatique indépendant peut prospecter.

Pour rappel, ces professionnels désignent des experts externes à l’entreprise. Leur mission consiste à apporter leurs compétences à des organisations souhaitant changer leur système. Ces spécialistes suggèrent des solutions organisationnelles et techniques dont ils contrôlent par la suite l’application.

L’avenir de la gestion d’entreprise se trouve dans l’IA

NetDragon Websoft a indiqué que la gynoïde , baptisée Mme Tang Yu, contribuera à rendre plus facile l’adoption de décisions journalières. Il faut dire que ce robot offrira un système visant à assurer une meilleure efficacité de la gestion des risques. Il sera dans le même temps utilisé comme :

  • Base de données en temps réel ;
  • Instrument d’analyse pour le conseil d’administration.

L’IA a également la responsabilité d’apporter un environnement de travail équitable aux collaborateurs. Selon le fondateur de NetDragon Websoft, Dejian Liu, ils pensent que cette technologie représente le futur de la gestion d’entreprise . Il ajoute que la désignation de Mme Tang Yu en tant que PDG illustre leur promesse à :

[…] Vraiment embrasser l’utilisation de l’IA pour transformer la façon dont nous exploitons notre entreprise et, en fin de compte, conduire notre croissance stratégique future.

Tang Yu

Le robot de la firme chinoise peut s’afficher sur les écrans des salariés. Ceci pour les sanctionner , leur prodiguer des encouragements ou leur adresser des consignes. Il apparaît comme l’instrument idéal pour une action de communication, l’autoritarisme chinois et un mélange des deux.

Des IA gèrent déjà des travailleurs dans d’autres entreprises

NetDragon Websoft développe et exploite des jeux vidéo sur Internet, mais aussi des applications mobiles. La société est principalement positionnée dans le secteur de la Tech. Dejian Liu dispose pourtant de sa propre conception de ce domaine. Il estime que la technologie et l’IA sont actuellement inséparables. C’est la raison pour laquelle la compagnie a nommé Mme Tang Yu CEO.

Ce robot a déjà démontré ses qualités. Il a en effet occupé le poste de vice-président pendant plusieurs années avant cette promotion. Le groupe souhaitait prouver qu’une IA était capable de fonctionner en dehors d’un jeu vidéo .

D’après Dejian Liu, ils poursuivront leurs recherches sur les algorithmes d’intelligence artificielle. Leur objectif consiste à construire une IA spécialisée dans la gestion qui soit à la fois interactive et ouverte. NetDragon Websoft attache énormément d’intérêt à ces particularités. Toutefois, son fondateur a précisé que la transparence se présentera comme la caractéristique primordiale .

En réalité, des IA dirigeant et supervisant des humains existent déjà ailleurs. Chez Uber , par exemple, une multitude d’employés sont administrés par cette technologie. Elle est programmée pour gérer la paie, organiser le travail des collaborateurs, les sélectionner, répartir les tâches…

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée