Aymen - Webmaster PHP

Ref : 120627C002
Photo d'Aymen, Webmaster PHP
Compétences
Expériences professionnelles
  • aujourd'hui

    SQL: Structured Query Language
    Historique
    Inventé à IBM San Jose, 1974 ( Astrahan & Chamberlin )
    — Basé sur le calcul de tuple & algèbre relationnelle
    — Le langage de SGBD relationnels
    — En évolution contrôlée par ANSI (SQL1, 2, 3...)
    — Il existe aussi plusieurs dialectes
    — Les possibilités basiques sont simples

    Un sous sous-langage de programmation
    — langage interactif (de requêtes)
    — langage imbriqué (embedded )
    — Consiste traditionnellement de trois parties:
    — Langage de Contrôle de Données: LCD
    - Gestion des protections d’accès
    — Langage de Définition de Données: LDD
    - création, modification, suppression des structures des objets de la BD (tables, vues,…)
    — Langage de Manipulation de Données: LMD
    - Ajout, modification, suppression, interrogation des données de la BD

    Gestion des utilisateurs
    utilisateur:
    — Nom user
    — Mot de passe
    — Ensemble de privilèges
    — Privilège = droit pour:
    — exécuter des requêtes SQL spécifiques
    — Accéder à des objets de la BD
    — Rôle = ensemble de privilèges (Exemple: DBA).
    Création d’un utilisateur:
    — CREATE USER NOM_UTILISATEUR IDENTIFIED BY MOT_DE_PASSE ;
    Modification d’un utilisateur:
    — ALTER USER NOM_UTILISATEUR IDENTIFIED BY MOT_DE_PASSE;
    Suppression d’un utilisateur:
    4 — DROP USER NOM_UTILISATEUR [CASCADE];

    2 types de privilèges:
    — Privilège système: droit d’exécuter une action particulière sur n’importe quel
    type d’objet.
    àExemples de privilèges système: ALTER ANY (TABLE,…), CREATE ANY (TABLE,…),
    CREATE USER, DROP ANY TABLE, …
    Syntaxe: GRANT{PRIVILEGES_SYSTEME}
    TO {NOMS_UTILISATEURS | PUBLIC}
    [WITH ADMIN OPTION];
    Exemple: GRANT CREATE USER TO SARRA WITH ADMIN OPTION;
    — Privilège objet: droit d’exécuter une action spécifique sur un objet spécifique.
    àExemples de privilèges objet: {SELECT | DELETE | INSERT| ALTER| ALL} ON
    NOM_TABLE,…
    Syntaxe: GRANT {PRIVILEGES_OBJETS}
    TO {NOMS_UTILISATEUR S| PUBLIC}
    [ WITH GRANT OPTION ];
    Exemple: GRANT SELECT ON ETUDIANT TO SARRA WITH GRANT OPTION;

    Création d’une table: CREATE TABLE
    — Syntaxe:
    CREATE TABLE < nom_table> (
    (<nom_attribut> <type> [ DEFAULT < valeur_défaut> ])*,
    [ CONSTRAINT < nom_contrainte> <contrainte> ],
    …,
    [ CONSTRAINT < nom_contrainte> <contrainte> ]);

    Création d’une table: CREATE TABLE
    — Exemple: Fournisseur ( Numf, NomF, CIN , AdrF )
    CREATE TABLE Fournisseur(
    Numf number,
    NomF varchar2(20),
    CIN number,
    AdrF varchar2(50),
    CONSTRAINT Fournisseur_PK PRIMARY KEY (NumF),
    CONSTRAINT Fournisseur_UN UNIQUE (CIN));

    Création d’une table: Types de données
    — Types numériques
    - INTEGER, INT, SMALLINT, NUMBER, FLOAT, …
    — Types texte
    - CHAR( ), VARCHAR( ), VARCHAR2( ), …
    — Types date
    - DATE, TIME, TIMESTAMP, …

    Modification d’une table: ALTER TABLE
    — Modifier la définition (description, structure) d’une table
    — Ajouter une colonne ou une contrainte à mot clé : ADD
    — Modifier une colonne ou une contrainte àmot clé : MODIFY
    — Changer le nom de la table àmot clé : RENAME
    — Syntaxe:
    ALTER TABLE nom-table
    { RENAME TO <nouveau_nom_table> |
    ADD ( [ ( <nom_col> <type_col> [DEFAULT <valeur>][contraintes_col]) *
    [contrainte_table] )|
    MODIFY ( nom_col [type_col] [DEFAULT valeur] [contrainte_col])* };

    Modification d’une table: ALTER TABLE
    — Exemples:
    ALTER TABLE fournisseur RENAME TO Fourn;
    ALTER TABLE Fourn ADD TypeF varchar2(20);
    ALTER TABLE Fourn ADD (
    DatNais date,
    constraint Fourn_FK FOREIGN KEY (AdrF) REFERENCES
    Pays (NomPays));
    ALTER TABLE Fourn MODIFY (
    TypeF varchar2(30) DEFAULT ‘Externe’,
    AdrF NOT NULL);

    Suppression d’une table: DROP TABLE
    — Supprimer la table et tout son contenu (structure + données).
    — utile notamment en séance d’exercices pour créer une nouvelle
    définition d’une table existante
    — Syntaxe:
    DROP TABLE <nom_table>;
    — Exemple:
    DROP TABLE Fournisseur;

    Définition des contraintes: CREATE TABLE, ALTER TABLE
    — 3 manières de définir des contraintes:
    i) Après la création de la table:
    Syntaxe:
    CREATE TABLE <nom_table> (
    <nomattribut> <type> [ DEFAULT <valeur_défaut> ],
    … );
    ALTER TABLE <nom_table> ADD(
    CONSTRAINT <nom_contrainte> <contrainte>],…,);

    Définition des contraintes: CREATE TABLE, ALTER TABLE
    ii) Lors de la création de la table – niveau colonne:
    Syntaxe:
    CREATE TABLE <nom_table> (
    <nomattribut> <type> [ DEFAULT <valeur_défaut> ][[ CONSTRAINT
    <nom_contrainte> ]<contrainte> ],
    …,
    );
    iii) Lors de la création de la table – niveau table:
    Syntaxe:
    CREATE TABLE <nom_table> (
    <nomattribut> <type>,
    …,
    [ CONSTRAINT <nom_contrainte> <contrainte>],…,);

    Définition des contraintes: CREATE TABLE, ALTER TABLE
    — Syntaxe générale:
    CREATE TABLE <nom_table> (
    <nomattribut> <type> [ DEFAULT <valeur_défaut> ][[ CONSTRAINT
    <nom_contrainte> ]<contrainte> ],
    …,
    [ CONSTRAINT <nom_contrainte> <contrainte>],
    …,
    );
    ALTER TABLE <nom_table> ADD (
    CONSTRAINT <nom_contrainte> <contrainte>],…,);

    Définition de contrainte de clé: PRIMARY KEY
    — L’attribut (ou le groupe d’attributs) doit avoir une valeur unique et identifier un tuple
    d'une manière unique.
    Exemples
    /*i*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number,
    NomF varchar2(20));
    ALTER TABLE Fournisseur
    ADD CONSTRAINT Fourn_PK PRIMARY KEY (NumF);
    /*ii*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20));
    /*iii*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number,
    NomF varchar2(20),
    constraint Fourn_PK PRIMARY KEY (NumF));

    Définition de contrainte de non nullité: NOT NULL
    — L’attribut ne peut pas prendre de valeur nulle, il doit être toujours renseigné.
    Exemples
    /*i*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number,
    NomF varchar2(20));
    ALTER TABLE Fournisseur
    MODIFY NomF NOT NULL;
    /*ii*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) NOT NULL);
    /*ii’*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number constraint NumF_PK PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) constraint NomF_NN NOT NULL);
    /*iii*/non faisable.

    Définition de contrainte d’unicité: UNIQUE
    — L’attribut (ou le groupe d’attributs) doit avoir une valeur unique.
    Exemples
    /*i*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20),
    CIN number (8));
    ALTER TABLE Fournisseur
    ADD CONSTRAINT Fourn_UN UNIQUE (CIN);
    /*ii*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) ,
    CIN number (8) UNIQUE);
    /*iii*/CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) ,
    CIN number (8),
    CONSTRAINT Fourn_UN UNIQUE (CIN));

    SQL: LDD
    Définition des contraintes référentielles: REFERENCES
    — Toute valeur d'un attribut ou d'un attribut, appelé clé étrangère, doit exister dans une
    colonne clé primaire d’une autre table.
    Exemples
    /*i*/CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number);
    CREATE TABLE Fournisseur

    SQL: LDD
    Définition des contraintes référentielles: REFERENCES
    /*ii*/CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number);
    CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) ,
    AdrF varchar2(50) CONSTRAINT AdrF_FK REFERENCES Pays (NomPays));
    /*iii*/ CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number);
    CREATE TABLE Fournisseur(
    NumF number PRIMARY KEY,
    NomF varchar2(20) ,
    AdrF varchar2(50) ,
    CONSTRAINT AdrF_FK FOREIGN KEY (AdrF)REFERENCES Pays
    (NomPays));

    SQL: LDD
    Définition des contraintes de domaine: CHECK
    Exemples
    /*i*/CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number,
    Continent varchar2(50));
    ALTER TABLE Pays ADD(
    CONSTRAINT Population_CK CHECK (Population >0),
    CONSTRAINT Continent_CK CHECK (Continent IN (‘Europe’,
    ‘Asie’)));

    SQL: LDD
    Définition des contraintes de domaine: CHECK
    Exemples
    /*ii*/CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number CONSTRAINT Population_CK CHECK (Population> 0),
    Continent varchar2(50) CONSTRAINT Continent_CK CHECK
    (Continent IN (‘Europe’, ‘Asie’)));
    /*iii*/ CREATE TABLE Pays(
    NomPays varchar2(50) PRIMARY KEY,
    Population number,
    Continent varchar2(50),
    CONSTRAINT Population_CK CHECK (Population > 0),
    CONSTRAINT Continent_CK CHECK (Continent IN (‘Europe’, ‘Asie’)));

    SQL: LDD
    Suppression des contraintes: DROP CONSTRAINT
    Syntaxe
    ALTER TABLE <nom_table>
    DROP CONSTRAINT <nom_contrainte>;
    Exemple
    ALTER TABLE Pays
    DROP CONSTRAINT Continent_CK;

    SQL: LMD
    Commandes de manipulation
    — INSERT INTO:ajouter un tuple dans une table
    — UPDATE:changer des valeurs dans les tuples d’une table
    — DELETE FROM: éliminer les tuples d’une table

    SQL: LMD
    INSERT
    Syntaxe
    INSERT INTO { nom_table}[ ( nom_col)* ] { VALUES (valeur)* | sous_requête };
    Exemples
    INSERT INTO Pays VALUES (‘France’, 20000, ‘Europe’);
    INSERT INTO Pays(NomPays, Population) VALUES (‘Allemagne’, 15000);
    INSERT INTO Pays (SELECT NomP, Pop, Cont
    FROM Pays_Asiatiques );

    SQL: LMD
    INSERT INTO … SELECT
    — La clause INSERT INTO … SELECT permet d'insérer de nouvelles lignes dans la table à partir d'une table ou vue existante.
    Syntaxes:
    /**/INSERT INTO < nom_table>
    SELECT …
    /**/INSERT INTO < nom_table> (attr1, attr2, …, attrm)
    SELECT r1, r2, … , rm
    FROM …
    — Si une valeur n'est pas précisée pour un attribut alors le système insère la valeur NULL.

D'autres freelances
Webmaster JAVASCRIPT

Ces profils pourraient vous intéresser !
CV Développeur Full stack
Johann Guewol

Développeur Full stack

  • CORMEILLES-EN-PARISIS
WORDPRESS SYMFONY PHP SQL FIGMA REACT.JS NODE.JS JAVASCRIPT Express.js
Disponible
CV Développeur
Lynda

Développeur

  • CENON
C++ JAVA SQL JAVASCRIPT SQL SERVER
Disponible
CV Développeur Javascript/Wordpress & UX Designer
Celine

Développeur Javascript/Wordpress & UX Designer

  • PONTGOUIN
JAVASCRIPT WORDPRESS REACT.JS UX DESIGN Vue.js PHP
Disponible
CV Webmaster E-commerce
Othman

Webmaster E-commerce

  • LILLE
WORDPRESS JAVASCRIPT CSS HTML
Disponible
CV Développeur PHP
Julien

Développeur PHP

  • ISSENHEIM
PHP WORDPRESS PRESTASHOP PHP LARAVEL SYMFONY SQL JAVASCRIPT Cybersécurité
Disponible
CV Webmaster WordPress
Audrey

Webmaster WordPress

  • GRENOBLE
BOOTSTRAP CSS HTML PHP WORDPRESS JAVASCRIPT
Disponible
CV Développeur PHP
Clément

Développeur PHP

  • MAULÉVRIER
PHP JQUERY MYSQL SQL JOOMLA CRM JAVASCRIPT CMS XSL
Disponible
CV Développeur JS+React+Next/Node & No-code
Arthur

Développeur JS+React+Next/Node & No-code

  • PARIS
BUBBLE JAVASCRIPT NODE.JS REACT.JS C PYTHON PHP Arduino POSTGRES SHELL UNIX
Disponible
CV Webmaster PHP
Julien

Webmaster PHP

  • BOULOGNE-SUR-MER
SQL PHP HTML CSS CMS MYSQL JAVASCRIPT
Disponible
CV Développeur JAVASCRIPT
Sabrina

Développeur JAVASCRIPT

  • ROQUEFORT-LES-PINS
WORDPRESS JAVASCRIPT NODE.JS REACT.JS React Native
Disponible