Les actualités du Freelance
Les domaines d'expertise informatique

Site web : lancement, bonnes pratiques et outils d’analyse

Publié le 04/07/2022
Site web : lancement, bonnes pratiques et outils d’analyse

Votre étude de marché est finalisée ? Votre plan financier est bouclé ? Vous lancez votre activité et vous savez que pour la promouvoir, la création d’un site web est indispensable. Dans cet article, nous tâchons de vous prodiguer le plus d’informations possible autour d’un projet de site web : comment planifier sa conception et envisager un site de qualité ? Comment choisir son hébergement ? Comment mesurer sa performance et quels indicateurs regarder ?

Le lancement d’un projet web

Comment se planifie un projet web ?

L’envie et le besoin de créer votre site web sont là, mais comment démarrer ? Que faut-il prioriser ? Voici de quoi faciliter vos démarches :

  • Commencez par analyser votre offre commerciale pour savoir exactement ce que vous voulez vendre. Si ce n’est pas clair pour vous, ce ne sera pas clair pour les internautes.
  • Déterminez des objectifs auxquels le futur site devra répondre : vente en ligne ? Accroissement de la notoriété de l’entreprise ?
  • Définissez votre cible et analysez vos concurrents.
  • Travaillez une arborescence optimale et pensez déjà à votre référencement à l’aide de mots-clés.
  • Déterminez la ligne éditoriale de vos messages.
  • Réfléchissez à votre identité graphique.
  • Prévoyez un budget de conception du site sans oublier la maintenance.

Une fois ces premières étapes posées, soit vous décidez d’externaliser la conception de votre futur site web (agence ou freelance), soit vous optez par le réaliser vous-même, à l’aide d’un logiciel dédié type WordPress.

Comment créer soi-même son site web ?

De nos jours, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances informatiques et encore moins en développement et web design pour créer son site web. Des logiciels et des outils très faciles à prendre en main vous facilitent la vie pour disposer rapidement d’un site web à votre image ! On recense 4 façons de créer un site :

  • L’emploi d’un logiciel type WordPress, Drupal ou Joomla pour ne citer que les plus connus. Notez tout de même que WordPress à lui tout seul représente 60 % des créations de sites. De nombreux tutoriels existent pour vous guider.
  • L’emploi d’un créateur de site web : c’est une plateforme qui, en quelques clics, vous permet de créer votre site à partir de templates. Wix, Zyro et Jimdo sont les plus utilisés.
  • L’emploi de solutions comme Shopify, Wix ou Wizishop si c’est un site e-commerce que vous souhaitez concevoir.
  • La réalisation de votre propre codage et développement, soit vous-même si vous en avez les compétences, soit en faisant appel à une agence spécialisée.

Comment concevoir un site web de qualité ?

La présence en ligne étant désormais incontournable, comment se démarquer dans la masse ? Un site web qualitatif est agréable, rapide, avec du contenu utile. Pour parvenir à ce résultat, voici les points fondamentaux sur lesquels se concentrer bien en amont du projet :

  • Le trafic sur votre site : comment l’optimiser ? Devez-vous opter pour du SEO (Search Engine Optimisation), du SEA (Search Engine Advertising), de la promotion sur les réseaux sociaux ?
  • La cible : qui visez-vous ? Comment accompagner vos visiteurs ?
  • L’appel à l’action : que proposez-vous à vos internautes ? Qu’attendez-vous de leur navigation ?

Une fois ces 3 notions clés abouties, voici quelques conseils pour créer un site web de qualité :

  • Prévoyez de réaliser un site responsive design pour permettre la navigation depuis n’importe quel format d’écran.
  • Soyez minimaliste : votre site doit aller droit au but et présenter des contenus utiles.
  • Raisonnez utilisateur : un site « user friendly » adapte son ergonomie et sa vitesse de chargement pour une expérience optimale de navigation.
  • Privilégiez des photos authentiques et pertinentes.
  • Insérez si vous le pouvez une vidéo de présentation, très attractive.

Les bonnes pratiques du web

Le choix de l’hébergement

Du choix de votre hébergement, dépend la qualité de votre site, son attractivité et sa sécurité. Lors de la création d’un site web, vous êtes vite confronté à deux composants majeurs : l’hébergement web, pour sa visibilité et le nom de domaine pour son identité.

Pour continuer sur la même terminologie, héberger un site, c’est lui attribuer un lieu de résidence, un serveur donc, pour stocker ses fichiers et ses données. Son hébergement est donc indispensable pour qu’il soit visible et accessible du grand public 24 h/24. L’hébergeur doit aussi proposer un environnement hautement sécurisé avec des interfaces et des infrastructures qui évoluent régulièrement.

Pour récapituler, un bon hébergement, c’est la garantie :

  • D’un chargement rapide des pages.
  • De la fourniture d’une assistance technique.
  • D’un site web sécurisé avec le protocole HTTPS.
  • D’un espace de stockage conséquent.

La promotion du nouveau site web

Il est beau, il est prêt pour sa mise en ligne, il est le fruit de quelques mois de réflexion. Il serait dommage de ne pas bien mener la promotion de votre nouveau site web. Suivez ces quelques conseils pour lui assurer une belle visibilité :

  • Utilisez vos réseaux sociaux et prévoyez des posts réguliers.
  • Rédigez un article de blog pour annoncer cette mise en ligne et les raisons de votre projet.
  • Prévenez vos clients et vos prospects avec un envoi d’email.
  • Pensez à insérer un lien vers votre nouveau site dans la signature de vos emails.
  • Appuyez-vous sur les médias locaux et envoyez un communiqué de presse.
  • Imaginez un jeu-concours pour attirer un premier trafic.

L’accessibilité et l’architecture du site

Dans ce domaine, normes et bonnes pratiques sont à respecter pour améliorer l’accessibilité à votre site web du plus grand nombre. C’est un enjeu de citoyenneté et en cas de défaut de conformité, l’entreprise risque une amende de 20 000 €.

Voici donc les 2 cadres légaux auxquels se conformer :

  • Le cadre légal international des WCAG 2.1 (recommandations émises par l’organisme de normalisation web et qui concernent les images, les couleurs, les liens, la navigation, les formulaires, etc.).
  • Le référentiel national français RGAA (Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité).
  • Pour ne pas être pris au dépourvu et risquer une sanction financière en cas de non-conformité, voici comment préparer l’accessibilité de votre site :
  • Utilisez au plus tôt des outils d’analyse.
  • Réalisez des user testing.
  • Faites appel à des experts en accessibilité web.

L’analyse du site web

Les outils d’analyse de la vitesse de chargement

Votre site est en ligne depuis peu ; il faut à présent vous assurer de sa performance pour le voir apparaitre dans les premiers résultats des moteurs de recherche. C’est là qu’intervient le SEO avec ses contenus rédactionnels pertinents, le netlinking et la technique. Et en termes de technique, on fait surtout allusion à la vitesse de chargement : l’internaute n’a pas de temps à perdre. 3 outils vous permettent de mesurer cette performance :

  • PageSpeed Insight est un outil conçu par Google pour mesurer la vitesse de chargement de chacune des pages, à l’aide seule de la saisie de l’URL.
  • GTmetrix, en plus de mesurer la vitesse, analyse les raisons d’un éventuel ralentissement.
  • Dareboost permet une comparaison de votre site avec la concurrence.

Les statistiques à observer

Votre site est en ligne et prendre le temps de se pencher sur l’analyse de sa performance est incontournable.

Google Analytics est évidemment l’outil de référence et c’est une vraie mine d’or ! C’est un outil data driven qui fait parler les données ! Il est gratuit et proposé par Google auquel seuls les administrateurs du compte ont accès, il a pour vocation de collecter des informations sur vos utilisateurs et sur leurs comportements. Il est construit autour de 5 onglets de rapports :

  • L’audience : qui sont vos visiteurs ?
  • L’acquisition : depuis quel canal se connectent-ils au site ?
  • Le comportement : quels sont les pages les plus visitées et les contenus les plus vus ?
  • Les conversions : quelle est l’atteinte par rapport à vos objectifs de conversion ?
  • Le temps réel : combien d’utilisateurs sont actifs sur le site ?

Pour présenter ces données et assurer un reporting régulier, Google propose en plus un outil de datavisualisation, Google Data Studio.

  • SimilarWeb permet d’analyser gratuitement un site web et d’obtenir des indicateurs de type classement mondial et national, mots-clés générateurs de trafic, provenance du trafic par pays, etc. Une version payante est aussi disponible ; elle permet l’analyse simultanée de plusieurs sites.
  • Semrush est un outil de référence qui pousse les critères au-delà de la simple analyse. Vous disposez davantage d’un outil de pilotage avec des cartes de positionnement de la concurrence, un suivi précis du SEO, un comparatif de mots-clés, une mise à jour quotidienne de l’évolution du trafic du site.
Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée