Les domaines d'expertise informatique

Qui déploie une GMAO ?

Publié le 03/12/2021
Qui déploie une GMAO ?

Un projet de mise en place d’une GMAO ne s’improvise pas et requiert quelques étapes au préalable. Les secteurs qui apprivoisent un progiciel de GMAO sont de plus en plus nombreux et variés. Voyons ensemble dans cet article comment se déroule son déploiement et détaillons les principaux secteurs d’activité où la GMAO est devenue un indispensable.

Le déploiement d’une GMAO

Pour que la mise en place du progiciel soit couronnée de succès, voici les principales actions à effectuer :

  • Désigner un chef de projet à la tête de l’équipe projet : légitime et capable de communiquer aisément avec le reste de l’équipe, il possède toutes les compétences au sujet des processus de maintenance et de la gestion des actifs. Les rôles de chacun sont ensuite clairement définis ainsi que les attentes (objectifs, délais, moyens humains et financiers).
  • Analyser et identifier les risques potentiels : c’est la base d’un travail préparatoire pour anticiper les éventuels freins au changement de la part des futurs utilisateurs. Le rôle du chef de projet consiste à démontrer la création de valeur pour obtenir leur implication et leur adhésion totale.
  • Rédiger un cahier des charges : encore un incontournable dans un projet d’acquisition d’un système d’information aussi structurant en plus qu’une GMAO. Un cahier des charges est le document essentiel à la définition du périmètre attendu et à la bonne compréhension des besoins de l’organisation. Tout doit y être stipulé : fonctionnalités, contraintes, objectifs, applicatifs déjà existants, nombre d’utilisateurs…
  • Préparer la reprise des données : pas de logiciel de GMAO performant et pas de démarrage sur de bonnes fondations sans une base de données claire, propre et structurée. Négliger cette étape peut causer de graves dommages. Ce point-là est donc le plus critique du projet. Pour s’assurer de l’exploitation de l’outil dès son installation, 3 actions sont nécessaires :
    1. L’inventaire des actifs et la définition de la nomenclature
    2. La codification unique des divers équipements
    3. La description des processus opérationnels
  • Prévoir un déploiement progressif au lieu d’un changement radical du jour au lendemain. Ceci est valable pour tous les gros projets informatiques. Certains domaines peuvent bénéficier du déploiement en premier et servir ensuite de pilote.

Vous avez le projet de déployer une GMAO à l’international afin d’avoir une stratégie commune pour vos diverses unités de production ? Quand un système standard de gestion de la maintenance s’impose, suivez aussi rigoureusement une méthodologie de déploiement. Faites le point sur les besoins globaux et assurez-vous de l’adhésion de chaque usine au plan de maintenance.

Les divers secteurs de la GMAO

Si à ses débuts, la GMAO était l’apanage des entreprises industrielles privées de quelques secteurs d’activités, elle est aujourd’hui aussi largement présente dans le public et dans des domaines très variés

La GMAO dans l’industrie agroalimentaire

Dans ce domaine, la GMAO est conçue pour faire face aux exigences de qualité et aux contraintes règlementaires à la fois européennes et internationales. Les enjeux sont les suivants :

  • L’hygiène, la sécurité et la traçabilité des aliments doivent être garanties.
  • La qualité des denrées doit être certifiée.
  • De meilleures pratiques doivent être mises à disposition.

Les bénéfices sont nombreux :

  • La gestion de la maintenance est organisée, planifiée et réalisée avec clarté et précision.
  • Les équipements sont tous décrits et détaillés dans un référentiel unique.
  • Les risques d’incidents sont réduits, les arrêts de production supprimés.
  • La maintenance préventive est systématisée.
  • Les analyses et les diagnostics sont généralisés.

La GMAO dans l’industrie automobile

La GMAO est spécialement conçue pour les sous-traitants et pour faire face aux innombrables normes de sécurité des constructeurs automobiles. Voici les principaux enjeux de la GMAO dans ce secteur :

  • garantir une production fluide et en continu ;
  • respecter les normes de sécurité ;
  • être conforme aux exigences de qualité des constructeurs.

La GMAO permet :

  • l’augmentation du taux de disponibilité des actifs ;
  • la compréhension et la traçabilité des pannes fréquentes ;
  • la planification des interventions de maintenance ;
  • une moindre fréquence des ruptures de stock ;
  • un suivi des indicateurs de maintenance ;
  • la création et le contrôle des certifications.

La GMAO dans l’industrie pharmaceutique

Dans ce domaine « classique » de la GMAO, les principaux enjeux sont :

  • la recherche incessante d’innovation et de compétitivité ;
  • l’accroissement et le renforcement de la règlementation environnementale, sécuritaire et sanitaire ;
  • la modernisation des installations ;
  • la prise en compte de la transition énergétique pour une industrie chimique durable.

La GMAO dans le bâtiment

Dans ce domaine, la GMAO est prévue pour la gestion des installations techniques des bâtiments. Ses principaux bénéfices sont :

  • l’inventaire et la gestion des installations techniques comme l’électricité, la plomberie, la climatisation, etc. ;
  • la garantie de disposer d’équipements sécurisés ;
  • la garantie de la qualité d’accueil et du confort d’utilisation ;
  • l’augmentation de la rentabilité ;
  • le maintien des infrastructures et des équipements ;
  • la gestion fine de l’énergie.

Les autres domaines favorables à la GMAO

Ils sont nombreux et très différents les uns des autres. Mais la gestion de la maintenance est au cœur de leurs préoccupations : ce sont les sociétés de la filière hydrocarbures, les domaines skiables, l’hôtellerie, les transports, l’éducation… Tous les détailler serait trop long, nous avons donc choisi de nous focaliser sur le secteur de l’immobilier et celui de la santé.

Le secteur immobilier

Si vous ne vous en doutiez pas, sachez que ce secteur intègre très majoritairement une GMAO et que tous les acteurs l’utilisent depuis les gestionnaires de patrimoine jusqu’aux propriétaires. Voici les principaux objectifs :

  • la centralisation des données ;
  • l’amélioration de la sécurité des équipements ;
  • l’augmentation de la durée de vie des actifs immobiliers ;
  • l’accroissement de la productivité des équipes terrain ;
  • le respect et la conformité des normes légales ;
  • la mise à disposition de la traçabilité des interventions ;
  • la maîtrise des coûts de maintenance et la réduction de ceux liés au stock et à l’approvisionnement ;
  • la fourniture de rapports d’analyse.

Le secteur de la santé

Les établissements de santé ont besoin d’une GMAO pour gérer à la fois les équipements techniques et  biomédicaux. Les enjeux dans la santé sont évidemment importants :

  • la gestion de la matériovigilance (enregistrement d’alertes, signalement d’incidents…) ;
  • la réalisation d’inventaires physiques ;
  • la gestion des codes CNEH (classification et gestion du matériel) ;
  • la gestion des interventions multitechniques;
  • la gestion de la sécurité des bâtiments ;
  • la traçabilité des interventions.

Quand la GMAO se met au service des établissements de santé, les gains sont multiples :

  • la communication est fluidifiée et facilitée avec les équipes de soins. Un portail de demandes d’intervention est mis à leur disposition ;
  • les coûts de panne sont réduits ;
  • les temps d’intervention et les délais d’approvisionnement sont diminués ;
  • la disponibilité des équipements est améliorée.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.