Les actualités du Freelance

Top 10 des langages de programmation en 2024

Publié il y a 4 jours
Top 10 des langages de programmation en 2024

Premiers outils du développeur, les langages de programmation sont le fondement de tous les systèmes informatiques et interfaces web. Leur connaissance est un véritable atout sur le marché de l’emploi, pour les programmeurs, mais aussi pour l’ensemble des professionnels du numérique.

Il existe de très nombreux langages de programmation, de typologies variées. Il est utile de maîtriser les plus populaires, pour rester compétitif dans le monde professionnel et concevoir des interfaces maintenables.

Comment choisir le meilleur langage de programmation pour votre projet et apprendre celui qui vous sera le plus utile pour votre carrière dans l’informatique ? Freelance Informatique vous guide avec son top 10 des langages les plus utilisés en 2024 !

Définition d’un langage de programmation

Un langage de programmation est utilisé par les développeurs et les programmeurs pour rédiger du code contenant une série d’instructions et de données qui sont interprétées par une machine afin d’obtenir un programme informatique. Il permet donc de convertir des idées en série de commandes qui peuvent être lues par un ordinateur et qui lui indiquent quelle action réaliser et comment. Ce code source peut être compris à la fois par un humain et par un dispositif informatique.

À l’image d’une langue, un langage de programmation possède un vocabulaire et des règles syntaxiques à respecter, dans l’objectif de rédiger un code source lisible par la machine et correctement exécuté pour réaliser les fonctionnalités recherchées. Ces langages ont aussi une sémantique, qui désigne l’étude de la signification des programmes informatiques vus en tant qu’objets mathématiques.

Pour poursuivre l’analogie, un langage de programmation peut aussi être traduit par un compilateur ou un interpréteur. Un compilateur transforme l’ensemble du code source en code cible avant son exécution. À l’issue de cette traduction, il peut être lu par l’ordinateur. L’interpréteur traite quant à lui le code source simultanément à son exécution, ligne par ligne.

Les développeurs et programmeurs ont recours aux langages de programmation pour créer toutes sortes de programmes informatiques : sites web, applications de bureau ou mobiles, logiciels, jeux vidéo ou encore robotique. Ils sont également à l’origine des algorithmes utilisés par de nombreuses infrastructures numériques.

Les différents types de langages de programmation

Il existe des milliers de langages de programmation, qui ont des typologies multiples.

Les langages de haut et bas niveau

On peut tout d’abord distinguer les langages de bas niveau des langages de haut niveau. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, ces termes ne désignent pas un degré de difficulté différent, mais le niveau d’abstraction en jeu :

  • La programmation de bas niveau est très proche du niveau des composants et demande d’être familier avec le fonctionnement d’un ordinateur. Elle est orientée machine et ne fournit que peu d’abstraction : ce type de langage peut être directement exécutable par le dispositif informatique sans être traduit au préalable ;
  • La programmation de haut niveau fait appel à un degré d’abstraction plus élevé : le langage est indépendant de la machine et possède une logique plus proche du raisonnement d’un humain. Il est donc plus facilement appréhendable par les développeurs et programmeurs.

Les paradigmes de programmation

Le paradigme de programmation correspond à l’approche adoptée par un langage dans sa manière de répondre aux problèmes et de leur apporter des solutions. Il existe deux types de paradigmes : fondamentaux et secondaires.

Les paradigmes fondamentaux désignent la façon d’envisager l’exécution du programme. Ils sont au nombre de trois :

  • La programmation impérative : c’est la forme la plus répandue parmi les langages de programmation. Dans ce paradigme, le code source définit un ensemble d’instructions à exécuter par un programme. On y retrouve les langages C#, C++, Java, Python ou Ruby ;
  • La programmation logique : aussi appelée programmation prédictive, elle repose sur la logique mathématique. Le code source est conçu comme un ensemble de faits, d’hypothèses et de principes. Les langages Prolog ou Mercury font appel à ce type de programmation ;
  • La programmation fonctionnelle : le langage est alors conçu comme un ensemble de fonctions appelées de manière successive. Ce type de programmation est très utilisé dans les algorithmes. On peut citer les langages LISP, Haskell ou Scala.

Il existe aussi des paradigmes secondaires, qui constituent des caractéristiques additionnelles :

  • La Programmation Orientée Objet (POO) repose sur les concepts de classe et d’objet. Elle est très courante et concerne des langages comme JavaScript ou Python ;
  • La Programmation Orientée Aspect (POA) permet d’effectuer des tâches transversales de manière isolée, sans les disperser dans le code source. Elle peut être appliquée aux langages Java, C, C# ou C++ ;
  • La programmation événementielle consiste à exécuter un ensemble d’actions lorsqu’un événement survient. Le JavaScript est notamment un langage événementiel.

Les langages back-end et front-end

Les langages de programmation destinés aux interfaces web, comme les sites internet et les applications, peuvent aussi être classés en deux types distincts : le front-end et le back-end.

Les langages front-end concernent la partie visible de l’interface graphique : grâce à eux, les développeurs codent tout ce qui est visible par l’utilisateur. Les éléments présents sur l’écran, tels que les boutons, le texte ou les liens, mais aussi leur design, sont conçus avec les langages de programmation front-end. On compte parmi ces langages le HTML, le CSS ou encore le JavaScript qui ajoute de l’interaction à l’interface.

Les langages back-end se rapportent, à l’inverse, à la partie invisible du site web ou de l’application. Ils permettent de créer toutes les logiques internes qui donnent lieu aux fonctionnalités utilisables par l’internaute. Python, PHP ou Ruby sont des langages back-end.

Le top 10 des langages de programmation en 2024

Il est difficile d’établir un top 10 objectif des langages les plus populaires, car les différentes données disponibles à ce sujet mènent à des classements différents.

Nous vous présentons donc les principaux langages de programmation utilisés en 2024, selon deux sources de référence : le site GitHub Octoverse et l’index Tiobe.

JavaScript

Le JavaScript est un langage extrêmement populaire, utilisé pour ajouter des éléments dynamiques et interactifs sur le web. Ses frameworks ont aujourd’hui un grand succès.

Un framework est une boîte à outils qui contient des composants autonomes qui permettent d’accélérer le développement d’une application. Concernant JavaScript, on peut en citer trois principaux : React, Angular et Vue. Node.js est également une plateforme de développement open source back-end très prisée en 2024.

Python

Python est un langage extrêmement polyvalent : apprécié par les experts de la Big Data et du machine learning, il peut aussi être exploité pour concevoir des applications web, des objets connectés ou des intelligences artificielles. Il offre une grande facilité d’apprentissage et d’utilisation.

C#

C#, à prononcer “C sharp”, est un langage de programmation orientée objet développé par Microsoft. Il est aujourd’hui très présent dans le développement logiciel, qu’il facilite avec des fonctionnalités de programmation générique et asynchrone qui le rendent adaptable et maintenable. Les développeurs web ont recours au C# par le biais du framework ASP.NET, édité lui aussi par Microsoft.

C++

Créé en 1985 comme une extension du langage C, le C++ est le plus vieux langage de programmation de cette sélection. Son succès ne diminue cependant pas avec les années !

Il est utilisé dans de nombreux systèmes embarqués, c’est-à-dire des systèmes informatiques autonomes intégrés à un appareil (voiture, robot, drone, etc.). En effet, il s’agit d’un langage de bas niveau qui peut interagir avec les composants électroniques. Les programmeurs y font également appel pour concevoir des systèmes d’exploitation ou des jeux vidéo.

Java

À ne pas confondre avec JavaScript, Java est un langage de programmation assez ancien, qui a vu le jour en 1995. Répandu dans le secteur de l’industrie pour la création de logiciels, il est très populaire dans le domaine de l’IoT (Internet of Things), c’est-à-dire des objets connectés. Les développeurs web s’en servent aussi pour concevoir le back-end d’une application web.

TypeScript

Malgré son caractère récent, TypeScript figure en bonne place dans le classement des langages de programmation les plus utilisés en 2024. Il connaît une forte expansion depuis 2017. Conçu par Microsoft en 2012, il peut se substituer à JavaScript pour la plupart de ses applications. Il ajoute notamment une couche de fonctionnalités à ce dernier : le système de typage.

PHP

PHP est le langage back-end par excellence : selon W3Techs, plus de 78 % des sites web faisant intervenir un langage de programmation côté serveur l’intègrent à leurs technologies. Il est utilisé dans la plupart des CMS (Content Management System) les plus connus du marché, tels que WordPress ou Prestashop. Les développeurs y ont souvent recours à travers des frameworks comme Symfony ou Laravel.

Shell

Shell est un langage particulier : de type script, il fait intervenir une interface en ligne de commande pour communiquer directement avec le système d’exploitation d’un ordinateur. Il permet ainsi aux programmeurs de construire des applications à l’aide d’appels système, outils et utilitaires. Les scripts conçus avec ce langage conviennent donc à des tâches d'administration du système, d’automatisation ou de déploiement.

Go ou Golang

Le langage Go, souvent appelé Golang, connaît une belle progression ces dernières années. Développé par Google en 2009 pour concurrencer C, il a pour objectif d'accélérer la programmation à grande échelle. Conçu initialement pour la programmation système, il a été étendu aux applications, ce qui le place sur le même terrain que le C++. Il est aujourd’hui très utilisé dans le domaine du jeu vidéo.

Ruby

Ruby et son framework Ruby on Rails sont en perte de vitesse ces dernières années. Facile à apprendre en raison de sa syntaxe simplifiée, Ruby est très flexible et offre un développement et un déploiement rapides. Ce langage orienté objet subit toutefois une forte concurrence de la part de Node.js et Python.

Ce top 10 ne cite malheureusement pas tous les langages de programmation les plus utilisés en 2024 : on peut y ajouter SQL, Swift, R ou encore Rust, qui figurent dans l’index Tiobe et qui ont chacun leurs avantages et leurs fonctionnalités propres.

Comment choisir le langage de programmation à utiliser ?

Plusieurs critères peuvent intervenir dans le choix du langage de programmation à utiliser. Les principaux sont les suivants :

  • La typologie du projet : chaque technologie employée s’adresse à des cas d’utilisation précis. Selon si vous souhaitez concevoir un site web, un logiciel, un système embarqué pour un objet connecté ou un jeu vidéo, le choix du langage de programmation ne sera bien évidemment pas le même ;
  • La popularité du langage : avoir recours à un langage utilisé massivement par les programmeurs et développeurs favorise une forte entraide issue d’une communauté active, afin de développer plus aisément les fonctionnalités recherchées. Une technologie qui connaît un grand succès sera aussi plus fréquemment mise à jour, ce qui vous permettra d’actualiser régulièrement votre projet et de bénéficier d’outils efficaces ;
  • La facilité d’apprentissage : si vous optez pour un langage dans lequel vous êtes encore débutant, choisissez une technologie récente et facile à apprendre. Vous progresserez ainsi plus vite et disposerez d’une documentation complète et moderne.

Quel langage de programmation apprendre en tant que débutant ?

Le langage de programmation Python est conseillé au débutant : sa syntaxe simple lui offre une grande rapidité d’apprentissage. Grâce à sa popularité, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité, de nombreux supports de formation sont disponibles. Si vous vous intéressez au secteur de la data, le JavaScript est également fait pour vous : c’est la technologie préférée des data scientists et data analysts.

Langage le plus populaire en 2024, JavaScript s’adresse lui aussi aux débutants. Son grand succès garantit une bonne employabilité aux développeurs et programmeurs qui choisiront de l’apprendre. Il est de plus utilisé par de nombreux frameworks très populaires dans les entreprises comme Node.js ou React. Très polyvalent, il peut être utilisé pour créer un site internet, une application mobile ou un jeu vidéo.

Ruby est, lui aussi, facile à apprendre grâce à sa clarté et à sa mémorisation aisée. Il s’agit d’un langage de programmation orienté objet qui est donc intéressant pour les développeurs débutants. Il est toutefois en perte de vitesse : la décision de s’y consacrer pleinement est à questionner.

Vous êtes freelance ?
Sécurisez votre activité grâce au portage salarial !
Laissez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas publiée