Les domaines d'expertise informatique

Informatique décisionnelle, Business Intelligence et Dataviz

Publié le 24/12/2021
Informatique décisionnelle, Business Intelligence et Dataviz

Connaissez-vous l’informatique décisionnelle, cette branche de l’informatique que les entreprises convoitent de plus en plus ? Appelée aussi Business Intelligence, elle désigne tous les outils et toutes les pratiques qui permettent l’analyse des données brutes et la présentation des informations pour éclairer les prises de décisions. Et le Dataviz, où et comment intervient-il ? Entrons dans la dimension de l’analyse des données et de ses diverses technologies.

Définitions et enjeux des outils d’analyse

Informatique décisionnelle ou Business Intelligence ? Qu’est-ce qu’un logiciel de data visualisation ? Qu’est-ce que la chaîne décisionnelle ? Ce domaine de l’informatique inclut de multiples notions, complémentaires et complexes. Tâchons de bien les distinguer et de comprendre leurs enjeux respectifs.

L’informatique décisionnelle

Elle se base sur la matière première : les données brutes de l’entreprise. Des outils décisionnels permettent de se connecter aisément à des sources très variées de données, telles que des tableurs Excel, un ERP… Des indicateurs sont générés et des visuels facilitent leur compréhension. Des tableaux de bord clairs et simples d’utilisation sont ainsi créés. Les objectifs recherchés sont les suivants : l’amélioration de processus internes, l’identification de ce qui fonctionne bien…

L’informatique décisionnelle a donc, comme son nom l’indique, le pouvoir d’aider à la prise de décision. À partir de données collectées, des analyses sont effectuées. La direction de l’entreprise peut ensuite se fier à ces résultats pour prendre les meilleures décisions. L’analyse est fiable, l’information qui en est issue peut être partagée auprès des publics concernés.

Une solution d’informatique décisionnelle a deux avantages principaux :

  • la centralisation dans un outil unique de toutes les données nécessaires ;
  • la mise à jour automatique des données.

Dernier point : prenez garde à ne pas confondre informatique décisionnelle et Big Data. Le Big Data concerne des volumes énormes de données et est utilisé souvent dans le cadre de la recherche. Tandis que l’informatique décisionnelle travaille dans le présent pour aider l’entreprise à prendre des décisions pour son activité.

La Business Intelligence

Communément rencontrée sous l’abréviation BI, elle désigne une chaîne décisionnelle qui traite l’information. Cette chaîne s’organise autour de 4 catégories :

  • la collecte des données internes et externes ;
  • le stockage des données ;
  • la distribution ou la restitution des données ;
  • l’exploitation des données.

C’est donc un long processus que traverse la donnée afin se transformer en une information claire et compréhensible, qui doit aider l’entreprise et ses dirigeants à prendre des décisions stratégiques.

Les tableaux de bord BI sont devenus en quelques années des indispensables en entreprise. Bien plus qu’une application au sein d’un système d’information, c’est une fonction clé qui favorise l’élaboration de campagnes marketing, détecte des opportunités commerciales, identifie même les tendances du marché…

Pour résumer, la BI est un outil qui donne à l’entreprise un réel avantage face à la concurrence. Mais comment ?

  • En augmentant sa productivité ;
  • en améliorant sa visibilité ;
  • en diminuant les complexités des processus d’affaires ;
  • en ayant une vue d’ensemble de sa propre organisation grâce notamment aux outils de Dataviz.

La Dataviz

Avec la Data Visualisation prend fin le travail long et laborieux de l’analyse des données. Grâce à cet outil de communication, chiffres et informations brutes sont transformés en objets visuels, tels que carte, graphique… Le cerveau humain fonctionnant au visuel, la Dataviz élimine le superflu, se concentre sur l’essentiel : les données deviennent compréhensibles et pour tout le monde !

C’est d’ailleurs un des avantages de la Dataviz, de permettre à tous les salariés d’une organisation de manipuler les données sans être experts en ce domaine. La communication entre services est optimisée puisque dorénavant, même des données complexes sont facilement interprétables.

L’analyse décisionnelle en entreprise

Pour faire de la BI, il faut obligatoirement utiliser des outils qui seront compatibles avec vos autres solutions, idéalement un ERP.

Les données brutes, issues d’Excel ou de SQL Server, entre autres sont d’abord intégrées puis consolidées et nettoyées. C’est ensuite qu’elles sont importées dans des outils d’analyses dédiés et que des KPI sont choisis. Les tableaux de bord et les analyses visuelles sont produits à cette étape.

Vous envisagez de vous lancer dans un projet BI pour optimiser vos performances ?

Commencez par identifier tous les besoins de l’entreprise. Choisissez un outil de BI qui sera en adéquation. Découvrez, en les comparant peut-être, les solutions les plus répandues sur le marché comme PowerBI ou QlikView. Enfin, prenez le temps de l’implémentation pour éviter des erreurs de démarrage.

S’il est ensuite difficile de mesurer les avantages de la BI, vous pouvez toutefois être attentif à :

  • L'adoption de la solution : qui utilise et apprécie la solution ?
  • Au gain de temps : que vous apporte concrètement la visualisation des données ?
  • À la qualité des informations obtenues.

Un projet de data visualisation doit aussi suivre un cadre précis pour une mise en place et une utilisation optimale en entreprise. Il faut pour cela :

  • délimiter les contraintes du projet ;
  • s’assurer de disposer de données qualitatives ;
  • inclure les utilisateurs dès le début ;
  • déployer une version au plus vite pour vérifier que l’outil de Dataviz sera utile.

Devenir freelance dans le domaine décisionnel

Et si vous deveniez consultant BI freelance ? Votre rôle sera de conseiller la direction d’une entreprise dans le choix et la mise en place d’outils décisionnels. Vous développez toute l’informatique décisionnelle de l’entreprise qui vous missionne : depuis le recueil des besoins jusqu’à la formation aux nouveaux outils en passant évidemment par la mise en place d’outils adaptés et performants.

Une expertise en analyse systémique doit être possédée, mais aussi de tous les outils d’aide à la décision et des bases de données SQL Server ou Oracle. Le consultant BI doit également détenir des compétences managériales pour diriger un projet, relationnelles et en langue…

Responsable d’entreprise, directeur informatique, c’est en fonction de la taille de votre structure ou de l’ampleur de vos besoins que vous déterminerez si oui ou non faire appel à un freelance est nécessaire. Celui-ci peut intervenir dans plusieurs objectifs :

  • pour rechercher de nouveaux marchés ;
  • pour optimiser vos outils de gestion de supply chain ;
  • pour analyser le comportement de vos clients…

L’informatique décisionnelle permet aussi de créer une activité de freelancing en tant que Chef de projet BI ou Expert BI…

L’analyse des données ne fait qu’émerger dans nos sociétés. Missions variées, domaine en perpétuelle mouvance, besoins en hausse constante sont les principales raisons pour se tourner vers l’informatique décisionnelle en tant qu’indépendant.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.