Les domaines d'expertise informatique

Qu’est-ce que l’Informatique décisionnelle ?

Publié le 24/12/2021
Qu’est-ce que l’Informatique décisionnelle ?

Avez-vous mis en place dans votre entreprise des outils d’aide à la décision ? Avez-vous déjà l’habitude de vous fier à des tableaux de bord pour piloter votre activité ? Si les réponses sont non, peut-être est-ce l’occasion de vous tourner vers des solutions d’informatique décisionnelle. Business Intelligence et data visualisation sont les deux technologies les plus répandues. Voyons en détail leurs définitions et leurs enjeux.

Présentation générale de l’informatique décisionnelle

Appelée également Business Intelligence (BI), l’informatique décisionnelle comprend les méthodes et les outils informatiques qui participent au pilotage de l’entreprise et facilitent les prises de décisions.

Les origines de l’informatique décisionnelle

C’est dans les années 60 que le concept émerge et qu’il est théorisé par un informaticien allemand, analyste chez IBM. En effet, les deux grands principes de la BI sont posés : l’utilisation des informations pour aider à la décision et leur diffusion auprès des décideurs.

C’est ensuite dans les années 80 que la BI commence à se développer grâce à l’apparition des bases de données relationnelles et des infrastructures client/serveur. Mais les mises à jour sont trop peu fréquentes et les analyses pas assez pertinentes.

Les années 90 marquent le vrai essor de la BI avec le stockage des données en masse et les nouvelles capacités d’analyse. Datawarehouse et outils ETL apparaissent.

Aujourd’hui, la BI est affaire de tous. Les données peuvent être manipulées par des personnes non expertes. Les logiciels de BI s'avèrent des outils très performants, aux fonctionnalités très larges, mais engendrant des inconvénients de coût, délai de mise en place et degré de formation. Sont donc apparues pour les PME notamment, des solutions comme la BI Light ou Self BI.

Informatique décisionnelle et Big Data

Il est important de bien distinguer ces deux notions, même si en effet elles partagent des points communs. Voici donc les critères sur lesquels elles se différencient :

  • Leur rôle : la BI délivre des tableaux de bord et des rapports d’analyse. Le Big Data collecte, stocke et analyse des données massives en très peu de temps.
  • La provenance et le type des données : la BI se limite à piocher dans les sources de l’entreprise des informations donc internes tandis que le Big Data s’alimente de données internes et externes, structurées et non structurées.
  • L’utilisation : la BI aide au pilotage et à la prise de décision en entreprise. Le Big Data travaille sur des modèles prédictifs en regard de l’évolution des données.
  • Le stockage : les données de la BI sont stockées dans un datawarehouse. Celles du Big Data sont distribuées sur plusieurs serveurs.

Et si le Big Data couplé à l’Intelligence artificielle était l’avenir de la BI ? Toutes deux œuvrent dans le même sens finalement : l’aide à la décision. Le mouvement est en marche de toute façon : les géants des technologies de l’information en ont déjà fait la priorité de leurs services de R&D.

class="contenu">

La Business Intelligence : définition et bénéfices

Synonyme d’informatique décisionnelle, la BI désigne donc une large variété de technologies et d’outils qui aident les entreprises à analyser leurs données pour de meilleures prises de décisions. C’est la performance de l’entreprise qui est en jeu ! Le but est de déceler toute information susceptible d’avoir de la valeur pour éclairer les prises de décisions des directions.

La BI n’aime pas la donnée brute alors elle la transforme et la range dans un tableau de bord pour la rendre accessible de tous. La compréhension de l’information est beaucoup plus rapide et aisée.

Voici les 4 étapes durant lesquelles l’information évolue, on parle ici de chaîne décisionnelle :

  • La collecte des données : elles sont extraites de diverses sources de l’entreprise pour être ensuite transformées et charger vers la base de données. C’est le fameux processus ETL (Extract, Transform, Load).
  • Le stockage des données : une fois structurées et traitées, les données sont centralisées dans un datawarehouse.
  • La restitution des données : l’information devient exploitable grâce à diverses mises en forme (outils de reporting, tableaux de bord…).
  • L’exploitation des données : les utilisateurs finaux peuvent enfin analyser les données via des cubes OLAP ou la technique du Data Mining.

Les bénéfices apportés par la BI à l’entreprise sont nombreux. Nous vous listons les plus évidents :

  • l’amélioration de la prise de décision tactique et stratégique ;
  • l’optimisation des processus internes ;
  • la génération de nouveaux revenus ;
  • l’identification des tendances du marché ;
  • l’accès et le traitement de la donnée possible pour tous.

La Dataviz : définition et bénéfices

Le terme Dataviz, abréviation de data visualisation, désigne la visualisation des données, un puissant et formidable outil de communication à l’ère du digital. Et comme son nom le laisse présager, ce sont des outils qui permettent la représentation visuelle des données brutes. C’est une aide considérable, non ? Au lieu d’en rester à la donnée brute, complexe et peu agréable à lire. Préférez-vous un tableur austère avec colonnes et chiffres en tous sens ou un visuel plus ergonomique et coloré ? Sans aucune déperdition de l’information, et avec une mise en avant de ce qui est à retenir, la communication gagne en efficacité.

Par contre, si vous pensez que c’est une technologie ultra moderne, détrompez-vous ! C’est un procédé de restitution et de transmission de l’information qui date du 18e siècle avec l’apparition de l’histogramme ou du diagramme. Des procédés toujours largement utilisés d'ailleurs !

La Dataviz est donc un subtil mélange de data science et d’infographisme. Si vous possédez les deux compétences dans votre entreprise, c’est un bon point, mais sachez qu’il est aussi possible d’obtenir de belles représentations graphiques à l’aide d’outils gratuits sur internet. Simples d’utilisation et de ce fait accessibles à tous, ils exportent les données de vos tableurs vers leurs plateformes ou fonctionnent à partir de modèles.

Les plus connus sont Infogr.am et Piktochart. DataWrapper, plus évolué, permet la création d’infographies. Savez-vous qu’il existe même un catalogue « The Data Visualisation Catalogue » où vous pouvez choisir le type de représentation et les outils pour le réaliser ?

Le monde des affaires avance vite. Les données nous arrivent à profusion. Présenter celles qui sont cruciales sous forme visuelle et intelligible est une nécessité. Sans oublier de les adapter à la cible.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.