Les domaines d'expertise informatique

Les divers types de systèmes : définitions et compositions

Publié le 13/06/2022
Les divers types de systèmes : définitions et compositions

Il y a le système d’exploitation, le système d’information et le système informatique. Pour vous aider à vous repérer, nous consacrons cet article à ces divers types de systèmes. Levons le voile sur chacun d’entre eux. Définition et fonctionnement, composition physique et composants logiciels, rien ne nous a échappé pour vous permettre une compréhension claire et précise de ces 3 systèmes. Êtes-vous prêt à pénétrer chaque système ?

Définitions des systèmes

Vous l’avez compris, le domaine informatique est large au point qu’on évoque 3 types de systèmes. Souvent mal définis ou mal nommés, on a vite fait de les confondre. Faisons la lumière sur chacun d’entre eux. Définition, rôle, fonctionnement, on vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un système d’exploitation ?

Fréquemment rencontré sous l’abréviation OS pour Operating System en anglais ou SE en français, le système d’exploitation est un regroupement de programmes destinés à piloter les différents composants de l’appareil informatique afin qu’il fonctionne correctement. Si votre souris et votre clavier tournent parfaitement, c’est grâce au système d’exploitation ! Plus précisément, un OS poursuit 3 objectifs :

  • Il favorise l’exploitation des périphériques matériels.
  • Il propose des interfaces de programmation standardisées.
  • Il assure la fiabilité et la sécurité informatique.

Des OS propres aux ordinateurs et aux appareils mobiles existent. Si on ne doit en citer que quelques-uns, retenons surtout Windows de Microsoft, Mac OS d’Apple ou bien Android pour certaines marques de téléphones portables. Nous y reviendrons plus bas.

Qu’est-ce qu’un système d’information ?

Il y a encore peu de temps, on parlait simplement d’informatique. Désormais, avec l’élargissement vers de nouvelles technologies, on parle de système d’information ou SI. Il désigne les ressources de l’entreprise qui favorisent la gestion de l’information. Par ressources, on entend les technologies (matériel, logiciel et communication), les processus et les individus. Une dimension qui va au-delà des matériels et des logiciels, en englobant les actifs humains et en s'alignant sur des notions de stratégie et de performance.

Le SI va faciliter la communication dans une organisation : il va jouer le rôle d’un véhicule pour collecter, stocker, traiter et communiquer l’ensemble des informations. De nos jours, un SI dans une entreprise se compose classiquement d’un ERP (Enterprise Resource Planning), d’un CRM (Customer Relationship Management), d’un HRM (Human Resource Management)…

Qu’est-ce qu’un système informatique ?

Le système informatique s’articule autour d’une partie physique et d’une partie numérique, plus « immatérielle ». Composé essentiellement de matériels et de logiciels, son rôle principal consiste à traiter toutes les données stockées. On recense divers types de systèmes informatiques, selon la fonction occupée :

  • Un SI de stockage : un disque dur externe.
  • Un SI de poursuite : un routeur WiFi.
  • Un SI mixte : une console de jeu vidéo stocke et traite les données à la fois.
  • Un SI « plein » : un appareil doté d’IA stocke, traite et produit.

Les composants physiques d’un système

De quoi est constitué un système ?

Le système d’exploitation est composé de multiples programmes ; c’est de son futur usage que dépendra sa composition précise, ainsi que de l’appareil auquel il est destiné. Sans rentrer dans le détail de toutes les configurations, regardons alors ses composants principaux :

  • L’interface de programmation : elle représente le point de contact entre le SI et les logiciels.
  • L’ordonnanceur : c’est un programme qui assure le contrôle du fonctionnement des autres programmes.
  • La communication interprocessus : le SI collecte les messages et les adresse à chaque destinataire.
  • La mémoire virtuelle : elle simule la présence ou l’absence de mémoire centrale.
  • Les pilotes : ce sont les programmes qui facilitent l’utilisation des périphériques, en contenant toutes les instructions nécessaires.
  • Le système de fichiers : structure en forme d’arbre, elle stocke fichiers et informations diverses.
  • Le réseau : il est essentiel pour que les ordinateurs parviennent à communiquer. On parle alors de protocole réseau.
  • Le contrôle d’accès : c’est une fonctionnalité cruciale pour garantir la sécurité des informations et la disponibilité de l’ordinateur.
  • L’interface utilisateur : elle permet à un utilisateur d’échanger avec une machine. Elle peut être en mode texte ou graphique.
  • Les logiciels utilitaires ou applicatifs : ils aident l’utilisateur à effectuer des manipulations standards comme le démarrage d’un programme, la copie d’un fichier, etc.

Le système d’information combine matériel, logiciels et réseaux de télécommunications : rassembler, traiter et communiquer les données sont ses principaux enjeux. Plus en détail, voyons sa composition :

  • Le matériel informatique : lié à la taille de l’entreprise, il comprend à minima les périphériques d’entrée et de sortie, le système d’exploitation, un processeur.
  • Les logiciels d’application : ils sont nécessaires pour utiliser et coordonner les composants matériels.
  • Les bases de données.
  • Le réseau : ce sont les réseaux de télécommunication internet, extranet et intranet.
  • Les ressources humaines : les personnes sont en effet indispensables au bon fonctionnement du SI.

Le système informatique englobe le matériel et les logiciels. 

Le matériel inclut :

  • L’unité centrale (UCT) ou processeur central (CPU) : sans elle, aucun ordinateur ne peut fonctionner.
  • La mémoire centrale : reliée au CPU, elle forme un tout.
  • Les périphériques d’entrée, de sortie et de stockage complètent les fonctions du CPU et de la mémoire.

Les logiciels comprennent :

  • Le système d’exploitation fait de multiples programmes informatiques.
  • Les applications (logiciels) qui facilitent l’exécution de certaines tâches.

De quoi se compose un ordinateur ?

La composition d’un ordinateur est complexe et hétérogène. Autour de l’élément principal qu’est la carte mère gravite tout un tas de composants. Vous les connaissez forcément, mais détaillons-les à nouveau.

La carte mère et les composants auxquels elle est reliée :

  • La carte mère : elle relie tous les éléments de l’ordinateur à l’aide de ses circuits imprimés. Des slots (emplacements) accueillent le processeur, les barrettes mémoires et les périphériques.
  • Le processeur (CPU) : c’est grâce à lui que les opérations demandées sont effectuées. Cette puce électronique est en quelque sorte le cerveau de l’ordinateur.
  • Le bus : comme son nom l’indique, il assure la connexion entre les différentes parties de l’ordinateur et le transport des informations.
  • La mémoire vive (ou RAM pour Random Access Memory) : elle stocke les données et les informations.
  • La carte graphique : autrement appelée carte vidéo, elle produit une image qui s’affiche à l’écran.
  • Les entrées et sorties, type USB…
  • Le disque dur : il stocke les programmes et données de base.
  • Le lecteur de disque.
  • L’alimentation électrique.

Les périphériques connectés à la carte mère (essentiels pour interagir avec l’ordinateur) :

  • Les périphériques d’entrée : le clavier, la souris, le scanner, le micro, la webcam…
  • Les périphériques de sortie : l’écran, l’imprimante, les haut-parleurs…
  • Les périphériques d’entrée-sortie : le lecteur de disque, la clé USB, le disque dur externe, la carte son, la carte réseau.

Les composants logiciels

Les différents systèmes d’exploitation

On recense ceux pour les ordinateurs et ceux pour les smartphones et les tablettes.

Pour les ordinateurs, voici les plus répandus :

  • Windows : doit-on encore le présenter ? Développé par le géant Microsoft dans les années 80, c’est le système d’exploitation le plus répandu pour les PC.
  • Mac OS : développé par Apple en 1998, il s’est vite démarqué grâce à son interface graphique.
  • Linux : crée en 1991, c’est un système d’exploitation libre.
  • Pour les appareils mobiles, voici les deux plus utilisés :
  •  Android de Google : c’est un système d’exploitation open source.
  • iOS d’Apple : il est développé uniquement pour les iPhone et les iPad.

Très peu d’OS alternatifs à Android et iOS existent, on trouve cependant :

  • HarmonyOS développé par Huawei ;
  • SailfishOS.

Si le système d’exploitation est le plus connu des logiciels systèmes, on peut citer également :

  • Le BIOS (Basic Input Output System) ;
  • Le programme d’amorçage ;
  • L’assembleur…

La machine virtuelle

En avez-vous déjà entendu parler ? C’est un environnement virtuel constitué d’un processeur, d’une mémoire, d’une interface réseau et d’un espace de stockage, mais créé cependant sur un système matériel physique, donc réel. Cette machine fonctionne grâce à un hyperviseur qui sépare ses ressources du matériel. Les machines physiques équipées d’un hyperviseur sont appelées des hôtes. Les machines virtuelles qui emploient des ressources sont des invitées. 2 types d’hyperviseurs existent : celui qui est hébergé et celui qui est installé sur un système nu.

Mais à quoi sert une machine virtuelle ? Elle exécute de façon simultanée plusieurs OS sur un seul ordinateur. Elle consolide le serveur et optimise l’utilisation du matériel. Vous pouvez ainsi exploiter intégralement la capacité d’une machine physique avec une répartition sur plusieurs environnements. On parle alors de virtualisation. C’est cette technologie qui favorise le partage d’un système avec plusieurs environnements virtuels. 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.