Les domaines d'expertise informatique

Comment gérer la trésorerie ?

Publié le 30/09/2021
Comment gérer la trésorerie ?

Voilà quelques années que vous construisez votre trésorerie dans un tableur Excel ? Passez à la vitesse supérieure et pilotez votre gestion avec un logiciel expert, adapté à votre taille d’entreprise et vos besoins. Vous avez une banque ou plusieurs banques ? Et combien de comptes ? Lisez notre article pour savoir comment gérer votre trésorerie à l’aide d’un logiciel. Suivez également nos conseils pour optimiser votre gestion et devancer d’éventuels problèmes.

Les logiciels de gestion de trésorerie

Votre feuille Excel fait déjà le travail ? Sachez que les logiciels de trésorerie sont conçus pour vous faciliter encore plus la vie ! Équipez-vous d’un logiciel de trésorerie et soyez plus efficace ! Mais comment faire le bon choix ?

Optez pour celui qui vous conviendra le mieux ! Commencez par recenser vos besoins et l’état actuel de votre fonctionnement. Retenez qu’un outil de trésorerie va vous aider à :

  • visualiser le cash disponible ;
  • anticiper un éventuel trou de trésorerie ;
  • anticiper le Besoin en Fonds de Roulement ;
  • prendre des décisions.

Les fonctionnalités de base d’un logiciel de trésorerie sont les suivantes :

  • le suivi des encaissements et des décaissements ;
  • la surveillance des délais de paiement et du découvert bancaire grâce à un système d’alerte ;
  • l’extraction de données bancaires fiables ;
  • le rapprochement bancaire ;
  • les prévisions de trésorerie.

Avez-vous besoin d’un outil plus complexe qui vous aide à gérer les budgets et d’éventuels placements ? Prenez le temps de comparer sur internet et n’hésitez pas à contacter en direct les éditeurs pour recevoir une offre personnalisée ou demander une démonstration.

Des éditeurs comme Agicap, Axonaut, Quickbooks, Cegid, Sage proposent des solutions de gestion avec un périmètre fonctionnel qui va s’adapter à la taille de votre entreprise, en tant que TPE ou PME. Il existe aussi des logiciels spécifiques à des domaines d’activité. Prenons les exemples de l’immobilier et de l’industrie.

Un logiciel de trésorerie pour les agences immobilières

Vous détenez de nombreuses agences ? Vous équiper d’un logiciel de trésorerie va permettre de :

  • avoir plus de visibilité grâce à un budget prévisionnel clairement construit. Toutes vos entités sont prises en compte (agences et SCCV).
  • Gagner du temps grâce à l’automatisation et à l’intégration de l’outil avec vos banques et vos logiciels comptables.
  • Travailler sur un outil collaboratif.
  • Personnaliser vos rapports de trésorerie.
  • Réduire vos coûts : vous pouvez simuler les conséquences d’un décalage de remboursement d’emprunt ou d’une baisse de revenus…

L’outil sait répondre à vos contraintes : paiement à la commission, honoraires, paiement en attente du compromis de vente. Dans le cadre de la gestion locative ou de la promotion immobilière, vous pouvez anticiper votre trésorerie de quelques mois à plusieurs années.

Un logiciel de trésorerie pour les entreprises industrielles

Vous êtes une PME dans l’industrie ? Ce qui compte pour vous, c’est de simplifier votre gestion de la trésorerie avec une solution adaptée à votre secteur et qu’elle soit compatible avec votre ERP ou votre gestion de la production notamment. Vous bénéficierez :

  • d’un pilotage pointu de vos entrées et sorties d’argent ;
  • de la possibilité de réaliser divers scénarios ayant un impact sur votre trésorerie, et ce, pour challenger votre BFR ;
  • de l’automatisation de vos rapprochements bancaires ;
  • d’une meilleure alimentation de votre prévisionnel en intégrant les données de votre outil de comptabilité et de votre ERP.

La trésorerie : conseils de gestion

Pour pérenniser une activité, il ne suffit pas de se concentrer que sur la rentabilité de l’entreprise. Car rentabilité ne veut pas dire forcément bonne santé financière. Une trésorerie nette, oui ! Cela passe par une meilleure maitrise des liquidités et une anticipation de certains problèmes. La réduction des frais bancaires a aussi un rôle important à jouer.

La maitrise des liquidités

Avec une amélioration de la rentabilité et des flux gérés correctement, votre entreprise a de quoi prospérer et même se développer. Le cash est le carburant qui va permettre la réalisation de projets pour l’entreprise, tels que la conception d’un nouveau produit ou service, le lancement d’une nouvelle offre, l’appréhension d’un nouveau marché… Maitriser le cash stimule une organisation qui suit alors une stratégie financière claire et efficace.

Pour maitriser les liquidités, il est important :

  • d’établir des prévisions régulièrement ;
  • de recouvrer rapidement les comptes débiteurs, tous les créanciers ;
  • de protéger son fonds de roulement ;
  • de baisser les charges d’exploitation ;
  • de gérer au quotidien les actifs afin de remarquer rapidement un manque de concordance entre les entrées et les sorties.

Autrement dit, gérer et maitriser vos liquidités, c’est assurer la stabilité de votre entreprise.

L’anticipation d’éventuels problèmes

Les problèmes de trésorerie sont à l’origine de nombreuses faillites d’entreprises. Pour se prémunir contre ces dangers qui rôdent, une seule chose est de mise : l’anticipation. Voici quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre :

  • la réalisation de prévisions : construire un plan de prévision n’est pas si aisé que ça, encore plus quand il s’agit de regarder à 6 mois ou 1 an. Un logiciel doit pouvoir vous aider, mais l’idéal est de mettre en place un reporting financier. Se baser sur l’activité des commerciaux peut déjà vous donner des indications fiables en termes de recettes prévisionnelles.
  • La négociation d’un découvert avec la banque bien en amont.
  • L’autofinancement avec le crédit, le crédit-bail ou la location.
  • La prise en compte de la saisonnalité : si elle a un impact sur votre activité, il faut se préparer à ces périodes où le chiffre d’affaires est moindre.
  • La mise en place d’un recouvrement des créances pour éviter les retards de paiement.

La diminution des frais bancaires

  • Intérêts d’emprunt, gestion des comptes, agios, etc., les frais bancaires peuvent vite occasionner des dépenses importantes pour une entreprise. Et cela s’observe encore plus si elle est en situation de risque. Voici comment réduire ces frais bancaires :
  • Vous voulez contracter un prêt ? Comparez les banques en regardant les intérêts bancaires pratiqués. Si votre entreprise est risquée, la banque appliquera des taux d’intérêt plus élevés. Mettez en place un business plan solide et cadré avec à l’appui un compte de résultat prévisionnel, un plan de financement initial, un bilan prévisionnel et un tableau de trésorerie prévisionnel. Vous bénéficierez ainsi de plus de marge de négociation avec votre banque.
  • Construisez un tableau de trésorerie pour suivre de façon mensuelle encaissements et décaissements. Évitez ainsi un solde négatif et le paiement d’agios.
  • Utilisez au maximum internet pour des opérations courantes : vous diminuez les frais supplémentaires de gestion.
  • Vérifiez tous les relevés bancaires.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.