Les domaines d'expertise informatique

Comment développer et mettre en place des outils mobiles ?

Publié le 14/06/2022
Comment développer et mettre en place des outils mobiles ?

Face à un marché devenu hyper concurrentiel, le souhait de vous doter d’une application mobile est de plus en plus fort. Pour vous lancer et mener à bien ce projet d’ampleur, il est préférable de réfléchir bien en amont au développement et à la mise en place de votre future app. Des points essentiels sont à observer, des choix cruciaux sont à réaliser, notamment celui de la technologie et des plateformes. Trouvez dans cet article de quoi vous aider à bien préparer le lancement d’une application mobile.

Les conseils de lancement d’un projet mobile

Même si vous êtes convaincus qu’une app mobile est nécessaire à votre business, et parce que votre concurrent vient de proposer la sienne, penchez-vous sur quelques aspects importants avant de succomber à la fièvre des applications mobiles.

Voici un tour d’horizon des points clés à prendre en compte avant de commencer votre projet :

  • La raison du projet : qu’est-ce qui vous motive à développer une app mobile ?
  • L’objectif de l’application : va-t-elle répondre à un besoin précis ?
  • La singularité de l’application : en quoi va-t-elle être différente et se démarquer ?
  • La cible de l’app : qui voulez-vous toucher ?
  • Le budget consacré au projet : avez-vous une enveloppe allouée au projet global ?
  • Le cahier des charges : avez-vous prévu d’en rédiger un ?
  • L’après-lancement : avez-vous réfléchi à l’entretien de l’app à long terme ?
  • Le choix du prestataire : avez-vous engagé des consultations ?

La définition du projet mobile

Entrons un peu plus dans le détail de cette préparation. Vous l’avez constaté, mais procéder par étapes est nécessaire.

  • Commencez par décider sur quel type d’appareil votre app mobile sera disponible.
  • Budgétez de A à Z votre projet.
  • Sondez vos utilisateurs cibles pour connaître leurs besoins et leurs attentes.
  • Réfléchissez à une stratégie de monétisation de votre app : téléchargement payant, intégration de publicités, achats in app ?
  • Rédigez un cahier des charges clair et exhaustif : c’est un gros travail, mais il s’avère utile pour ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite.
  • Dessinez un prototype si vous le pouvez pour décrire au mieux les fonctionnalités et schématiser les flux entre les divers écrans.
  • Appuyez-vous sur une app de référence s’il en existe une.
  • Déterminez si l’utilisateur devra s’enregistrer ou non.
  • Si l’utilisateur doit régler via l’app, prévoyez des systèmes de paiements fiables et connus.
  • Choisissez la plateforme qui va accueillir votre app : Android ou iOS ?
  • Accordez de l’importance au futur design de votre app, clé dans l’expérience utilisateur que vous proposerez.
  • Pensez à la promotion de votre app et aux moyens d’obtenir des téléchargements : optimisation, communiqués de presse, réseaux sociaux… 

La connaissance des bases techniques

Android ou iOS, vous savez que vous devrez faire un choix, mais encore faut-il savoir ce qui les différencie et donc les caractérise. Voici une approche des bases techniques.

Votre app sur Android

Android a été créé par Google ; c’est un OS mobile open source, conçu sur un noyau Linux. Son atout majeur ? Il s’adapte à de nombreux écrans et résolutions de n’importe quel fabricant de terminaux mobiles.

On définit Android comme une « pile de logiciels » pour les appareils mobiles, organisée en 5 couches : le noyau Linux, des bibliothèques, un environnement d’exécution pour la plateforme Java, un framework et enfin des applications (environnement de bureau, carnet d’adresses, navigateur web et application téléphone).

Votre app sur iOS

C’est le fameux système d’exploitation mobile propre à la marque Apple, qui ne peut être utilisé que par les appareils mobiles Apple, tels qu'iPhone, iPad et iPod. Le I provenant d’iPhone bien sûr !

Quelques outils sont indispensables pour développer une app pour iOS : le SDK (kit de développement logiciel), le simulateur iPhone, le programme Xcode…

Le choix des technologies et des méthodes

S’il est désormais avéré que développer sa propre application booste le business, il faut connaître les technologies qui s’offrent à vous pour l’envisager.

Les 4 types d’apps mobiles

  • L’application native : idéale pour un projet complexe, elle est développée pour un OS bien défini. iOS pour Apple, Android pour Samsung, Huawei, Xiaomi…, Windows Phone et BlackBerry OS. Et à chaque OS correspond un langage de programmation qui lui est compatible, Swift pour iOS et Java pour Android. Elles sont téléchargeables via l’App Store ou Google Play.
  • L’application web : idéale pour un projet basique, c’est tout simplement un site web conçu pour un support mobile qui est compatible avec tous les navigateurs. Elle ne nécessite ni téléchargement ni mise à jour, mais a contrario une connexion à internet est obligatoire.
  • L’app mobile hybride : c’est une web app intégrée, « encapsulée » à une application native.
  • La PWA ou Progressive Web App : alternative à la web app, elle lui permet de fonctionner offline, en supprimant la dépendance aux boutiques en ligne.

Les outils de création mobile

Web app ou native app, appuyez-vous sur un outil pour accompagner sa création. En voici quelques-uns pour vous inspirer :

  • GoodBarber : plébiscité pour sa simplicité et la beauté de ses thèmes, cet outil corse permet de créer des apps mobiles avec des fonctionnalités avancées tant pour Android qu’iOS.
  • Siberian CMS : c’est un outil français, open source, gratuit et modulaire.
  • Swiftic : conçu par un éditeur israélien, il propose de nombreuses fonctionnalités et de très beaux thèmes.
  • Shoutem : c’est un outil open source qui, à l’aide de templates, permet de personnaliser votre app.

On peut aussi citer AppMachine, AppYourself, AppyPie… il en existe des dizaines. Prenez le temps de les comparer avant de faire votre choix définitif.

L’externalisation de la création d’application

On vient de le voir, il est possible, moyennant un bon outil, de développer par soi-même son application. Comme il est souhaitable de solliciter une agence de développement d’app mobile afin de déléguer ce travail et de bénéficier de compétences d’experts. Pour vous convaincre que l’externalisation est très souvent le meilleur choix à faire, voici les 5 avantages à passer par une agence :

  • La réduction des dépenses.
  • L’adéquation à votre projet et à vos besoins.
  • La qualité du produit final.
  • Le gain de temps.
  • La confidentialité et les impératifs de paiement.

Le déploiement de projet d’une app mobile

Les principaux frameworks utilisés dans le développement mobile

Littéralement, un cadre de travail, c’est par extension une structure qui favorise la création d’app mobile pour un environnement spécifique. On distingue :

  • React Native : open source et créé par Facebook, c’est un framework tant pour un développement sur iOS que sur Android.
  • Flutter : c’est un framework avec un code unique, conçu par Google tant pour un développement sur iOS que sur Android.
  • Xamarin : open source, il permet de développer des apps pour Android, iOS et Microsoft.

Citons aussi Mobile Angular UI, Ionic, Adobe PhoneGap, Appcelerator Titanium, NativeScript, etc.

Le développement d’une app mobile multiplateforme

Si vous ciblez les deux plateformes Android et iOS, alors vous devez envisager un développement multiplateforme, tout en conservant une seule base de code. On en recense 3 types :

  • L’application web ou web app : l’accès est possible à toutes les plateformes de bureau et de mobiles en même temps.
  • L’application native multiplateforme.
  • L’application hybride.

Le multiplateforme présente 3 avantages majeurs :

  • La rapidité de développement.
  • Une expérience utilisateur optimale.
  • L’atteinte de très bonnes performances.

Et aussi quelques inconvénients :

  • Des lenteurs.
  • Des fonctionnalités limitées.
  • La nécessité de connaitre des plateformes natives.

Les frameworks cités ci-dessus React Native, Flutter, Ionic, Xamarin notamment sont des frameworks multiplateformes.

Le rejet d’une application par les stores

Il arrive en effet qu’une app soit rejetée sur App Store ou Google Play. Pour ne pas travailler en vain et vous prémunir de ce risque, voici les éléments pris en compte pour le rejet d’une application :

  • L’inexactitude des performances de l’app : bugs, plantages, sites web non nettoyés…
  • Le manque d’informations.
  • Le manque d’unicité de l’app.
  • Les achats in app invalides.
  • Le non-respect de l’accord de licence.
  • Le clonage d’applications.
  • La violation des droits de l’Homme et de la propriété intellectuelle.
  • Les activités criminelles.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.