Les domaines d'expertise informatique

Qu’est-ce que la gestion de la performance financière ?

Publié le 28/10/2021
Qu’est-ce que la gestion de la performance financière ?

Dans une entreprise, quand on parle de performance, on pense spontanément à sa performance commerciale. Pourtant, elle s’apprécie aussi largement sous son aspect financier. C’est donc cette notion précisément que nous souhaitons développer : la gestion de la performance financière au sein d’une structure. Nous tâcherons dans un premier temps d’en donner une définition claire et de présenter ses principales activités. Il conviendra ensuite de vous soumettre quelques conseils afin d’optimiser votre gestion. Avez-vous mis en place un plan d’action financier ?

La gestion de la performance financière : définition et domaines d’activité

S’il y a bien un domaine qui reflète la santé de l’entreprise et qui par conséquent aide à rassurer les éventuels investisseurs, c’est sa performance financière.

Définition globale de la performance d’entreprise

Doit-on parler de performance financière ou de performance tout court ? Les deux mon capitaine ! Le mot est fort pour évoquer le développement sur lequel doit travailler sans cesse l’entreprise. Pour vous aider à y voir plus clair, définissons maintenant ce concept assez complexe.

Une performance se mesure quand des objectifs sont atteints à l’aide de ressources mises à disposition. C’est certes une approche générale, mais elle donne l’idée. Constatez vous-même : la performance financière d’une entreprise se mesure par ses résultats atteints sur une période donnée grâce à divers financements. Allons plus loin dans le raisonnement.

Une entreprise a besoin de fonds pour vivre et prospérer. Cet argent provient à la fois de son activité, soit des banques et des actionnaires. Qui investirait dans un projet ou une structure sans connaitre et être rassuré sur sa performance financière ?

Gérer et évaluer la performance financière d’une entreprise est donc plus qu’un luxe, c’est une nécessité absolue pour communiquer sur sa valeur. Pour cela, il n’existe pas une, mais plusieurs façons de la mesurer. Avant de les aborder, voyons les notions de rentabilité et de profitabilité.

La profitabilité, c’est lorsqu’une entreprise parvient à dégager de la marge (donc du profit) sur son activité. Retenons ce calcul : c’est le résultat de l’exercice divisé par le chiffre d’affaires HT.

La rentabilité financière est vue par les actionnaires qui s’intéressent à l’emploi de leurs capitaux investis. Retenons ce calcul : c’est le résultat de l’exercice divisé par les capitaux propres.

La rentabilité économique est vue, quant à elle par les dirigeants qui mesurent la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices grâce à des capitaux investis. Retenons ce calcul : c’est le résultat de l’exercice divisé par le financement à long terme (les capitaux engagés).

La performance financière : périmètres d’action

Le contrôle interne

Pratique essentielle pour le management des entreprises, le contrôle interne désigne l’ensemble des moyens de sécurité qui contribuent à la maîtrise globale de l’entreprise. On entend notamment qu’il favorise l’amélioration de ses performances. En fonction de la taille de l’entreprise, les processus de contrôle sont plus ou moins nombreux. Son objectif est triple :

  • il sauvegarde le patrimoine de l’entreprise ;
  • il s’assure de la conformité aux lois et aux règlementations ;
  • il vérifie que les instructions de la direction sont appliquées.

Il ne faut pas confondre le contrôle interne avec l’audit interne : ce dernier, mis en place surtout dans les grandes entreprises, répond à une fonction plus générale. L’audit a pour mission d’évaluer le fonctionnement des moyens de contrôle interne. Il est mené par quelques personnes, contrairement au contrôle interne qui impacte l’ensemble de l’entreprise (direction, employés, conseil d’administration…).

L’ingénierie financière

C’est une profession actuarielle, c’est-à-dire réalisée par un actuaire, un technicien des assurances. En lien direct avec plusieurs domaines, la finance, l’économie, le juridique et la fiscalité, elle a pour but de sécuriser les activités de l’entreprise par des solutions financières adaptées. Tout débute par une analyse de l’organisation financière (chiffres, modèle, environnement, secteur d’activité…). Plusieurs modes de valorisation sont alors évalués comme la croissance externe, le financement externe, l’évaluation des actifs incorporels et des titres de participation…

La consolidation

La consolidation est obligatoire pour tout groupe composé d’une société mère et de plusieurs filiales. Plus précisément, doivent consolider les groupes dont les résultats dépassent au moins 2 des 3 seuils suivants :

  • le bilan est supérieur à 15 millions d’euros ;
  • le CA dépasse 30 millions d’euros ;
  • l’effectif est au-delà de 250 salariés.

Tous les comptes sont ainsi regroupés afin d’obtenir un bilan complet et objectif de la santé financière de l’entreprise.

Les conseils d’optimisation de la gestion de la performance

Optimiser sa performance financière passe nécessairement par quelques pratiques : la gestion des dépenses est un enjeu majeur de rentabilité, l’emploi d’un logiciel est une source incroyable d’efficacité et un plan d’action financier est un indispensable.

La gestion des dépenses

La maîtrise de la gestion des dépenses est un challenge et un vrai levier de performance, toutes les entreprises le savent. Elle permet non seulement de limiter les problèmes pouvant impacter la rentabilité, mais aussi de déterminer les dépenses « utiles », car génératrices de valeur. Il existe les dépenses fixes (salaires, loyers, impôts, divers frais…) et les dépenses variables (remboursement notes de frais, salaires variables, autres frais…). Un meilleur contrôle de vos dépenses commence par :

  • la réalisation d’un état des lieux ;
  • la mise en place d’une politique ;
  • le remplacement des notes de frais papiers par des cartes bancaires professionnelles.

Une gestion des dépenses bien menée a de nombreux bénéfices :

  • une solidité financière accrue ;
  • une rentabilité optimisée ;
  • des possibilités d’emprunt facilitées ;
  • des salariés satisfaits.

La relation Finances et IT

Continuer à diriger un service financier sans y intégrer l’informatique et les technologies ne peut être envisageable dans l’ère de la digitalisation dans laquelle nous sommes entrés. Ne pas associer la data et ses immenses capacités à vos activités de gestion est dommageable en termes de productivité. Faites entrer l’IT au cœur de vos stratégies et profitez de tout son potentiel. Une entreprise possède des quantités importantes de données, il est essentiel de les exploiter, de les faire parler en quelque sorte. Non seulement vous ferez des découvertes, mais vous vous donnerez les moyens d’atteindre de nouveaux objectifs de transformation.

Et si la réussite de votre service financier et la compétitivité de votre entreprise passaient par l’IT ? Cloud, Intelligence artificielle, Business Intelligence, workflow… En associant l’informatique à votre gestion financière quotidienne, vous gagnez en sécurité, rapidité, et efficacité.

Le plan d’action financier

Il est d’une aide précieuse pour cheminer méthodiquement vers une gestion financière performante. Étape par étape, suivez le guide !

  • Définissez les objectifs du plan : quel est le contexte ? Quelles seront les grandes orientations et les finalités attendues ? Appliquez la méthode SMART, veillez à ce que vos objectifs soient mesurables sur une période donnée.
  • Mettez en place des indicateurs : ce sont les outils de mesure de la performance, quelle qu’elle soit ! Ne vous en privez pas. Sans visibilité, ni points de contrôle, ni alertes, vous avancez sans éléments concrets auxquels vous référer. Avez-vous pris le bon cap ? Seuls les KPI vous dirigent suffisamment.
  • Construisez un tableau de bord : c’est votre outil de base ! Il compile à la fois les KPI et toutes autres données que vous jugez importantes à ce plan d’action. Mais attention à le garder synthétique.
  • Analysez les écarts : regarder le réalisé et la prévision peut révéler des écarts qu’il vous faut comprendre. Des mesures correctives, d’ajustement peuvent aussi être prises pour améliorer votre performance.
  • Prenez enfin des décisions avec clairvoyance.
Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.